Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Quel choix fais-tu aujourd'hui

Nassrine
Un jour, j’ai dit aux participants qui étaient présents dans la salle : « Merveilleux participants, ça m’est égal de savoir si ce séminaire vous plaît ou non et croyez-moi c’est sincère »Ils étaient tous choqués. Soudainement, un homme s’est levé en s’exclamant : « N’avez-vous donc aucun amour à notre égard ? »Je lui ai répondu : « Bien au contraire, c’est parce que je vous aime que je vous le dis en toute honnêteté. Si j’offrais des séminaires dans le but d’être acclamée et adorée par la foule, je m’enterrerais vivante sous le poids de l’hypocrisie. Mes mots et mes gestes seraient sans cesse contrôlés et anticipés. Je ferais en sorte que mes partages vous flattent et ce faisant, toute forme d’authenticité serait anéantie, autant chez moi que chez vous.

Nos échanges reposeraient fondamentalement sur la peur de ne pas être aimé et nous ne pourrions donner libre cours à cet amour inconditionnel, cette énergie qui ne découle d’aucune attente, aussi subtile soit-elle. Alors, si nous faisons quelque chose, afin d’obtenir une certaine forme de reconnaissance, nous fermons la porte à l’honnêteté, à la spontanéité et surtout à l’authenticité. Il y a tellement de gens qui ont soif de reconnaissance. Mais qui, aujourd’hui, a encore soif d’authenticité ? C’est pourtant elle qui fait éclore notre énergie, notre propre couleur qui est unique au monde et qui pourrait teinter le vaste tableau de l’humanité. Et cela est possible si nous nous donnons le droit d’être nous-mêmes à chaque instant… ».

Peut-être vous a-t-on déjà reproché d’être trop spontané ? Alors, devriez-vous vous sentir coupable de suivre votre élan intérieur qui est hautement imprévisible ?

Peut-être vous a-t-on déjà demandé de contrôler vos émotions ? Alors, devriez-vous vous sentir coupable de ne pas être un robot, dépourvu de toute sensibilité et suivant une « norme émotionnelle » acceptée par l’un de ses programmes ?

Peut-être vous a-t-on déjà dit qu’il était essentiel d’être gentil et serviable ? Alors, devriez-vous vous sentir coupable de ne pas être hypocrite face à une demande qui ne résonne pas pour votre for intérieur ?

Vous qui êtes en train de lire ce message, quel choix faites-vous maintenant ?

Est-ce que vous vous donnez le droit d’être VOUS-MÊME, au risque d’être peut-être rejeté et incompris…ou…préférez-vous être aimé par autrui, au risque de vous perdre complètement de vue ?

Avec tout mon Amour,

Nassrine

Source : https://lapressegalactique.com/
Son site : https://www.nassrinereza.com/

emotions Être soi-même attente choix reconnaissance culpabilité spontanéite

Ajouter un commentaire