Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Regard spirituel, l’enfant de sa naissance à 7 ans

 

Enfant papillon

 

Un jour, un élève demanda à son maître : « d’où venons-nous, nous et le monde ? ». Le maître répondit : « Apporte-moi une petite graine et ouvre-la », puis il demanda : « Que vois-tu ? ». « Le cœur de la graine » répondit l’élève. Le maître lui dit encore : « Ouvre-le et dis-moi ce que tu vois ! ». Alors l’élève répondit : « Rien ! » Alors le maître dit : « C’est dans ce rien que l’arbre, toi, moi, le monde et l’univers trouvons notre origine. »

Nous sommes tous les enfants des forces cosmiques de l’univers : L’Éther, l’Air, le Feu, l’Eau et la Terre. La saison à laquelle l’enfant est conçu, les débalancements énergétiques, physiques et émotionnelles de ses parents 9 mois avant la conception jusqu’au moment de la naissance, l’âme qui choisit de revenir sur terre ainsi que la partie divine du mystère de la vie, l’ensemble de ces éléments auront un impact sur nos corps comme une première cartographie, la première couche de fond. C’est aussi la raison pour laquelle le temps de pré-conception est si importante dans les Védas, comme de nombreuses traditions anciennes.

L’enfant n’est pas un être à modeler, il est à écouter et à accompagner non pas en fonction de nous mais en lien à sa propre sensibilité. C’est à nous, les « grands » que revient le travail de libération du Moi (nos blessures d’âmes).

De 0 à 7 ans, l’enfant est connecté à la partie solaire et lunaire de l’univers, son chakra couronne est pleinement ouvert. Son intuition – si on lui laisse le droit d’y accéder sans la juger – est raffinée et rayonnante, au-delà de toutes compréhensions intellectuelles. Les concepts mentaux, les grands discours ne le touchent pas, l’enfant a besoin de beauté, de d’émerveillement, de les laisser se relier à leur grand univers et à leur profonde imagination.  Jusqu’à 3 ans, il vit sur l’aura de sa maman ou sur l’aura de la personne avec laquelle il passe le plus de temps, il est comme une tige de fleur qui a besoin d’un pot empli de terre ancrée.

Entre 3 et 7 ans, il développe sa propre aura à condition de lui laisser la place pour s’individualiser, pour écouter toute la subtilité de son âme, sans rien pousser, sans rien demander.

Vers 6-7 ans, l’enfant se prépare à une nouvelle naissance, son affirmation intérieure s’ouvre comme une fleur de lotus, ses deux reins prennent de l’expansion…Les reins sont l’héritage familial et c’est un bon temps pour libérer, supprimer les contrats d’âme des deux lignées d’ADN (maternel et paternel). Les Reins sont aussi reliés aux dents, aux plantes de pieds, aux hémisphères du cerveau, aux poumons, aux hanches. L’enfant a besoin de se sentir accompagner pendant cette grande étape de sa vie, il a besoin de sentir que l’accompagnant est là en arrière de lui, pour le laisser entrer dans sa pleine VOIE, dans sa pleine VOIX, dans la verbalisation, dans son propre langage …que l’accompagnant est là pour écouter avec conscience et présence, sans mettre ses peurs, ses doutes, ses blessures d’âmes en effet miroir.

7 ans sera l’ouverture profonde du chakra de la gorge, de la verbalisation d’un moi dissocié de son clan. Cette étape est cruciale pour s’ouvrir à sa vérité, son authenticité & sa liberté d’être au monde…. à la seule condition que les accompagnants puissent profondément être à l’écoute, et offrir toute leur confiance. De 7 à 14 ans, l’enfant observe le monde extérieur et doit laisser son intuition le guider dans cette relation entre le monde intérieur et le monde extérieur. De 7 ans à 14 ans, la voix comme un instrument de musique reliée au ventre, à la respiration, à l’espace vital du bassin, mais aussi une sorte de baromètre de nos humeurs, de nos angoisses, de nos doutes.

Le resserrement de nos libertés, d’un excès de pression exercée par l’extérieur ou de ne pas décevoir aura un lien direct à nos resserrements dans nos ventres. C’est à cette période que l’enfant prend confiance en moi, de façon très consciente. La pression du larynx renvoie généralement à des douleurs dans le bas-ventre et qui avec le temps s’accumule au niveau de la thyroïde. Le chant pour mieux se connaître est magique à cette période de la vie. Par la verbalisation reliée à l’intuition, l’enfant peut passer à l’action dans sa forme la plus pure.
 
 
 

regard enfant naissance adolescence ame conception écouter accompagner connexion partie solaire partie lunaire beauté émerveillement aura ouverture chakra amour lumière coeur

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau