Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Je sais comment je me sens...

 

Prendre soin de soi

Je sais comment je me sens, je prends soin de moi et je vis

Quand vous êtes-vous demandé pour la dernière fois comment vous vous sentiez ?

Quand vous êtes-vous permis pour la dernière fois de respirer profondément et de profiter de tout ce qui vous entoure ?

Quand, pour la dernière fois, votre bien-être n’était-il pas une option mais une priorité ?

Par les temps qui courent, où le stress est un mode de vie, on est si inquiet par ce qui pourra arriver dans le futur que l’on laisse de côté le fait de profiter du présent. Or, on ne se rend pas compte du fait que le présent, c’est la seule chose que l’on a vraiment, car le futur n’est pas encore quelque chose de réel.

En fait, les «je prends soin de moi» sont devenus des «si j’ai le temps, je respirerai», les «je sais comment je me sens» des «ce n’est rien, je suis juste un peu fatigué» et les «je vis» des «je survis jour après jour».

Par conséquent, nos santés mentale et physique se voient affectées par une multitude d’éléments stressants préjudiciables qui nous font beaucoup de mal.

Pour vous sentir bien, vous devez prendre soin de vous. Or, du fait du rythme de vie actuel, il est très difficile de prendre soin de soi.

C’est pour cette raison qu’a été instauré le mindfulness, n’étant autre qu’un outil pouvant vous permettre de gérer le stress tout en continuant à vous adonner à vos activités quotidiennes.

Mindfulness pour la vie quotidienne

Pour vous mettre au mindfulness, il vous suffit d’avoir envie de prendre soin de vous, et de suivre les conseils suivants.

D’abord, optez pour un lieu calme, mais ensuite, une fois que vous maîtriserez la technique du mindfulness, vous pourrez l’appliquer dans votre vie quotidienne et ainsi améliorer votre santé :

* Concentrez-vous sur votre respiration : lorsqu’on est anxieux ou irrité, notre rythme respiratoire s’accélère, et par conséquent, notre cœur bat plus vite, nous signalant alors que l’on ne va pas bien.
* Dans ce cas, on ne doit pas essayer de dominer ou de changer notre respiration, mais seulement lui accorder de l’attention ; lorsqu’on en prend conscience, le rythme cardiaque change.
* Explorez votre corps : demandez-vous comment vous vous sentez et ce que dit votre corps. Le fait d’être conscient de votre propre corps fait que ces sensations gênantes qui peuvent apparaître pendant la médiation commencent à faire partie de ce moment unique.
* De cette façon, cette souffrance ou cette gêne peuvent entrer dans le champ de notre conscience et être acceptées sans être considérées comme indésirables. Souvenez-vous que ces sensations sont des leçons que nous apprenons sur nous-même.
* Sentez le monde qui vous entoure : écoutez le monde, les feuilles des arbres ou les voitures, le silence ou le brouhaha des gens. Sentir le monde, c’est faire partie de quelque chose, c’est le vivre.
* Sentez le moment présent, sentez, mais sans avoir besoin de bouger, car si l’esprit est inquiet le corps suit ; tout deux sont connectés.
* Vous n’êtes pas vos pensées : quand vous vous mettez à la méditation, généralement, des rivières de pensées font irruption dans votre esprit. Certaines sont plus anxiogènes que d’autres, mais toutes ont la même importance ; il ne faut pas tenir compte du contenu.
* Dans ce cas, il ne s’agit pas de vous interdire de penser, mais de vous concentrer de nouveau sur votre respiration. Observez vos pensées et laissez-les passer en vous concentrant sur votre façon de respirer.

Ces étapes sont un avant-goût de l’art du mindfulness, de l’art de vous sentir, de l’art de vivre et de prendre soin de vous.

Au départ, ce ne sera pas simple, mais si vous commencez peu à peu à vous y mettre dans un lieu confortable, assis, le dos bien droit et sans croiser les jambes, vous verrez que plus vous pratiquerez, plus vous parviendrez à gérer la technique.

Vous la maîtriserez tellement que vous pourrez l’appliquer n’importe quand, et n’importe où.

Je me sentirai bien si je prends du temps pour être, pas pour faire

Je me sentirai bien si je prends du temps pour être, pas pour faire. Je me sentirai bien si je prends soin de moi, si je vis pleinement, pas si je me contente de voir la vie passer, étouffé par les tâches qui définissent un futur qui reste encore à venir.

Prendre soin de vous et être conscient de vous-même et de votre bien-être vous permettra d’améliorer votre santé, de renforcer votre système immunitaire et de libérer votre esprit.

Il vous faudra mieux vous reposer et, par conséquent, augmenter votre rendement.

Prendre soin de vous-même en optant pour la pratique du mindfulness vous permettra d’avoir le temps d’être et de profiter de vous-même ! Alors, qu’attendez-vous pour vous y mettre ?

https://nospensees.fr/

méditation sante pensées respiration prendre soin de soi sentir bien

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau