Cooltext157743902330920                                                                                         

Blog

 

 

  • Attirer le meilleur

    Chaque matin au réveil, encore au lit dans les premières minutes, prenez l'habitude de dire « bonjour à la vie », et affirmez avec joie : « que le meilleur soit dans tous les aspects de ma vie, pour mon couple, ma famille, toutes les personnes que je rencontre, les animaux et le matériel, mon travail… Merci ».

    Devant votre miroir lors de votre toilette : souriez à votre Être réel et demandez-lui de prendre toute sa place. Comprenez que tout est illusion et seul l'amour et la lumière sont vrais. Vous êtes l'énergie divine en action.

    Libérez les programmes inutiles (peurs, croyances infondées, blocage de dévalorisation…) soit par tapotage, souffle ou autre technique que vous appréciez.

    Attirez ce que vous voulez vivre à la place et remerciez encore.
    Au cours de la journée, écoutez vos pensées et corrigez dès que possible, même si c'est une sur cent, c'est mieux que rien, car elles reviennent souvent. Affirmez votre foi qu'un meilleur est toujours possible.
    Le soir au coucher, remerciez pour ce meilleur et confiez votre nuit à votre vraie nature spirituelle.

    Mais surtout, n'annulez pas tout cet effort par des actions contraires… plaintes, colères, critiques, actions négatives et nourriture quotidienne égotique… Libérez, changez, améliorez et tout s'améliorera.

    C'est vous le chef de votre vie, pas les autres, et laissez les autres avec ce même principe. Chacun doit maitriser sa vie en conscience et tout sera parfait. Chaque expérience est une pièce du puzzle de leur vie.

    Joéliah

    Lire la suite

  • Le corps n'est pas une armure

    corps.jpgL’idée selon laquelle les émotions sont incontrôlables est presque devenue une croyance universelle. Tel n’est pas le cas. Vous pouvez maîtriser l’émotion et il n’est pas nécessaire de perdre le contrôle. L’émotion peut devenir une fréquence à l’intérieur de vous grâce à laquelle vous pouvez sentir le cœur profond de votre être. Et pourtant, quelqu’un pourrait vous observer et ne pas avoir la moindre idée de ce qui se passe en vous. Cela ne veut pas dire que vous refoulez vos émotions; cela veut simplement dire que vous avez trouvé le moyen de ressentir une émotion sans la considérer comme mauvaise ou bonne, et que vous ne faites que reconnaître le fait que vous la ressentez. Voyez ce que vous pouvez faire avec une émotion. Où vous mène-t-elle ?  Quelle est la prochaine étape ?  Désengagez-vous de l’événement qui a suscité l’émotion. Ceci pourra en aider quelques-uns parmi vous.

    Le travail sur le corps, comme le massage, sert à provoquer une libération des tensions. Vous vous êtes servi des tissus et des muscles de votre corps comme d’une armure pour recouvrir votre squelette. Les tissus sont devenus compacts et ont empêché ce qui est dans les os du squelette de remonter à la surface. Vous voulez accéder à l’information qui est à l’intérieur des os, là où votre histoire passée est enregistrée, tandis que les blocages sont dans les tissus. Il vous faut passer à travers toutes ces couches pour atteindre la vérité enfouie dans votre corps.

    Votre plan directeur, c’est-à-dire les instructions concernant ce que vous êtes venus accomplir sur cette planète, commencent à être stimulées lorsque vous vous en approchez. C’est un peu comme pour le jeu auquel vous avez joué quand vous étiez un enfant; vous cachiez quelque chose et lorsque quelqu’un s’en approchait, vous disiez: «C’est chaud !  Tu brûles !» Votre corps est grandement stimulé à mesure que votre plan directeur commence à prendre la place qui lui revient et que vous cessez de tout analyser à travers votre esprit logique pour vivre vraiment des expériences. C’est parce que vous êtes en train de vous aligner avec votre dessein profond. Votre corps, et non votre mental, assimile et utilise l’information. Si vous donnez libre cours à vos émotions, vous vivrez une expérience beaucoup plus satisfaisante que si vous jugez vos émotions, ne comprenez pas le processus et cherchez à les contrôler.

    Vous avez besoin de vos émotions. Nous ne saurions trop insister là-dessus. Certains d’entre vous se targuent de ne pas avoir d’émotion. Ceci ne pourra fonctionner encore très longtemps car ce dont vous vous flattez va entraîner votre destruction.

    Vous avez peut-être l’impression d’avoir réglé tout ce qu’il y avait à régler avec vos parents. Il serait plus juste de dire que vous avez perçu qu’il pouvait en être ainsi à un certain moment. Lorsque quelqu’un effectue un travail corporel par le massage ou avec des cristaux, ou que vous entreprenez une démarche vers une conscience élargie, vous accédez alors à une plus vaste perspective.

    L’information peut-être conservée et écrite dans la pierre. Elle l’est également dans les os. C’est pourquoi il est si important de travailler avec la structure osseuse du squelette parce qu’elle contient une bonne partie de votre expérience accumulée au cours de cette vie. Laissez les choses se révéler au grand jour et ne vous blâmez pas si certains événements du passé que vous pensiez avoir réglés refont surface. Dites-vous: «Voilà qui est merveilleux !  Il y en a encore ici. J’adore cela !» Servez-vous de l’expérience comme si vous étiez en train de découvrir une mine d’or— comme si vous étiez en train de vous apercevoir que vous êtes une personne nouvellement née et riche.

    Tout ce que vous subissez c’est ce que vous avez décidé de subir. Vous ne savez pas tout ce que vous êtes en train de déblayer. Vous êtes en train d’ouvrir des canaux de conscience pour la planète, pas seulement pour vous-mêmes. La bonne nouvelle c’est que ce que vous êtes en train de dégager en ce moment, ce sont les choses les plus faciles. Les choses bizarres et étranges viendront plus tard, lorsque vous serez tellement blasés à leur sujet qu’elles ne vous feront plus rien. Tout survient au moment le plus propice.

    La mutation en cours concerne le branchement des données intérieures avec les données extérieures. Le nettoyage en cours concerne l’accès à tous les corps émotionnels que vous avez eu peur d’utiliser. Il vous faut accéder à votre corps émotionnel afin de pouvoir comprendre votre corps spirituel. Comme nous l’avons dit, le corps mental et le corps physique vont de pair, tandis que le corps émotionnel et le corps spirituel vont de pair. Puisque le corps spirituel n’est pas de nature physique et que vous êtes confinés au domaine physique, vous devez accéder par l’entremise de vos émotions à l’ensemble du domaine non-physique.

    Les êtres humains ont tendance à tellement aimer leurs drames qu’ils peuvent se perdre dans le processus du travail sur soi. Travailler sur soi-même peut devenir une occupation à plein temps. Cela ne sert à rien. Ce n’est pas tellement génial d’être en perpétuelle introspection et de dire aux gens, «Ne m’appelez pas, je suis en plein travail sur moi-même. Je n’ai pas encore très bien compris ce qui m’arrive.»

    Oui, bien sûr, vos drames personnels doivent être examinés. Oui, bien sûr, ils constituent un véritable banquet alimentant votre évolution. Mais, de grâce, mangez-en une bonne fois et passez à autre chose; préparez-vous un nouveau festin. Cessez de vous accrochez à ces gemmes de votre passé et d’avoir tellement peur que si vous réglez ces questions, il n’y aura alors plus jamais rien d’excitant qui surviendra à nouveau dans votre vie. Il est bon de mettre en perspective le travail sur soi.

    Le corps humain est en train d’évoluer et de changer. Il croit peut-être qu’il a besoin de certains apports alimentaires parce que c’est ce que l’on vous a appris. Idéalement, il vaut mieux cependant oublier pour le moment ce que l’on vous a enseigné. Vous allez vous mettre à l’écoute de votre corps et laissez votre corps vous dire ce qu’il veut. Il serait sans doute juste de supposer que vous avez été nombreux à modifier vos habitudes alimentaires au cours de la dernière année. Vous ne vous sentez plus à l’aise de manger ce que vous aviez l’habitude de manger auparavant parce que la vibration présente dans certains aliments est si intense qu’elle n’est pas compatible avec vous. Dans votre industrie de la viande, le bétail, le porc et la volaille ne sont pas nourris sainement. Ils vivent dans de petits compartiments et beaucoup de ces animaux ne voient jamais la lumière du jour. Les poulets, par exemple, déféquent les uns sur les autres parce qu’ils vivent dans de petites cages de métal empilées les unes sur les autres. C’est ainsi qu’on en fait l’élevage. On leur donne des stéroïdes et des antibiotiques — des choses qui ne sont pas des aliments. Ils ne sont pas soignés avec amour. Lorsqu’ils sont menés à l’abattoir, ils ne sont pas tués avec amour. Vous ingérez donc toutes ces vibrations.

    Rappelez-vous que toutes choses existent sous forme de vibration. Les animaux ont été placés sur cette planète pour être vos compagnons, pour vivre sur la terre, et pour vous nourrir et vous abriter au besoin. Ceci devait être fait avec amour. Si vous vivez sur une ferme et que vous faites l’élevage de vos propres poulets et cochons, si vous les nourrissez avec de bons aliments, et si vous les abattez avec compassion et avec amour le moment venu, alors c’est bien de s’en alimenter. Vous donnez une bonne qualité de vie aux animaux, et ensuite les animaux sont recyclés à leur tour pour vous donner de l’amour et une bonne qualité de vie. C’est la situation idéale. Ce fut la réalité courante pendant longtemps sur cette planète. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Soyez conscients de la vibration contenue dans les choses que vous mangez.

    Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

    Lire la suite

  • Face à face avec nos peurs

    main-p10.jpgAu moment d’écrire ces lignes, nous sommes encore aux prises avec des peurs, des doutes et des contrariétés que nous avons de la difficulté à proscrire de notre mental. Les effets de ces mécanismes qui nous suivent depuis des milliers d’années ont de graves répercussions sur notre conscience de faire, d’aimer et d’appliquer ce que nous aimerions investir comme énergie dans notre vie. Les peurs qui nous envahissent qu’elles soient la peur du manque, la peur de notre propre ombre ou la peur de ne pas réussir font toutes partie du Face-à-face que nous devons faire. Ce Face-à-face n’est pas pour demain, c’est pour là, dès maintenant.

    Ainsi, nous devons observer quelles sont les influences qui nous poussent à avoir peur, à douter ou à être contrariés de quoi que ce soit ou par qui que ce soit. Serait-ce un manque d’amour, d’estime de soi, de confiance en soi ou simplement le fait de ne pas prendre notre place ou par un manque imminent de courage? Tôt ou tard nous devons confronter ces situations afin de réaliser que notre Face-à-face va encore plus loin que nous l’avions imaginé. Donc, il faut nécessairement du courage et de l’Amour en nous pour exécuter consciemment ce Face-à-face, qui nous demande simplement d’observer quand nous avons peur, quand nous doutons ou quand nous sommes contrariés par des inquiétudes, des angoisses ou un stress plus présents.

    Le rôle de l’énergie Supramentale nous amène à appliquer ce courage du Chevalier Pacifique en nous, qui fera face à ces problématiques récurrentes qui durent depuis nos vies antérieures. Vous direz comment puis-je appliquer une énergie de la sorte dans mon quotidien pour contrer, voire transcender ces difficultés qui envahissent ma conscience? Dans plusieurs de mes chroniques j’ai simplement suggéré de nous connecter à la nature pour transcender nos difficultés quelles qu’elles soient. Quand je mentionne la nature, je parle de nos forêts, de nos cours d’eau où nous baigner, d’un feu de foyer intérieur ou extérieur, de marcher ou courir sans musique dans les oreilles, de bien manger, de bien s’abreuver et de gravir une montagne, et, tout ça, en sachant comment respirer. Nous pouvons aussi travailler avec la nature en créant un jardin, et en nous connectant avec le sol, la terre. Pourquoi? La nature est la seule forme matérielle qui nous entoure, qui nous encadre, et qui rayonne une non résistance aux fréquences multidimensionnelles des énergies Supramentales ou des Particules Adamantines. Oui, effectivement, autant que nous sommes, nous recevons ces énergies, mais il y en est également les mêmes dans la nature.

    Toutes ces énergies résident dans la moindre parcelle des atomes et des particules subatomiques des molécules faisant partie de la création de la nature. En fait, nos résistances dans l’accueil de ces énergies sont reliées à l’ego, la personnalité et le mental qui sont nos plus grands opposants. Tandis que la nature accueille vibratoirement et énergétiquement sans résister, parce qu’elle accepte d’emblée ces énergies en son centre, parce qu’elle est fondamentalement Amour. La nature ne juge pas, la nature n’évalue pas ou ne rationalise pas, elle ouvre sa conscience, parce qu’elle possède une conscience, à ce qui vient sans s’opposer. La nature est composée comme nous d’atomes et de particules subatomiques, nous ne pouvons le nier. Elle est consciente qu’elle s’abreuve de la lumière du Soleil, de l’eau qui alimente ses racines et du Soleil intra-terre qui participe à son élévation vibratoire.

    En fait, nous bénéficions également de toutes ses ressources, mais sommes-nous conscients de ces effervescences? Si je vous dis d’embrasser un arbre et lui transmettre vos peurs, vos doutes, vos contrariétés ou tout ce que voulez, l’arbre accueillera sans limites tout ce que vous lui déverserez comme frustrations ou comme colère. Il accueillera inconditionnellement toutes vos peines ou désarrois, et les transférera dans la terre. Ce qui nous permettra graduellement de transcender nos problématiques qui nous hantent depuis des cycles de vies. En faisant ce simple exercice avec la nature, nous n’avons aucunement besoin de faire une thérapie quelconque, la nature est thérapeutique, ce n’est certes pas une théorie! Nous devons admettre que nous avons tous et toutes besoin de cette forme de thérapie, qui exercera une transcendance multidimensionnelle en nous, sans plus. Essayez, vous verrez!

    Rédigé par : Yvan Poirier

    Lire la suite

  • Travail sur vos peurs

    peurs.jpgNous allons vous faire travailler sur vos peurs.

    Vous allez tout d'abord essayer de reconnaître quelle est la peur qui est la vôtre actuellement.

    Les peurs sont multiples, essayez d'en choisir une et essayez de la regarder bien en face pour bien la comprendre.

    Les soucis du quotidien, les soucis d'argent, les soucis de santé, les soucis professionnels font partie des peurs.

    Alors essayez de regarder vos peurs, de bien les comprendre, et lorsque vous les aurez bien regardées, bien comprises....

    projetez sur elles la lumière dorée et tout votre Amour et dites mentalement : je n'ai plus peur, j'ai confiance, plus rien ne peut m'arriver car Dieu est en moi.

    …Ensuite reconnectez vous à vos peurs et regardez si celles que vous avez travaillées ont toujours autant de consistance, essayez de voir si vous avez réussi à les diluer dans la Lumière et dans l'Amour.

    …Recentrez-vous en vous-même, et essayez de ressentir la force qui se manifeste comme une lumière très vive. Focalisez votre conscience sur cette lumière et concentrez cette lumière entre le centre de force du plexus solaire et le centre de force cardiaque. Essayez de faire venir le plus de force, le plus de lumière en vous et projetez-les sur une peur que vous désirez annihiler, transformer.

    Faites-le à votre rythme, et quand vous serez prêts, vous projetterez vos mains en avant pour sentir l'énergie qui émane de vous, pour sentir cet immense Amour qui consume tout, qui transforme tout. Faites cet exercice à votre rythme ; vous pouvez visualiser une scène difficile, nous vous laissons le libre choix.

    …Maintenant vous allez vous recentrer sur vous-même, visualisez ou pensez à un cocon de lumière vous entourant, tel un immense bouclier d'Amour. Essayez de créer du mieux possible cette image et, avec vos mains, touchez et sentez, peut être faiblement au départ, la consistance de ce bouclier d'Amour, de ce cocon de lumière.

    Si vous étiez suffisamment conscient de vos possibilités de création à ce niveau là, ce bouclier, ce cocon de lumière pourrait vous protéger de tout impact venant de l'extérieur, même l'impact des balles, mais vous êtes encore au tout début de la conscience de ce pouvoir qui est en vous.

    Exercez vous maintenant à toucher, les mains en avant, ce bouclier de Lumière et d'Amour. Pour certains de vous, il sera plus près du corps, pour d'autres un petit peu plus loin. Vous le situerez quand vous sentirez des picotements ou de la chaleur.

    Essayez de vous visualiser dans ce cocon de lumière. Vous voyez au travers de ce cocon de Lumière qui vous protège totalement. C'est la force qui se trouve en vous et à l'extérieur de vous qui forme ce bouclier, cette protection, et c'est l'Amour qui le rend invincible.

    Maintenant mettez le lieu où vous vous trouvez dans la Lumière et dans l'Amour.

    L'Amour protège de tout, l'Amour est une force tellement importante ! Il faut en avoir conscience et travailler avec lui.

    Faites un autre petit exercice qui vous paraîtra amusant mais qui est efficace :

    Visualisez une enveloppe et projetez dans cette enveloppe tout l'Amour de votre cœur. Remplissez cette enveloppe de cette Lumière, de cet Amour, et lorsque vous jugerez que cette enveloppe est pleine, vous la fermerez et vous la mettrez dans une boite aux lettres. Soyez certains que ceux qui recevront votre Amour seront assurément ceux qui en auront le plus besoin.



    Ayez toujours confiance en vous et n'oubliez jamais que quoiqu'il arrive, c'est toujours l'Amour qui est vainqueur. En tous lieux, en tous moments, c'est toujours l'Amour qui est vainqueur. Même si parfois vous avez l'impression que l'Amour ne vous aide pas, il est toujours vainqueur, en fonction le plan Divin.

    Méditez chaque fois que vous pouvez le faire et faites l'exercice de l'enveloppe que vous remplissez de tout votre Amour et que vous mettez dans une boite aux lettres. Sachez que les Etres de Lumière iront porter le courrier à ceux qui ont tellement besoin de cet Amour. »


    Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
    qu'il ne soit pas coupé
    qu'il n'y ait aucune modification de contenu
    que vous fassiez référence à notre site http://ducielalaterre.org
    que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

    Lire la suite

  • Pourquoi nous sommes malades

    article_medicamentsNote: Ce qui suit N’EST PAS un avis médical. Consultez votre médecin si vous désirez un avis médical.

    Quand nous sommes malades pendant notre travail d’ascension – et je parle ici d’un travail actif dans notre croissance spirituelle – la maladie est toujours le signe « d’alerte ». La cause en est un blocage d’énergie dans un de nos corps. Nos corps sont le corps physique, le corps émotionnel, le corps spirituel, et le corps de l’ego. Le blocage principal est généralement causé par la peur.

    Ce pourrait être la peur d’échouer, la peur de voir ce qui ne va vraiment pas, la peur de notre puissance, la peur de devenir vulnérable, la peur d’être rejeté, et d’autres peurs encore.

    La façon de travailler avec la maladie et d’identifier le blocage débute par situer l’endroit ou la région du blocage.

    Ainsi, par exemple, si l’estomac est l’objet de malaise, c’est du plexus solaire qu’il s’agit, le centre du pouvoir et l’ouverture à la société. Ce pourrait être aussi qu’il se passe quelque chose que nous ne pouvons digérer. Si les yeux sont en cause, c’est généralement qu’il y a quelque chose et/ou quelqu’un près de nous qu’on ne veut pas voir dans notre vie. Si c’est le thorax, cela a à voir avec le Centre du Cœur , avec l’amour et les questions de « maternage ». Si ce sont les jambes et les pieds, le lien est avec le fait de sortir et d’entrer dans le monde, ou encore assumer notre indépendance génito-urinaire ; et les maladies reliées aux organes sexuels concernent notre connexion au monde du sexe et  à notre créativité. Lorsque la gorge et la bouche sont concernés, il y a blocage dans la communication ; soit que nous avons besoin de dire quelque chose qui n’a pas été dit ou que nous avons simplement supprimer la voix. Les malaises de la tête tels que les migraines, les blessures à la tête, les rhumes de cerveau sont des indices de la connexion de l’esprit (le Moi supérieur/le divin/l’Unicité) à l’existence actuelle dans un corps… autrement dit, à notre incarnation. Et il nous faut être pleinement incarné pour faire le travail d’ascension.

    Vous saisissez l’idée.

    Tout ce qui précède sera  probablement relié à la peur. D’autres choses pourraient causer un blocage tel que, un conditionnement culturel, le jugement et la pression des pairs.  Et  quand cela survient pendant le travail d’ascension, ce pourrait être pour deux raisons : l’une étant qu’il faut s’occuper sans tarder de la région du malaise et l’autre étant que cette région est justement celle que nous avons choisie de s’occuper et de débloquer de sorte que toute la négativité remonte afin d’être libérée.

    Afin de guérir, il faut comprendre que le processus de la maladie consiste à dégager ce qui résoudra le problème manifesté au départ. On va à l’intérieur de la douleur, du malaise ou de la région troublée ; on inspire à l’intérieur de cette région, on se détend puis on expire ; on lui permet d’exister ; puis, on la libère.  Si notre esprit est dégagé, on pourrait alors recevoir de l’information de cette région-là indiquant le pourquoi du malaise.  Cela permet de faire ce qu’il faut pour le traiter.

    Toutes les émotions négatives, les visions, les souvenirs ou sentiments remontent afin d’être libérés. Puis on se concentre sur ce que nous voulons ressentir. Essentiellement, on change de vibration pour une vibration positive. Ayant personnellement une très, très faible tolérance à la douleur, je sais à quel point cette dernière partie est difficile. Mais il est essentiel d’inverser la vibration négative de la douleur et de l’inconfort à la vibration du mieux-être et du confort. Une bonne manière de le faire est en se voyant soi-même en train de se sentir bien et de faire quelque chose qu’on aime faire ; puis  allez dans cette vision et dans cette agréable vibration de vous-même,  en train de déguster ce moment.

    Rappelez-vous que la maladie est un signe d’alerte. C’est un signe qui doit être remarqué. Si on l’ignore, la maladie reviendra se manifester de la même manière ou de façon similaire.

    Il va de soi d’obtenir un avis médical et/ou un traitement alternatif si nécessaire.

    Découvrez quoi faire lorsque vous faites face à la maladie pendant le processus d’ascension, grâce au cours Ascension spirituelle 101 .

    Source: Ascension101.com

    Inelia Benz

    Lire la suite