Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Le rayonnement karmique de nos enfants

Fillette fleurs
Considérez un enfant dans les premiers mois et les premières années de sa vie. Son visage porte l’empreinte de ce qu’il a reçu de son père, de sa mère, de ses aïeux.

Ce qui s’exprime est le caractère humain en général, le caractère du groupe, de l’ethnie, de la famille. On dira que la douceur des traits vient du père, de la mère, de l’oncle ou de la tante. Mais à mesure que l’enfant grandit, on voit s’opérer en lui une métamorphose remarquable que celui dont les sens sont affinés est absolument en mesure d’observer. Ce qui vient du père, de la mère, de la grand-mère et ainsi de suite appose sur le petit corps une sorte d’empreinte collective qu’on voit par la suite ·se métamorphoser et adopter une forme due à l’être intérieur.

Dans les traits du visage s’exprime peu à peu ce qui vit dans le for intérieur et ne peut provenir ni du père ni de la mère. Plus le caractère individuel, s’élevant fortement au-dessus de ce qui appartient au groupe, vit dans l’âme, plus fortement celle-ci agit dans le corps et le remodèle.

Peut-il réellement être expliqué par l’hérédité, le visage d’un grand penseur, d’un grand bienfaiteur de l’univers qui, agissant de son propre mouvement, enrichit le monde d’un apport nouveau? C’est le visage qui montre le mieux de quelle manière la personne s’élève au-dessus de ce qui n’appartient qu’au groupe. En chaque être humain se révèle le noyau spirituel de l’être, lequel ne procède pas de l’hérédité, mais choisit cette hérédité pour y naître.

Du moment que ce noyau ne se rapporte pas au père, à la mère ou aux ancêtres, il faut pouvoir le mettre en rapport avec un élément spirituel.

L’âme et l’esprit proviennent de l’âme et de l’esprit.

Ici doit intervenir l’idée d’évolution, l’idée des incarnations successives. L’être qui imprime ses traits à l’enfant a déjà été présent, a vécu plusieurs fois dans un corps. L’âme et l’esprit s’expliquent alors de la même façon que s’explique la provenance du lombric à partir d’un autre lombric et non à partir de la vase. L’imperfection qui a existé dans le passé, nous ne pouvons pas nous étendre à son sujet dans cette conférence. Comment la science spirituelle explique-t-elle qu’il y ait différents degrés de perfection dans le domaine de l’âme et de l’esprit ?

De même que, selon Haeckel, le minuscule hématozoaire est né dans des conditions d’existence primitives et que l’animal, à sa suite, s’est formé en développant la forme physique extérieure, nous pouvons dire d’une âme parfaite qu’elle a évolué peu à peu à partir d’une âme imparfaite qui s’est perfectionnée progressivement. L’être humain primitif, à l’âme enfantine, imparfaite; présente une forme semblable à celle que nous avons dû prendre dans le passé, afin de nous élever à la forme plus spirituelle qu’elle a maintenant.

Vous avez là une âme encore imparfaite qui au cours de l’évolution deviendra de plus en plus parfaite. L’âme ne commence pas à exister à la naissance du bébé; elle s’est développée d’abord au cours d’incarnations imparfaites, où elle n’a saisi par exemple du bien et du mal que ce qui était ou non agréable au palais. L’Âme évolue de degré en degré, elle avance, apprenant toujours à travers de nombreuses incarnations, jusqu’au point où nous en sommes arrivés. Notre âme, nous la portons en nous, douée des aptitudes et des forces qui sont les nôtres, affectée de la destinée qui est la nôtre. Nos vues seront plus exactes quand nous reviendrons dans notre prochaine incarnation ; chaque fois que nous reviendrons sur la terre, nous paraîtrons avoir progressé vers la perfection, et nous parviendrons au degré où nous serons aptes à nous élever à une existence plus haute, plus divine – dont nous ne parlerons pas davantage aujourd’hui.

On peut certes expliquer l’existence par d’autres lois que celle de la réincarnation, toutefois celle-ci est seule à pouvoir résoudre les énigmes de la vie. Un noyau d’être se manifeste en tout homme et passe par des vies nombreuses et répétées. Le matérialisme considère que l’esprit et l’âme ne sont que des superstructures, qu’ils sont formés à partir de l’organisme, que le langage et les représentations ne font que développer et perfectionner ce que possède déjà l’animal; un matérialiste vous expliquera que l’idéal moral le plus élevé, les sentiments religieux les plus sacrés sont le produit de votre organisation corporelle.

Mais c’est exactement l’inverse : tout ce qui dort dans l’âme, le noyau éternel de l’être, a édifié et modelé son corps par étapes successives. Ce qui est corporel-physique provient de l’âme et de l’esprit; c’est ce qu’enseigne la conception du monde de la science spirituelle qui deviendra pour nous de plus en plus claire à mesure que nous l’approfondirons.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site de Francesca : https://prendresoindenosenfantsquantiques.wordpress.com/

rayonnement enfants visage ame esprit incarnation

Ajouter un commentaire