Cooltext157743902330920                                                                                         

 

A-t-on bien compris que la lumière a vaincu ?

  • Par reikiland
  • Le 11/10/2013
  • Commentaires (0)



Ne plus s’incliner que devant soi-même, dans la découverte émerveillée de sa Réalité infinie, voilà une part du Nouveau Paradigme de l’Ère nouvelle, puisque l’Absolu ne demande à personne de plier le genou devant lui, dans son Amour incommensurable d’Être unique, parfait, impassible et infini et dans le respect le plus complet de ses créatures. Ne plus, non plus, chercher cette Source une et éternelle dans des doctrines spirituelles ou des religions d’invention humaine, mais uniquement en soi, dans sa Réalité multidimensionnelle, voilà un autre principe salvateur. Telles sont les conséquences majeures qu’impliquent le Renversement ou le Basculement qui s’est produit à l’équinoxe de septembre 2013, et qui a tout situé dans une nouvelle perspective.

Mais a-t-on bien compris que cette transition qui tirait de la dualité et la densité, entraînant dans la subtilité des plans lumineux de la Conscience cosmique, comporte, outre le dépassement d’un Point de Non-retour, une rupture avec les illusions du Monde des Ténèbres qui dispose naturellement à la dissolution du Voile des apparences et à une croissance incessante, même accélérée, de la Révélation de la Lumière divine? La négativité résiduelle qui s’exprime en ce moment dans le monde, semblant grandir et contredire cette affirmation, résulte précisément de la Victoire de la Lumière sur les Ténèbres, soit du mouvement de rénovation très complexe divinement conçu, de manière à ajuster le monde à la volonté souveraine d’exprimer le plus grand bien de toutes les créatures, tout en démontrant la futilité de la dualité résiduelle, pendant que les dernières leçons de discernement et de sagesse se prennent.

Bien sûr, dans la patience infinie du Créateur, rien ne changera subitement, que progressivement, de manière à accommoder, dans leur rythme personnel, toutes les consciences en instance d’Éveil. Car ceux qui maintiennent leur choix de mener des expériences dans la troisième dimension devront être déportés ailleurs, où cela reste possible. À part des moments d’indicible paix, d’extrême subtilité, de multiplication des synchronicités heureuses, d’amour qui s’exprime de plus en plus dans tous les cœurs et cette impression croissante d’être retourné à la Maison originelle, même le Phare de Lumière le plus avancé devra probablement compter encore plus de deux ans avant de voir les énergies chaotiques se disperser suffisamment pour lui permettre de ressentir la Félicité du Paradis. Surtout que, depuis le 7 octobre, tout a pris immensément de hauteur et d’espace, pour favoriser une plus grande ouverture de l’humanité, une telle dispensation appelant toujours des remous intenses dans les énergies négatives résiduelles.

Au niveau causal, la planète Terre a complété son Ascension, entourant chaque créature qui foule son sol d’une énergie d’Amour pur inconnu à ce jour, tandis que les derniers représentants des Forces sombres, agissant de façon occulte, s’enfuyaient de la planète, il y a environ une semaine. Cela laisse entendre que, présentement, elle se dégage peu à peu de sa vieille carapace, la remplaçant par une version améliorée, plus légère, plus souple, plus raffinée, plus évoluée, ce qui ne peut se produire en un instant et en une seule étape, mais en séquences délibérément lentes, sur tous les plans de l’existence, de manière à accommoder les entités qu’elle porte.

Dans cette transformation, amorcée il y a environ trente ans, en raison de ses doutes, de ses peurs, de ses sentiments inhibants, l’humanité a accumulé un déficit évolutif temporel d’environ dix à quinze ans, par rapport à l’expansion de la Terre. Va-t-elle continuer à accumuler des retards, ralentissant d’autant la révélation effective de l’Ascension de la Terre-Mère, quand plus rien ne le justifie? Cas son destin dépend des choix de chaque individu qu’elle porte, comme de leur ensemble, en raison de son antique contrat d’amour et de soutien dans leur évolution. Chose certaine, même si tout ne peut s’accomplir en un instant, tout continue de se passer de manière à produire des prises de consciences nombreuses, agréables et désagréables, toujours plus puissantes.

Alors, que manque-t-il à l’être humain pour être heureux, pour être pleinement à chaque instant, si ce n’est son manque de compréhension des implications de la libération générale en cours dans le système solaire, donc également sur la Terre, parce qu’il a du mal à se tirer des fausses croyances, des concepts intellectuels, des préceptes moraux et des atavismes qu’il a développés et dans lesquels il s’est enfermé?

Vous pourrez incessamment reconnaître la montée de la Lumière, qui écarte toujours plus loin des plans de l’Ombre, par les situations chaotiques, les actes de folie furieuse et les urgences qui vont surgir dans le remodelage de la planète, pour exprimer une plus grande conformité avec son nouvel hologramme. Car vos moyens de communication restent encore assez avares dans la diffusion des exploits amoureux qui se produisent au quotidien, plus nombreux que vous ne les croyez.

N’empêche que vous la reconnaîtrez encore dans le fait que tous les êtres humains vont être mis au défi de se délivrer de leurs dernières carences afin d’incarner leur Réalité véritable, d’assumer leur Identité originelle, n’en ressentant pas moins la diminution de leurs soucis, de leurs peurs, de leurs doutes, de leurs pulsions d’attachement, de leur propension à dominer ou à se soumettre, ressentant toujours davantage leur droit à l’exercice de leur liberté et de leur souveraineté. Cette expansion s’accompagnera de plus en plus de changements salutaires dans le domaine de la santé physique et psychique. Du coup, chacun ressentira qu’il peut aller de l’avant plus facilement dans une atmosphère de subtilité et de fraîcheur.

Mais chacun se faciliterait bien davantage la tâche et il écourterait d’autant la portée de son drame si, dès ce moment, il savait se libérer des jugements sur lui-même et sur autrui et, encore plus, de la honte viscérale qu’il porte dans sa croyance d’être un obstacle ou une entité négligeable dans le Système de Dieu; s’accorder et accorder aux autres un pardon inconditionnel pour les présumés crimes, jusqu’aux pires, de son long passé, dont l’Absolu ne lui retient rien; cesser de se croire condamnable, parce que coupable de fautes graves pour avoir osé mener des expériences légitimes dans l’ensemble du registre des polarités, afin de découvrir le Juste Milieu ; de se croire porteur des péchés du monde ou de se penser responsable du destin d’autrui; de craindre d’être rejeté s’il se montre tel qu’il est; surtout de se rapetisser et de réduire son pouvoir dans sa conviction d’être petit, limité, impuissant, négligeable, méprisable, voire abandonné, séparé de son Créateur et de ses auxiliaires, ce qui l’amène à se sentir entièrement livré à lui-même; et s’ouvrir à une plus grande générosité et à une meilleure coopération, dans l’échange et le partage.

Il est temps que chaque être humain comprenne que le bien commun ne prévaut en rien sur le bien individuel puisque le bonheur des uns reste éternellement compatible avec le bonheur des autres lorsque la société humaine, dans son ensemble, s’ajuste aux lois subtiles de la Nature et aux principes cosmiques, le seul moyen d’accéder à la satisfaction, à l’abondance et à la liberté. Le principe est que le bien commun doit plutôt s’harmoniser avec le bien individuel, et inversement, de sorte que toutes les parties, même dans le devoir impérieux des concessions nécessaires au maintien de l’intégrité des êtres et de la paix, y gagnent toujours quelque chose.

Alors, ce qui importe le plus, en ce moment, c’est que chacun réalise que l’équilibre cosmique a été inversé, favorisant le déploiement irréversible de la Lumière, rendant impossible toute possibilité que l’Obscurité recommence à croître. Dans ce contexte, chacun est appelé à tirer constamment de lui-même le meilleur, en se libérant de ses peurs et de ses doutes et, encore plus, en cessant de redouter le pouvoir qui résulte d’une union plus intense ou intime avec son Centre divin. Chacun est appelé à se libérer de la crainte de découvrir la vérité sur Ce qu’il est et d’être pleinement Qui il est.

En ce moment, l’humanité passe par une reconfiguration profonde, individu par individu, afin de retrouver sa Pleine Conscience. Car celle-ci peut désormais s’exprimer à travers chacun des êtres incarnés, jusque dans son corps de chair, afin qu’il puisse être lui-même, sans obligation de correspondre à quelque chose qui lui échappe, à partir de ce qu’il ressent et vit dans le moment présent. Ainsi, il ne reste à chacun qu’à faire les choix qui lui permettront d’échapper à l’oubli de sa Réalité divine en cessant de s’imposer d’être ce qu’il pense devoir être ou veut être ou ce que d’autres attendent qu’il soit.

Il y arrivera en s’offrant et en s’abandonnant inconditionnellement à la Lumière divine, donc sans chercher à savoir ni à comprendre comment ni quand le phénomène va se produire, afin de laisser se dissoudre, dans l’ordre, ce dont il s’est chargé, mais qui ne fait pas parti de lui, de manière à redécouvrir, par la disparition des derniers voiles, Qui il est, un Être de Pure Lumière spirituelle. Entre-temps, il gagnerait à vivre dans l’amour, la paix et la sérénité joyeuse, détaché des rumeurs du monde, confiant qu’il est divinement pris en charge et mené à bon port. Surtout, il devrait proclamer sa libération rapide de ce qui ne lui appartient plus, de ce qu’il n’est pas et de ce qu’il n’a pas besoin de garder, qui ne sert qu’à faire obstacle à la révélation de sa Gloire dans la Grâce de l’Absolu.

© 2013 Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Ou emprunté, avec permission de l’auteur, à https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau