Cooltext157743902330920                                                                                         

 

L’âme infantile : la première étape de la réincarnation

Ame infantileL’âme infantile : la première étape de la réincarnation

* Dans la première étape, en tant qu ‘«âme infantile», elle a appris l’existence physique, la vie et la mort, ainsi que le besoin de prendre soin de soi.
* Au cours de la deuxième étape, en tant qu ‘«âme bébé / enfant», elle s’est familiarisée avec la société, la culture et la communauté, le besoin de structure, d’appartenance et de rôle.
* À la troisième étape, en tant que «Jeune Âme», elle a appris le libre arbitre et l’autodétermination, en prenant en charge son propre destin et en relevant le défi.
* À la quatrième étape, en tant qu ‘«âme mature», elle a appris la coexistence et l’interdépendance, assumant la responsabilité de ses relations, honorant la différence et l’altérité.
* Enfin, l’âme est prête pour la dernière étape du voyage: le retour à l’unité et la fin de la réincarnation.

Les âmes qui vivent la première étape de la réincarnation sont plus connues sous le nom d’âmes infantiles. Il s’agit des novices de l’existence physique, elles apprennent à s’habituer à la vie sous forme physique.

Les âmes courageuses

Toutes les âmes qui sont volontaires pour faire le voyage de la réincarnation sont courageuses. Il s’agit d’un voyage en plusieurs étapes, des vies difficiles, plusieurs naissances et décès. Néanmoins, ceux qui viennent d’entreprendre ce voyage sont encore proches de cette envie d’expérimenter, d’apprendre et d’évoluer. Ils manifestent beaucoup d’enthousiasme.

Apprendre à survivre

L’âme individuelle se retrouve confrontée à certains choix avec les différentes étapes de la réincarnation. Au stade de l’âme infantile, l’accent est mis sur les choix liés à l’existence physique et à la survie.

Les âmes infantiles apprennent à s’adapter à la forme humaine et au monde qui les entoure. On se focalise sur les compétences de base très élémentaires, à la fois individuellement (nourriture, logement, etc.) et en tant que famille ou petite communauté (protection et reproduction).

L’âme infantile doit également apprendre à interagir avec un environnement physique distinct et avec d’autres êtres physiques, bons et mauvais.

La vie simple

Les âmes infantiles préfèrent vivre dans de petites communautés, étroitement liées, qui sont stables et réconfortantes. Elles risquent de devenir sauvages si elles restent séparées de leur communauté.

En général, ces âmes trouvent la société moderne, axée sur la technologie, trop complexe et menaçante. Elles préfèrent la simplicité réconfortante des modes de vie traditionnels dans des environnements naturels. Celles qui vivent dans une société moderne auront tendance à vivre en marge de la société. Elles ne commettront aucun crime prémédité. En revanche, faute de conscience morale et de «normes civilisées» , elles peuvent facilement transgresser les normes morales reconnues sans y réfléchir à deux fois. Elles peuvent commettre des actes violents simplement pour se préserver . Par conséquent, on peut parfois les considérer comme des êtres dangereux, des psychopathes ou les traiter comme les «idiots du village».

Cela dit, l’esprit infantile a l’instinct naturel de réconforter et prendre soin de sa famille. Le contact physique est très réconfortant et rassurant. Plus nous sommes disposés à nous occuper les uns des autres, plus nous observons que le sentiment terrifiant de séparation et de solitude disparaît.

Il est naturel que les âmes infantiles s’adaptent au plan physique plus facilement que les autres âmes, car elles se concentrent davantage sur les avantages des soins physiques.

Les âmes infantiles représentent moins de 10% de la population mondiale.

Les perceptions de l’âme infantile proviennent surtout des sentiments bruts de la réalisation physique et des rencontres avec un environnement physique.

Les premières expériences sont très importantes pour la perception globale du monde. Généralement, l’environnement est jugé menaçant et en grande partie incompréhensible. La majorité des âmes infantiles ont l’impression d’être dans un environnement étrange et souvent dangereux.

Les personnes qui sont à la première étape de leur réincarnation ont tendance à avoir des perceptions animistes. C’est-à-dire qu’elles attribueront facilement l’esprit (conscience, esprit, volonté) à tout et n’importe quoi dans le monde physique – animaux, plantes, roches, nuages, flammes, etc. On perçoit l’environnement comme étant composé de divers organismes différents pouvant être soit utiles soit dangereux.

Le sentiment d’immersion dans la conscience vivante, bien que largement hostile, est couramment exprimé dans l’art et les rituels tribaux. On le perd peu à peu au stade de l’âme infantile. On ne retrouvera ce sentiment qu’au cinquième stade, des milliers d’années plus tard, quand la Vieille âme finira par percevoir l’essence de l’amour en toutes choses.

de Patrick Simon

Source : https://www.espritsciencemetaphysiques.com/

courage reincarnation étape survivre

Ajouter un commentaire