Cooltext157743902330920                                                                                         

 

TRAITE DE MELCHISEDECH - CONSTRUIRE SA VISION CHAPITRE 2

  • Par reikiland
  • Le 17/10/2013
  • Commentaires (0)



Melchisédech

Une raison d’être sans but est comme un cultivateur sans terre ou un artiste peintre sans couleur.
Pour être en accord avec sa nature, le cultivateur a besoin d’une terre à ensemencer et le peintre d’une surface sur laquelle exprimer son talent.
De même, pour que tu puisses réaliser ta mission, as-tu besoin d’un champ d’action.
Savoir qui tu es, n’est pas suffisant pour accomplir ta légende personnelle. Pour cela, il te faut impérativement savoir ce que tu veux, te fixer des objectifs et agir pour les atteindre.

Pour te choisir des buts, commence par faire une liste complète de tous tes désirs.
De tout ce que tu regretterais de ne pas avoir fait, avoir eu, ou avoir été, si tu arrivais à la fin de ta vie sans les avoir réalisés.
Surtout, ne te demande pas si cette liste est raisonnable. Ne cherche pas à établir d’ordre de priorité.
Autorise-toi à rêver et fais la liste la plus complète possible. Le reste viendra plus tard.

Tes rêves et tes désirs ne doivent être connus que de toi.
Tout au long de ta vie, on t’a peut être répété : “Ce n‘est pas possible ; il faut avoir les pieds sur terre ; tu te prends pour qui ?”
Le moment est venu de te mettre à l’abri des étouffe-rêves et de laisser libre cours à tes désirs les plus fous et les plus secrets.
Si tu n’y arrives pas, demande-toi : “Si, par magie, j’avais tous les pouvoirs, tout le temps et tout l’argent nécessaire, qu’est-ce que j’aimerais faire, avoir et être ?”

Au moment de faire ta liste, tu te demandes peut-être de combien de temps de vie tu disposes.
Quel que soit ton âge, cela, personne ne le sait.
Tes vraies limites temporelles sont à l’intérieur de toi-même.
À combien d’années en avant es-tu capable d’imaginer ton avenir, c’est-à-dire, quel est ton horizon temporel maximum ?
Songe que certains sont capables d’imaginer leur vie dans d’autres dimensions, au-delà de leur mort physique.

Le temps est-il pour toi un phénomène circulaire qui se répète régulièrement, sans grand changement ?
Ou bien est-il une ligne droite ouverte sur un horizon plus ou moins lointain ?
Tes buts te tirent au travers de ta vie ; plus tu seras capable de te voir fonctionner loin dans le futur, plus tu pourras avoir une vie riche.

Si, malgré tous tes efforts, ta liste de désirs ne dépasse pas sept, il se peut que tu aies laissé tes rêves s’endormir, à force de répéter qu’ils n’étaient pas raisonnables.
Le moment est venu de te demander : “Qui dit que ce n’est pas raisonnable ?”
Ou peut-être as-tu besoin de grandir à l’intérieur de toi-même pour être capable de gérer de plus grandes choses à l’extérieur de toi.

Sois remercié si avec ton désir vient un projet de déraison. Car tous les vrais progrès sont l’oeuvre d’hommes et de femmes déraisonnables.
Autorise-toi à rêver grand, à imaginer fou, sans t’occuper du “qu’en dira-t-on”.
Plus ton sentiment de puissance intérieure sera grand, plus grandes seront tes aspirations et plus grandes tes réalisations.
Plus grand sera ton défi, plus grande sera ta récompense.
Sois déraisonnable et alors ta vie sera fantastique.

Au moment de te fixer des buts, il ne faut surtout pas te demander “comment” tu parviendras à les réaliser.
Si tu te poses la question, tu trouveras toujours ta vision trop ambitieuse et tu la réviseras “à la baisse”.
Donne-toi la permission de prendre un objectif plus grand que toi !
La façon dont tu parviendras à tes fins sera peut-être une surprise totale pour toi.

Ton premier but est peut-être de gagner beaucoup d’argent. Souviens-toi alors que tu as une mission à accomplir sur terre pour être au mieux de toi-même.
L’argent pour l’argent n’a jamais constitué une raison d’être.
L’argent est seulement un symbole d’énergie qui te permet d’aller faire ton marché sans avoir à échanger trois cents grammes de poèmes contre un kilo de pain.
Te fixer tes buts financiers est utile, à condition de garder à l’esprit comment ils contribuent à ta raison d’être.

Un autre piège consiste à confondre le symbole avec l’expérience recherchée.
Un beau cheval, une grande maison, un corps svelte, un tour du monde en bateau, une carrière réussie et même une relation amoureuse ou une expérience spirituelle ne constituent pas une fin en soi.
Ce sont des moyens pour obtenir quelque chose d’autre à l’intérieur de toi, une expérience interne.
Alors, avant de te fixer un but, demande-toi : “Quel est mon besoin profond ?
Quelle est l’expérience que je veux vivre ?”
Ainsi tu te donnes la possibilité de voir ton besoin satisfait d’une autre façon que celle à laquelle tu avais pensé. Tu te donnes une référence interne qui te permettra de savoir si tu as fait le bon choix et si tu es en train d’atteindre ton but.

Trop de rêves et de désirs à la fois ne constituent pas une vision, c’est pourquoi il te faut effectuer une sélection et faire une description claire du résultat final auquel tu aspires.
Commence par éliminer ce que tu ne veux pas vraiment. Ce que tu as mis là parce que les autres l’ont et que tu ne peux pas être moins qu’eux.
Prends chaque chose et demande-toi si tu es prêt à t’engager vraiment pour l’obtenir. Es-tu prêt à payer le prix en effort, travail, et persistance, tout en étant profondément heureux de le faire ?
Mais surtout demande-toi, pour chaque chose, de quelle façon elle va dans le sens de ta raison d’être.

Quand tu auras réduit ta liste à moins d’une dizaine de désirs et que tu les auras classés par ordre d’importance, répond pour chacun d’eux aux questions suivantes : “A quoi saurai-je que mon but est atteint ? Quel sera le résultat observable ? Qu’est-ce que je me dirai ? Quel sera mon ressenti ?”
Il est essentiel que cette description du résultat final recherché soit la plus précise possible. C’est cette description qui constituera ta vision.
Fais attention à ce que tu y mets, tu as toutes les chances de l’obtenir.

Les images de ce tu veux accomplir te seront aussi nécessaires que le dessin d’un puzzle de mille pièces que tu voudrais construire. Sans l’image finale, comment réaliser ce puzzle ?
Ta vision commence donc comme une image mentale détaillée de ce que tu veux voir arriver dans le futur. Elle peut être comparée à des images vivantes que tu pourras consulter dans ton esprit à volonté. La simple évocation de cette image aura le pouvoir d’éveiller en toi une émotion positive et elle te stimulera à accomplir le nécessaire pour l’atteindre.
Cette image sera le trésor qui constitue l’objet de ta quête.

Bien entendu, il n’y a pas de place pour le doute dans ta vision. Plus tu y mettras d’émotion et de certitude, plus son pouvoir d’attraction sera grand.
Plus tu y mettras de précision, plus vite tu l’atteindras.
Une fois que ta vision sera claire dans ta tête, écris-là et illustre-là avec des images pour la verrouiller en toi et y revenir aussi souvent que nécessaire.
De cette façon, ta vision restera stable pendant que la réalité quotidienne changera.
Chaque mot, chaque image et chaque son se gravera dans ton subconscient et se réalisera avec des détails surprenants si tu restes centré sur le trésor que tu veux atteindre.

Quand le moment sera venu de passer à l‘action, il se peut que tu ne saches pas par quoi commencer. Tu es attiré par la quête de plusieurs trésors. Dois-tu te concentrer sur un seul et renoncer aux autres ? Peux-tu te permettre d’en poursuivre plusieurs à la fois ?
Il n’y a pas une seule bonne réponse à ces questions. Mais l’expérience montre que ton efficacité maximum est atteinte quand tu poursuis un seul objectif à la fois, avec tout ton coeur et toute ton énergie.
Demande-toi : “Si je ne pouvais réaliser qu’une seule chose avec ce qui me reste de vie, qu’est-ce que ce serait ?”
Prends alors cet objectif, réalise-le et va de l’avant. Les autres suivront.

Dans la durée, il est bon que ta vision intègre les sept domaines de ton existence : ta vie intellectuelle, vie affective, vie économique, vie professionnelle, santé physique, expression de soi et vie spirituelle.
Cette intégration suppose que tu travailles à plus d’un objectif à la fois. Mais, dans ta liste d’actions à mener, tu devras toujours être capable de mettre en premier le plus important pour toi.
Tu sauras ce qui constitue ton grand trésor et tes petits trésors en apprenant à lire les signes dans le grand livre du Monde.

La clé de ta réussite sera que ton principal objectif devienne pour toi une nécessité absolue, une souffrance.
Alors tu te retrouveras à faire le nécessaire, sans effort et sans fatigue, porté par la joie de suivre un chemin qui a du coeur.
Prends des engagements suffisamment importants pour qu’ils te motivent, reste centré sur ta vision et implique-toi activement dans ta quête.
Il n’y a pas d’autre secret.

Je t’ai demandé de ne pas penser au “comment” pour le choix de ta quête. Les quêtes sont souvent des rêves qui semblent impossibles et qui, pourtant, sont accomplis.
Pour que ce soit une vraie quête, il faut que tu n’aies pas la moindre idée de comment tu vas pouvoir la réaliser.
Car si le choix de ton défi est basé sur ce que tu sais pouvoir faire et si tu calcules tes probabilités de réussite, ce n’est pas une quête, mais un choix raisonné et raisonnable et l’ennui t’attend au bord du chemin.

Garde tes visions pour toi-même. Elles peuvent faire peur à ton entourage, car chacun croit impossible pour les autres ce qu’il croit impossible pour lui-même.
Attention à ceux qui veulent te voir rester dans une vision limitée de toi-même. Ce sont des étouffe rêves, des sorciers noirs sur ta route.

En dernier lieu, rappelle-toi toujours que le voyage compte plus que le but.
Il se peut que ton existence terrestre se termine sans que tu aies trouvé ton trésor.
Si cela t’arrive, je te souhaite d’avoir compris l’immense valeur qui réside dans le processus qui conduit au but.
Si tu prends plaisir à réaliser tes objectifs en harmonie avec ta raison d’être, tu pourras apprendre à être détaché des résultats.
Car le bonheur est un chemin à emprunter, pas un aboutissement ou endroit dans lequel être.

———————————–

Sommaire

• 1 Chapitre 1 – Découvrir sa raison d’être
• 2 Chapitre 2 – Construire sa vision
• 3 Chapitre 3 – Connaître les dangers du chemin
• 4 Chapitre 4 – Apprendre à surmonter les obstacles
• 5 Chapitre 5 – Au-delà du désir, la sagesse

Source : http://terrenouvelle.ca/Messages

© 2013, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.
Partager en toute liberté en citant la source.
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau