Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Voici ce qui se passe à notre mort selon le bouddhisme

 

Bouddha

L’enseignement de Bouddha nous offre l’explication la plus satisfaisante de l’endroit où l’homme vient et où il va. Lorsque nous mourons, l’esprit, avec toutes les tendances, les préférences, les capacités et les caractéristiques qui ont été développées et conditionnées pour cette vie, se réincarnent dans un nouvel être.

Ainsi, le nouvel individu évolue et développe une nouvelle personnalité conditionnée à la fois par les caractéristiques mentales qui ont été reportées de la vie précédente et par le nouvel environnement. La personnalité va changer et être modifiée par l’effort et le conditionnement des facteurs conscients comme l’éducation, l’influence des parents et de la société, mais une fois de plus à la mort, elle se réincarnera dans un nouvel être.

Ce processus de mort et de réincarnation continue jusqu’à ce que les conditions qui le provoquent, les facteurs mentaux de l’avidité et l’ignorance, cessent. Lorsqu’il atteint ces conditions, au lieu d’être renaître, l’esprit atteint un état que l’on appelle le Nirvana.

Comment l’esprit passe-t-il d’un corps à un autre ?

Quand quelqu’un meurt, il commence à perdre le contrôle de son processus mental. Il arrive un moment où ses actions et ses habitudes enfermées dans ses souvenirs sont libérées. Dans de nombreux cas, une image mentale traverse son esprit. Ainsi, en fonction de la nature du karma qui produit cette image, la personne peut voir des silhouettes sombres, des images effrayantes, ou elle peut voir ses parents, ou avoir des visions de paysages splendides.

Quand le corps finit par se décomposer, ces énergies sont libérées sous forme d’énergie mentale. Étant donné que l’énergie ne peut pas être détruite, elle doit se réincarner dans un nouveau corps, provoquant ainsi le phénomène de réincarnation. Cela ressemble aux ondes radio qui ne sont pas faites de mots mais d’énergie à différentes fréquences, qui se déplacent instantanément à travers l’espace pour être captées par un récepteur approprié. Il en va de même pour l’esprit. Au moment de la mort, l’énergie mentale se déplace à travers l’espace, est captée par l’ovule fécondé de la future mère, renaît en tant que nouvel être et se manifeste en tant que nouvelle personnalité.

Ainsi, il est important qu’une personne en train de mourir soit réconfortée et qu’on lui rappelle ses bonnes actions. Il ne devrait pas être confus et les visiteurs ne doivent pas pleurer ouvertement en sa présence. Lorsqu’on a peur, le Bouddha conseille de se rappeler l’esprit le Bouddha, le Dhamma et le Sangha.

Renaissons-nous toujours en sous forme d’être humain ?

Certaines personnes renaissent à des niveaux célestes, certains renaissent dans l’enfer, certains peuvent renaître en tant que fantômes ou sous forme d’animaux. Le paradis n’est pas un endroit mais un état d’existence où l’on a un corps subtil et où l’esprit ressent essentiellement du plaisir. Certaines religions cherchent absolument à renaître dans une existence céleste croyant à tort qu’il s’agit d’un état permanent. Mais c’est faux. Comme tous les états conditionnés, le paradis est impermanent et quand on meurt, on peut renaître sous forme d’être humain.

Il en va de même pour l’enfer, ce n’est pas un lieu mais un état d’existence où l’on a un corps subtil et où l’esprit ressent principalement de l’anxiété et de la détresse. Être un fantôme, encore une fois, est un état d’existence où le corps est subtil et où l’esprit est sans cesse tourmenté par le désir et l’insatisfaction. Donc, les êtres célestes ressentent principalement du plaisir, les êtres de l’enfer et les fantômes éprouvent principalement de la douleur et les êtres humains éprouvent généralement un mélange des deux. Donc, la principale différence entre le monde humain et les autres mondes sont le type de corps et la qualité de l’expérience.

Qu’est-ce qui influence notre “renaissance” ?

Selon les bouddhistes, le facteur le plus important qui influence notre réincarnation et quel genre de vie nous aurons, est le karma. Le mot karma signifie «action» et se réfère à nos actions mentales intentionnelles. En d’autres termes, ce que nous sommes est en grande partie déterminé par la façon dont nous avons pensé et agi dans le passé.

Les énergies mentales libérées au moment de la mort seront naturellement réincarnées dans un nouveau corps matériel qui conviendra à la plupart. Une personne bonne et aimante doit renaître dans un royaume céleste ou en un être humain dans un environnement confortable. Une personne anxieuse, inquiète ou extrêmement cruelle se réincarne dans le royaume de l’enfer, ou en animal ou en être humain né dans un environnement extrêmement difficile.

Certaines preuves scientifiques soutiennent la vision bouddhiste de la mort. Au cours des 30 dernières années, les parapsychologues ont étudié des rapports selon lesquels certaines personnes ont un vif souvenir de leur vie antérieure. Le professeur Ian Stevenson du Département de psychologie de l’Université de Virginie a rapporté des dizaines de cas de ce type dans ses livres.

Source Voici ce qui se passe à notre mort selon le bouddhisme : e-buddhism.


http://www.espritsciencemetaphysiques.com/passe-mort-selon-le-bouddhisme.html

bouddhisme mort ce qui se passe reincarnation esprit renaissance karma énergies mentales

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau