Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Changement des croyances : la meilleure façon de changer son comportement

 

Changer croyances

 

par Agnieszka Rouyer

Le changement des croyances est la meilleure façon de changer son comportement. Dans cet article, je vais décrire un exercice très simple à utiliser pour nous aider à modifier une croyance.

Le changement de croyances peut paraître un processus difficile et abstrait. L’abandon des croyances traditionnelles et populaires exige de l’ouverture d’esprit. Le changement des croyances est l’un des moyens le plus efficace pour changer nos comportements.

Imaginons quelqu’un se trouvant dans un lieu rempli de personnes inconnues, et ayant la conviction que « tout le monde est sournois et veut profiter des autres ». Comment se comportera-t-il ? Et comment se comporterait dans la même situation, une autre personne croyant, elle, que « tout le monde est unique en soi et qu’il vaut la peine de faire la connaissance des autres » ?

Je te propose donc de t’asseoir et écrire sur une feuille de papier toutes les croyances, qui te limitent dans ta façon de voir le monde et dans ta façon d’agir. Nous avons tous de nombreuses croyances à changer. Je te propose de réfléchir calmement et d’examiner quelles croyances sont des obstacles sur le chemin de tes objectifs. Pour t’aider, je donne quelques exemples : « le monde est mal foutu », « il est difficile de gagner de l’argent », « je suis nul », « je ne sais pas parler aux gens aisément », «l’école est difficile», etc. La liste peut être très longue… Avec ce type de croyances, nous nuisons à nous-même. Une liste de croyances positives est citée dans l’article précédent, intitulé« L’influence des croyances sur notre comportement. »

Je te propose de barrer les croyances négatives que tu as notées sur la feuille et de noter en face leur opposé. Rappelle-toi que la nouvelle croyance doit être formulée de façon positive, c’est-à-dire sans négation. Par exemple, au lieu d’écrire « je ne mange pas beaucoup », on écrira plutôt « je mange peu ». Dès que tu auras une liste de croyances positives, tu pourras commencer leur changement.

Pour que le changement se produise, nous devons respecter trois conditions. Premièrement, nous devons vouloir sincèrement et profondément changer nos croyances. C’est pourquoi il est toujours important de te poser la question si vraiment, à 100%, tu veux changer ta croyance limitante. Tu peux examiner quelles conséquences a cette croyance qui te limite sur ta vie, et te demander quels pourraient être les avantages de cette croyance. S’il n’y a aucun avantage, c’est parfait : la première condition est remplie !

Deuxièmement, tu dois savoir comment faire pour changer. Je décrirai cela dans la deuxième partie de l’article, en travaillant avec un exercice visant à modifier les croyances.

Troisièmement, tu te donnes une chance pour changer. Cela signifie que tu dois croire que le changement est possible. Si tu crois que c’est le cas, alors tu te donneras une chance et tu tenteras l’exercice. Tu peux ouvrir ton esprit, tu n’as rien à perdre. Personnellement, j’ai changé mes croyances à plusieurs reprises, l’effet est extraordinaire.

Voici un exercice qui aide facilement et efficacement à changer toute croyance. Cet exercice est tiré du livre « NLP Patterns for Success Mastery », écrit par Charles Faulkner et Robert McDonald. Je l’ai adapté en ajoutant ou en modifiant quelques éléments. Sous cette forme cet exercice est, à mon sens, extrêmement efficace. Tout d’abord je t’invite à lire attentivement toutes les étapes et mes commentaires, avant de passer à l’action.

1. Pense à la croyance que tu souhaites changer.

2. Quelles sont les conséquences négatives qui découlent de cette croyance ? Écris-les.

3. Trouve la nouvelle croyance (l’opposée de la croyance limitante que tu souhaites changer). Elle doit être formulée positivement, par exemple, au lieu d’écrire « je ne suis pas fermé à des nouvelles connaissances », formule « je suis ouvert à des nouvelles connaissances », sans négation.

4. Quelles sont les conséquences positives de la nouvelle croyance ? Qu’est-ce que tu vas ressentir ? Comment vas-tu te comporter ? Qu’est-ce qui va changer ? Accorde-toi un moment pour réfléchir sur les réponses à ces questions.

5. Demande-toi ce que ferait une personne qui a une telle croyance. Imagine une multitude d’actions, de comportements. Écris 3 ou 4 de ces comportements.

6. Choisis un des comportements de ta liste qui sera la 1ère preuve d’une nouvelle croyance. Pense à une situation et à quel moment elle pourrait se produire dans ta vie. Choisis une date concrète et un lieu. Le moment choisi sera le moment où apparaîtra la nouvelle croyance.

7. Projette-toi dans le futur, visualise ce lieu et cette date précise que tu as choisis. Imagine-toi ayant ce comportement. Visualise cette image du point de vue d’un observateur : « toi du futur », tu fais ce qui est écrit dans la croyance désirée. C’est comme si c’était un film dont tu jouerais le rôle principal. Regarde le jusqu’à la fin.

8. Fais défiler la scène depuis le début. Maintenant, regarde ce qui se passe en vision subjective, c’est-à-dire depuis la perspective de tes propres yeux, et non plus comme un observateur externe. Joue la scène future, comme si elle se déroulait ici et maintenant. Tu peux regarder, écouter et ressentir tout ce qui se passe. À la fin de cette scène, tu t’entends toi-même prononcer fermement la nouvelle croyance. Joue jusqu’à la fin du film…

9. Répète les étapes 7 à 9, trois fois, à chaque fois en choisissant un autre comportement, une autre action, un autre lieu et une autre date.

Quelques commentaires sur l’exercice.

Je t’encourage vivement à écrire toutes les conséquences et les actions. C’est une chose importante, parce que le fait de les mettre sur papier permet une meilleure prise de conscience des « dépendances » d’une croyance. Cette prise de conscience aura déjà, pour toi, une très grande importance. Quant aux actions, il s’agit ici des comportements qui risquent de se produire dans ta vie au quotidien. Le mieux est que ce soient des comportements susceptibles d’arriver au cours du mois à venir. Par exemple, si tu veux acquérir la croyance « j’ai beaucoup de facilité de contact avec les autres », ton comportement pourrait être : 1. Aborder dans la rue trois inconnus et entamer une conversation sur n’importe quel sujet. 2. En retrouvant de vieux amis, c’est moi qui commencerai la conversation. 3. Parler avec mes parents ou mes proches, de n’importe quel sujet, même les plus fous.

Toute croyance pour qu’elle existe pour toi, doit avoir des preuves de sa véracité.

Après avoir fait cet exercice, ces preuves seront présentes dans ton esprit. La croyance est déjà « installée », mais sans doute pas ancrée aussi fortement que nous pourrions le souhaiter. Donc, dès que l’occasion se présentera dans ta vie, je t’invite à avoir les comportements que tu as notés. Il est très important de répéter ces actions, de les refaire !

Lorsque le mental reçoit la véritable preuve sous la forme d’un comportement spécifique qui confirme la nouvelle croyance, la croyance donnée s’enracine très fermement et pour longtemps…

«Une fois que vous aurez goûté au vol, vous marcherez à jamais les yeux tournés vers le ciel, car c’est là que vous êtes allés, et c’est là que toujours vous désirerez ardemment retourner.»
Léonard De Vinci


http://www.conscience-et-eveil-spirituel.com

mental futur consequences comportement croyances changer

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau