Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Octobre. Je m’aime suffisamment pour contribuer à la mutation.

Enfant lionLa mutation est en route. Des changements cruciaux se manifestent désormais à la vitesse de l’éclair. Individuellement. Collectivement. Cela se passe en nous et tout autour de nous, ici et maintenant. Nous vivons ce dont les anciens parlaient depuis des milliers d’années. Ce sont des changements prodigieux, autant intérieurs qu’extérieurs. Notre âme les a espérés, appelés. La mutation de notre monde peut faire remonter la peur du changement et nous met face à des essorages, des ruptures, pertes de repère inévitables. Le Mur de Berlin est tombé en un jour. L’éveil est exponentiel.

Réjouissons-nous.
Mettons aussi toutes les chances de notre côté pour vivre avec aisance cette fantastique mutation.
Profitons bien de ce trimestre pour nous aimer suffisamment afin de contribuer à la Mutation.

2020 sera une année cruciale.


 

Chacun de nous, n’est-ce pas, nous sentons l’appel de contribuer à la mutation en apportant notre pièce spécifique du puzzle, notre « mission ».

Nous le savons au fond de nous, notre état intérieur, notre tonalité vibratoire, la qualité de paix, d’union intérieure que nous émanons, est notre contribution spécifique.
Depuis cet état d’union se met en place tout naturellement ce que notre ego appelle notre mission. Notre cœur disponible, les synchronicités se dévoilent, notre contribution concrète se présente, là juste devant nous.
Souvenons-nous : Notre véritable mission est d’habiter l’état de paix, d’union, qui nous est spécifique, la dimension concrète se présente naturellement.

L’Équinoxe, Equi-Noces et l’entrée dans le signe de la Balance avec ses deux plateaux nous a invité à unir nos deux tonalités, notre masculin et notre féminin.

Octobre et ses énergies accélérées, parfois explosives ou inattendues demande d’ancrer, d’habiter, d’incarner un état équilibré, de le stabiliser, même si dans l’absolu cet état est une danse amoureuse entre notre masculin et notre féminin.

Souvenons-nous, la paix intérieure est générée par la paix entre notre masculin et notre féminin. Nous définissons et créons notre réalité depuis la qualité de leur relation. Celle-ci génère la relation que nous avons avec nous-même, avec l’autre, avec le monde. Notre relation aux migrants est directement issue de notre relation intime entre intégrité (être un avec moi) et intimité (être un avec l’autre). Et ceci pour toutes les tonalités de notre réalité et du monde que nous croyons être extérieur.

Octobre nous convie puissamment à assainir, transformer notre relation à nous-même, à nous aimer suffisamment, à apprendre à nous aimer suffisamment. Nos relations reflètent notre relation à nous-même. Autorisons-nous à contempler nos relations de ce point de vue plus élevé et responsable.

En Octobre, nous avons à nous aimer suffisamment pour :
Avoir des limites saines, souples, bienveillantes avec les autres et les situations, issues d’une intégrité en nous-même.
Savoir dire non à l’autre ou à une situation dans le respect de chaque partie, dans un choix gagnant-gagnant, en nous ancrant dans ce qui nous relie de plus élevé et non ce qui nous sépare.
Écouter l’autre véritablement plutôt que de réagir, dans l’automatisme de toujours ajouter quelque chose à nous-même. Nous laisser pénétrer par la conscience de l’unité qui nous amène à nous alléger plutôt que nous densifier.
Oser l’intimité sans nous perdre, dans l’illusion de fusion qui se révèle la confusion. Oser fondre sans s’effondrer.
Sortir de la culpabilité intime et/ou de la honte afin d’être disponible à habiter notre responsabilité, notre capacité à répondre à ce qui est.
Surtout ne plus juger, refouler, rejeter une partie de la réalité dans l’espoir qu’elle disparaisse, alors même que nous la nourrissons en la jugeant. Dans l’inconscience que cette partie réside en nous-même, dans nos profondeurs.
Cette partie reconnue, étreinte, intégrée par le cœur, est une opportunité de créer une nouvelle intégrité, de croître, dans la conscience que les deux côtés d’une pièce lui donnent sa valeur : jamais l’un sans l’autre. Nous sortons ici de la séparation.

S’aimer suffisamment s’apprend. Chacune de ces pistes s’apprend.

Octobre nous demande de faire un pas décisif envers l’amour de nous-même afin de contribuer véritablement à la mutation collective.

Nous avons à prendre responsabilité et soin pour notre histoire d’enfance et d’âme ainsi qu’à déployer notre essence qui est la fréquence de notre union intérieure.

Je vous accompagne dans mes Activités d’Octobre vers ce pas décisif amoureux envers vous-même, d’unifier les 2 pôles de votre être.

D’ici le bonheur de vous y retrouver, je vous propose un cadeau, une exploration-méditation.
Laisser venir un moment, un instant, probablement d’enfance, où vous vous êtes senti en union avec la Vie, tous les royaumes, physiques et subtils, où tous vos sens étaient vibrants, ouverts.
Souvenez-vous de ce que vivait votre cœur… Entre la gratitude et l’émerveillement… L’ineffable union des deux, celle du masculin et du féminin…
Souvenez-vous de ce que vivait votre ventre… Entre vigueur et spontanéité… L’ineffable union des deux, celle du masculin et du féminin…
Souvenez-vous de ce que vivait votre mental ou votre 3ème œil… Entre révélation et évidence … L’ineffable union des deux, celle du masculin et du féminin…


Si vous le voulez bien, je vous propose de pratiquer cette méditation fort puissante, plusieurs fois par jour, sur quelques respirations.
Cette pratique va grandement activer l’état ressource d’union intérieure qui vous est spécifique.


Avec Amour
Diane

Source :https://tantradianebellego.com/

changement s aimer masculin union paix feminin maintenant octobre mutation

Ajouter un commentaire