Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Le monde est tel qu’on le voit, essayez de le regarder du bon côté

Monde mains

Il y a quelques jours, je partageais sur Facebook un article intitulé «Pourquoi les Occidentaux dépriment ?». J’y soulignais le fait que nous avions la chance de vivre à une époque et dans des pays où l’ensemble de nos besoins primaires étaient assouvis sans grands efforts de notre part.

Manger, boire, avoir un toit et vivre dans un environnement stable et sécurisé ne sont plus un problème pour une écrasante majorité d’entre nous (ce qui n’était pas le cas de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs et encore moins celui de l’Indien qui survit dans un bidonville de Mumbai).

J’en concluais donc que nous avions tout pour être heureux et satisfaits et que la plupart de nos pseudos problèmes n’étaient en réalité que des futilités ou des caprices.

Une heure après avoir publié cet article, une femme dont je ne connais pas l’identité vient poster un commentaire.

Sur la défensive, elle m’explique que je suis en plein délire d’affirmer que nous avions tout pour être heureux, que le monde est pourri et que ça ne va pas aller en s’améliorant. Puis elle conclut en m’adressant ce judicieux conseil : «Ouvrez un peu les yeux !».

Ma première réaction en lisant ses propos fût un mélange de pitié et de consternation. «Mon Dieu ! Mais dans quel état psychologique doit se trouver cette personne ? Comment peut-on écrire de telles choses ?»

Si cette femme avait argumenté en me disant qu’elle était gravement malade, qu’elle était à la rue ou qu’un proche venait de décéder, j’aurai compris son désespoir et son pessimisme. Mais il ne s’agissait pas de cela. Elle ne se plaignait pas d’une tragédie personnelle ou de SA propre situation, mais de celle du monde, dans son ensemble.

Je lui réponds alors que sa vision du monde est peut-être (supposition) tronquée par un abus de journal télévisé, d’actualités déprimantes et de faits-divers bien glauques et qu’elle devrait plutôt se concentrer sur son environnement direct au lieu de s’inquiéter de ce qu’il se passe à l’autre bout de la planète.

Je termine ma remarque avec un brin d’ironie en lui disant que, oui, justement, j’ai ouvert les yeux et que c’est parce que je les ai ouverts que je vois l’humanité et la vie sous un angle positif.

Elle ne me répondra pas.

Quelques heures plus tard, je m’aperçois que tous mes articles ont été supprimés de Facebook. Un message m’informe alors que «quelqu’un» m’a signalé car mes contenus ne respectaient pas la charte éthique de Facebook, ce qui est totalement faux, bien entendu.

Je n’ai aucune preuve, mais j’imagine que cette femme, ne pouvant même pas supporter qu’une personne puisse contredire sa vision négative, a préféré opter pour la délation mensongère plutôt que d’affronter la moindre remise en question.

Mais attention, je ne suis pas un bisounours ou un hippie ! Je ne prétends pas que tout va bien.

Si vous voulez que je vous énumère les maux de ce monde, j’en ai à la pelle : attentats terroristes, disparition des animaux, déforestation à outrance, chômage de masse, scandales pédophiles, gilets jaunes et j’en passe !

La question n’est pas de savoir si le monde va bien ou mal. De toute façon, il n’y a pas de réponse manichéenne à cette question et quoi que l’on en pense, chaque époque a eu son lot d’injustices, de tueries et de maladies. Ainsi va notre chère planète.

Beaucoup trop de gens focalisent sur des problèmes qui ne sont pas les leurs, s’apitoient sur des événements sur lesquels ils n’ont aucune emprise. Résultat : toutes les misères du monde qu’on leur balance chaque jour à la figure via la télévision, la presse ou les réseaux sociaux finissent par déteindre sur eux.

Ils ont l’impression que tout va mal à l’extérieur, du coup, ce mal les ronge à l’intérieur. La négativité, la perte de la foi, la dépression, la procrastination et la peur s’emparent d’eux et leur vie se transforme en routine ennuyeuse et cauchemardesque.


Alors que faire si votre vision du monde se rapproche de celle que je viens de vous dépeindre ?

Pour être honnête, je n’ai pas la solution miracle, mais j’ai deux pistes à vous suggérer :


* La première : débranchez la perfusion d’actualités.

Les news ne sont qu’un ramassis d’horreurs et de débilités.

Lisez un livre au lieu de regarder le JT, écoutez de la musique plutôt qu’une radio qui diffuse de la négativité en boucle, remplacez les sites internet qui publient des faits-divers par des sites web positifs et instructifs, etc.

Quand vous apprenez qu’un drame s’est déroulé en France ou ailleurs, ne cherchez pas à en connaître tous les détails.

Quel est l’intérêt de voir les images des cadavres ou d’écouter la propagande des assassins ?

Ah, si, j’en vois un : vous bousiller le moral.


* La seconde : concentrez-vous sur votre vie, votre cercle d’influence.

Travaillez sur les aspects de votre vie sur lesquels vous avez un impact.

Quelque chose vous dérange ou vous scandalise dans le monde ? Très bien, c’est légitime. Mais pleurnicher ou s’énerver ne sert à rien.

Réfléchissez et trouvez de quelle façon vous pouvez améliorer cette situation en modifiant votre comportement et vos habitudes.

Par exemple, si vous êtes outrés par l’utilisation abusive de pesticides et la politique destructrice de Monsanto, et bien, au lieu de les dénoncer et de vous stresser, passez simplement à l’action : dorénavant, vous ne consommerez plus que des fruits et légumes bios, locaux et de saison.

Et basta !

Vous aurez accompli votre mission et contribuerez à rendre ce monde meilleur.

Le monde est tel qu’on le voit, alors la prochaine fois, essayez de le regarder du bon côté !

Auteur : Loukas MONTCLAR qui a publié l'EBook "Le pouvoir de l'agenda" ou "Comment rompre la malédiction canapé, chips, télévision".

Publié par René DUMONCEAU

Vous pouvez partager cet article à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre cœur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider.

Source : http://www.lescheminsdelenergie.com/

habitudes monde vision comportements amelioration musique voir

Ajouter un commentaire