Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Suggestions pour débutants dans la méditation.

 

Meditation enfant

1. Trouvez un endroit propice
Le débutant doit soigneusement choisir l’endroit où il va méditer. Évitez les lieux bruyants, allez plutôt dans la nature, elle regorge encore du mouvement, de la vibration, de la pulsation de la vie. Si vous ne pouvez vous rendre dans aucun endroit qui ne soit pas encore envahi, abîmé, pollué, restez chez vous. Aménagez une pièce ou un petit coin qui serve uniquement à la méditation. Ainsi, ce lieu s’imprègnera progressivement de vos vibrations méditatives et il vous sera plus simple de rentrer en méditation.

2. Mettez-vous à l’aise
Si vous avez choisi une technique qui requiert que vous restiez assis un certain temps, installez-vous confortablement, par terre avec ou sans coussin ou encore dans un fauteuil. Enlevez vos chaussures, mettez des vêtements confortables et oubliez vos soucis !

3. Coupez-vous du monde pendant une heure par jour
Avant de méditer, décrochez votre téléphone et prémunissez-vous contre toute perturbation. Vous ne devez pas être dérangé ! Votre » retraite » est un lieu sacré. Il est bon pour le corps et l’esprit de s’isoler une heure par jour.

4. Il est fortement conseillé de commencer par des méditations actives(la méditation kundalini est un bon début par exemple) car souvent l’immobilisation est loin d’être évidente ! Si en vous asseyant en silence, vous êtes envahi par vos pensées et vos émotions et si vous faîtes face à la folie du mental, alors arrêtez la méditation en silence et mettez vous à la méditation active. Le but est d’être bien et non d’affronter vos démons intérieurs. Les techniques qui commencent par des phases actives vous préparent à la méditation. Pour plus d’infos sur les méditations actives, cliquez ici.

5. Si vous ne comprenez pas une méditation, ne la faîtes pas. Ne cherchez pas à l’interpréter ! Certaines personnes ont pour devise : quand on ne sait pas quoi faire, faisons n’importe quoi. Ce principe est dangereux. Si vous ne savez pas quoi faire ne faîtes rien. Le mental est complexe, délicat. A moins d’être conscient de ce que vous faîtes, abstenez-vous, sinon vous multiplierez les difficultés au lieu de les résoudre. Suivez donc les directives sans rien retrancher ni ajouter. Évitez également de mélanger les techniques. Leur fonctionnement est différent, leur fondement le sont aussi. Elles mènent dans la même direction, mais divergent en tant que moyens. Certaines sont même diamétralement opposées !

6. Chaque méthode de méditation a été créée par un être qui a atteint l’éveil. Souvenez-vous en ! Ces techniques ont l’air primaires. Elles le sont ! Malheureusement, le mental n’est pas attiré par ce qui est simple. Votre mental, votre tête prétendra que des pratiques aussi faciles sont certainement inefficaces : » atteindre le plan divin, réaliser l’Absolu, trouver l’Ultime est très ardu ! » Pourquoi l’ego vous sabote-t-il ainsi ? Ils ne s’intéresse qu’aux problèmes parce que les difficultés le stimulent, vaincre un obstacle est gratifiant. L’ego a besoin de complication pour se maintenir en place. Mais rappelez-vous, ce qui plaît à votre ego ne peut vous aider à grandir spirituellement.

7. En méditant, il vous arrive de ressentir une sorte de vide intérieur. Ce n’est pas le vide apathique de la personne qui somnole ou qui est indifférente , c’est une » sorte » de vide et il vient de l’arrêt des pensées. Au début, vous remarquerez le silence et l’idée vous traversera l’esprit : » je ne pense plus « . Ce sera encore une pensée, d’un genre très subtil. Ne vous y trompez pas. Quand une certaine paix descend sur vous, ne verbalisez rien, vous détruiriez instantanément l’expérience.

8. Beaucoup de chercheurs de vérité tombent dans le piège : l’illusion d’avoir abouti. Alors, attention..restez vigilant, vulnérable et réceptif.

9. N’oubliez pas enfin :
> d’utiliser ces techniques de méditation de manière ludique.
> d’être patient et de ne pas attendre de résultat spécifique.
> de les pratiquer régulièrement

10. Est-ce je suis en train de perdre mon temps ?
Comment pourriez-vous perdre votre temps ? Vous ne le possédez pas, vous ne pouvez perdre que ce qui vous appartient. Vous ne le détenez pas. Il passe inexorablement, que vous méditiez ou non. Vous ne pouvez ni le conserver ni le dilapider. Le meilleur usage que vous puissiez faire du temps est de cultiver ces petits espaces de sérénité, de paix intérieure. Vous saurez un jour qu’ils sont votre seul bien réel. Tout le reste vous sera ôté : argent, prestige, respectabilité, connaissances.

http://www.meditationfrance.com/

suggestion méditation débutant nature vibration pulsation vie être à l'aise se couper du monde mental vide intérieur éveil

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau