Cooltext157743902330920                                                                                         

 

3 façons de se faire confiance

 

Estime

 

La confiance en soi est, sans doute, l’un des facteurs clés de l’assertivité et de l’estime de soi. Lorsque nous sommes remplis de doutes et de conflits internes, nous perdons contact avec ce qui est le meilleur en nous. Comment donc avoir confiance en soi et construire une saine estime de soi ?

Imagine une seconde que tu connais quelqu’un en qui tu n’as pas confiance. Comment le considères-tu ? Que penses-tu de lui ? Tu serais probablement méfiant. Il te serait difficile de lui demander une faveur. Tu ne croiras probablement pas en ses promesses. Tu seras peut-être distant, ce qui t’empêchera de devenir ami avec cette personne.

C’est exactement de la même manière que tu te comportes et agis avec toi-même quand tu ne te fais pas confiance. Tu te coupes les ailes. Quand tu prends une décision, une petite voix dans ta tête commence immédiatement à « commenter » pour te faire douter de toi. Tu ne croiras donc pas en toi, et tu ne pourras pas compter sur toi-même.

Cette incertitude intérieure est comme un virus qui infecte tout notre esprit. Elle nous interdit de nous sentir bien en faisant en sorte que nous manquons de stabilité interne. Il nous est alors imposé de lutter contre notre critique intérieur pour gagner un peu d’énergie positive, ce qui nous permettrait de prouver que nous sommes dignes de confiance. Mais au fond de nous, nous savons parfaitement que même le plus grand mérite ne changera rien. Le manque de confiance en soi est devenu un réflexe, une habitude, une façon automatisée de penser et aucun argument n’aidera ici.

La bonne nouvelle est que tu n’as rien à te prouver. Si tu souhaites te libérer de ce virus mental, tu auras juste besoin de reconstruire à nouveau une relation pleine de confiance avec toi même. Lorsque tu as confiance en toi, toutes les parties de ta personnalité jouent dans la même équipe, au lieu d’être contre toi. Elles se soutiennent et s’entraident par bienveillance, car après tout, elles ont un objectif commun – l’épanouissement de tout ton système – ton bien-être.

C’est souvent un long chemin pour construire une confiance en soi durable et irréfragable. Une belle relation avec soi-même est un facteur clé de bonheur et de bien-être mental.

Heureusement, la confiance en soi n’est pas le phénomène binaire 0 – 1. Il n’existe pas le fait que la confiance est là, ou elle n’y est pas. Nous pouvons ne pas avoir totalement confiance en nous, en nous donnant un certain crédit de confiance. Nous pouvons nous faire confiance dans une situation, et dans une autre, douter complètement de nous. Nous pouvons également avoir confiance en nous à un niveau profond et fondamental. La confiance en soi devient alors telle de longues racines puisant au plus profond de nous, nous donnant un extraordinaire sens de stabilité et de paix intérieure.

Aujourd’hui, je propose 3 façons simples pour faire le premier pas dans la direction de la confiance en soi. Chacune d’elles permettra d’avoir un nouveau regard sur soi et sur notre intérieur, et peut-être ouvrir une nouvelle perspective.

1. Apprendre la psychologie

Je ne parviens vraiment pas à comprendre pourquoi on n’enseigne pas la psychologie à l’école. Après tout, quand nous ignorons comment fonctionne notre mental, nous ne comprenons pas les mécanismes et les impulsions qui nous animent. Nous avons peur de ce qui est étrange et incompréhensible, et cette peur est la base du manque de confiance en soi.

Quand nous comprenons comment fonctionne l’être humain, nous acceptons nos défauts et devenons indulgents avec les erreurs que l’on commet chaque jour.

Nous aurions su alors qu’ils ne sont pas le fruit de notre bêtise – comme tu y as pensé plus d’une fois, sans doute – mais plutôt qu’ils sont le résultat de nos habitudes destructives ou des nos croyances limitantes que nous avons acquises à l’école ou dans notre enfance. Plus grandes sont nos connaissances sur le fonctionnement du cerveau, mieux nous comprenons que dans notre psyché rien n’arrive par hasard.

Chaque partie de notre personnalité agit pour le bien-être de l’ensemble du système, même si, parfois, elle s’y prend de manière inefficace.

Comment peux-tu apprendre sur toi-même et sur la psychologie ? Tu peux aller à la librairie, trouver l’étagère avec des bouquins à ce sujet, sur le développement personnel, et choisir ce qui t’intéresse. Évite de tomber dans le piège d’acheter des guides sur la façon de changer ta vie. C’est certain, ils peuvent être utiles, mais ils sont généralement assez pauvres en contenu psychologique bien documenté. Dans des librairies le choix est énorme. Pour un bon départ j’ai pour toi quelques suggestions :

* L’intelligence émotionnelle de Daniel Goleman
* Que dites-vous après avoir dit bonjour ? d‘Eric Berne
* Le pouvoir des habitudes de Charles Duhigg
* Devenir le meilleur de soi-même : Besoins fondamentaux, motivation et personnalité d’Abraham Maslow
* Vers une psychologie de l’être d’Abraham Maslow

Tu peux t’orienter aussi vers les auteurs tels que: Susan Cain, Manfred Spitzer, David Buss, Allan Pease

Une autre façon d’évoluer dans ce domaine est… Youtube – tu peux y trouver des chaines qui présentent et parlent de développement personnel. Il y en a un tas.

2. Réfuter l’autorité

Le fait, que quelqu’un soit célèbre ou qu’il ait un « DR » devant son nom ne signifie pas qu’il a forcément toujours raison. Une foi aveugle en ce qui est dit par l’autorité diminue notre capacité de pensée critique. Cela nous élimine au profit de gens « importants ».

Il ne s’agit pas de ne pas s’inspirer des autres, de ne pas avoir de mentor – il s’agit plutôt de ne pas les considérer comme les surhommes infaillibles, qui sont positionnés plusieurs niveaux plus haut que nous. Tu peux être certain que si tu te fais confiance et que tu cesses de mener une guerre intérieure, tu sauras bien mieux comment gérer ta vie que n’importe quel gourou ou expert.

« Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre. » – Johann Wolfgang von Goethe

Lorsque nous appliquons à nous-même l’idée d’un autre, nous risquons que cette idée soit complètement hors de propos. Qu’elle sera totalement inappropriée pour ce que nous voulons vraiment et ce dont nous avons besoin. Et c’est le meilleur moyen de détruire la confiance en soi. Parce que si dans ton cœur tu ressens un malaise tout en t’imposant des mesures déterminées par quelqu’un d’autre, dans ton esprit il peut naitre une pensée d’incertitude : « quelque chose ne va pas avec moi ».

Le problème n’est alors pas que tu n’as pas d’enthousiasme pour avancer vers la voie choisie, c’est que tu te forces à suivre un chemin qui n’est pas le tien.

Par conséquent, je t’inviter à te poser régulièrement les questions suivantes :

* Ce qui est bon/bien pour moi ?
* Qu’est-ce que je pense à ce sujet ?
* Si c’était moi qui décidais, que choisirais-je ?
* En ce moment, de quoi est-ce que j’ai le plus besoin ?

3. Chercher des réponses en soi

Avant de dire « Je ne sais pas » ou « J’ai besoin d’aide » prends le temps de trouver une solution en toi. Tu sais beaucoup plus que tu ne le penses. Je t’invite à t’assoir tranquillement, fermer les yeux et avec ta voix intérieure, calme, te poser des questions adéquates. Attends une réponse. Tôt ou tard, elle viendra à toi, que ce soit sous forme des mots, symboles, images – ils seront pour toi un indice.

Si tu rencontres sur ton chemin un problème ou un challenge, ne crois pas d’office que tu n’y peux rien. Avant de chercher de l’aide ailleurs, essaies d’y faire face. Tu peux t’assoir avec une feuille de papier et la confiance que toi seul, tu es capable de trouver une solution à cette situation. Réfléchis :

* Quelle solution pourrais-je trouver à ce problème ?
* Que devrait-il arriver pour que ce problème cesse d’être un problème ?
* Que ferais-je si je devais y faire face seul ?

Lorsque nous pratiquons sur une base régulière ce genre de conversation avec nous-mêmes, nous construisons une toute nouvelle qualité de relation. Nous découvrons alors que nous avons en nous tout ce que nous cherchions depuis toujours à l’extérieur.

C’est une technique que nous pouvons utiliser n’importe où, n’importe quand en modelant notre façon de penser. En nous posant des questions, nous devenons notre propre coach, peu importe où nous allons, peu importe ce que nous faisons.

Je t’invite à ne pas considérer les outils cités comme des techniques rapides et faciles à appliquer, et puis, à oublier. Tu risques d’y perdre beaucoup. Prends-les au sérieux et donne-toi le temps d’y réfléchir et de les pratiquer. Chaque pas dans la construction d’une plus grande confiance en soi, te changera petit à petit de l’intérieur. Plus tu marcheras, plus ta relation avec toi-même prendra de couleurs. Elle sera une belle base pour une belle estime de soi et de confiance en soi.

par Agnieszka Rouyer

http://www.potentiel-infini.be/

confiance se faire confiance assertivité estime de soi personnalité refuter l'autorité reponses estime

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau