Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Le but d'une âme

  • Par reikiland
  • Le 14/11/2013
  • Commentaires (0)



Le but d’une âme, c’est de se purifier pour retrouver une clarté d’esprit, retrouver une conscience pure, voire au-delà de la pureté de sa source d’âme.

La perfection de l’âme, c’est le but recherché de toute âme, qu’elle en est conscience ou pas, dans son incarnation.

La perfection de l’âme, c’est l’obtention de sa transparence afin que celle-ci puisse retourner dans sa demeure originelle.

Pourquoi ce monde, cette maquette, ne serait-elle pas programmée pour devenir à l’image de la source éternelle pour les âmes en incarnation ?

C’est impossible de ramener ce petit grain de sable terrestre dans l’immensité universel de la pureté ? de ce cosmos à la pureté d’origine ?

C’est vrai que pour les âmes qui se contentent de ce monde tel qu’il est au moment présent, en étant dans une situation de vie en « juste Être », le paradis terrestre n’est pas pour eux, car il est offert à ceux qui veulent devenir clair et transparent en leur Être.

Mais là il y a un gros ménage à faire dans les consciences, que le passé sur ce monde n’est que du passé, qu’il ne correspond pas à l’avenir programmé de la source lumière qui est de l’amour pur et transparent.

L’amour de la source est un amour inconditionnel dans la transparence, mais cet amour ne veut pas dire qu’il est en amour inconditionnel avec l’opacité, bien au contraire, il est en amour de le purifier, de le transformer pour retrouver une droiture et une justice transparente.

Le concept de la source dans sa justice, ce n’est pas de juger, de condamner, de décapiter; mais c’est d’éduquer, d’apporter une correction éducative, sinon le bourreau à la hache n’est qu’un futur condamné lui-même dans une prochaine incarnation.

Certes sur cette maquette avec son taux vibratoire dans l’énergie, il est difficile de sortir la tête de l’eau, surtout quand le scénario de vie est écrit pour rééduquer certaines âmes de leur erreurs passées.

La roue karmique de l’âme possède un but, celui de se purifier pour retrouver sa totale clarté de départ.

Pour retrouver sa transparence, l’âme doit plonger, replonger, et encore plonger dans la vase, l’opacité, l’obscurité, ceci dans un but de retrouver son éclat d’âme originelle, celle de sa demeure d’origine, celle de sa source véritable d’âme.

Il y a un dirigeant suprême à cette source, il est un créateur, dont lui-même a été créé dans un concept d’un esprit possédant aussi une consciente pensante, soit un ego, un mental et un intellect.

Une âme, qu’elle soit incarnée dans une matière dense ou plus éthérique, est toujours assistée de sa conscience qui est relié à la source des sources, ou à la matrice des matrices, et sur cette conscience en fil d’argent que les Êtres galactiques, de l’astral, célestes, viennent prendre la parole, le fluide vibratoire pour communiquer.

C’est aussi par ce fil conducteur que nos idées sont filtrées avant même que celles-ci sortent de notre bouche, surtout si l’impulsion vient d’en haut, car ceux d’en haut connaissent l’idée même avant nous même, dont on va prier pour obtenir l’idée.

Quand l’idée va se matérialiser, on va dire miracle !

mon voeux c’est matérialisé, alors que, comme il devait se matérialiser, tout est en ordre dans la manœuvre du scénario.

Alors juste Être ?

C’était le cas en quelque sorte, mais en fin de roue karmique sur chaque âme et sur cette maquette terrestre, maintenant chaque âme possède son destin en main et crée sa vie.

Mais pour que les choses soient claires, la destination de cette maquette est programmée pour obtenir un taux vibratoire de cinquième dimension, et là chaque âme n’est plus à être dans le moment présent en juste à être, mais en anticipant l’avenir, surtout du fait qu’il y a un gros ménage sur cette maquette terrestre à réaliser.

Certes il faut vivre le moment présent à font, en étant soi-même et non à l’image d’un autre, sinon on ne crée pas une unité soudée universelle, mais une individualité collée à l’universalité.

Certes tant que l’on n’est pas pur et transparent en soi, on a besoin de se coller à une idole, voir de la vénérer, ça rassure et on se sent mieux en soi.

Si encore la vénérable idole est pure et transparence dans son Être encore, je peux comprendre, mais encore faut-il être sûr que son âme, je dis bien son âme et sa conscience sont bien transparents, car l’apparence physique et l’appareillage vestimentaire n’est qu’un artifice qui peut faire croire à de la transparence en l’Être, mais cela ne donne pas la pureté de l’âme et de sa conscience.

Être soi-même n’a rien à voir avec de l’individualité, bien au contraire, c’est avoir une personnalité dans le tronc commun de l’arbre de vie. A qui appartient la pureté, la transparence ?

A la vie, et cette vie elle est en chaque âme incarnée formant un petit Être.

Seul celui qui n’est pas dans la transparence a besoin de s’accrocher à une tâche lui correspondant, du moins vouloir s’accrocher à la tâche dont il voudrait ressembler, car l’Être estime de tout son Être que la tâche en laquelle il voudrait ressembler est claire avec suffisance, qu’il peut dormir de ses deux oreilles dessus sans en être inquiété.

C’est fini la 3D dans peu de temps, et si il doit y avoir un individu à prendre en compte, c’est Jésus, non pas lui-même en devenant la copie conforme de sa silhouette, de son apparence, et encore moins cloué sur une croix, mais de la fréquence qu’il portait, la fréquence christique dont sa conscience et son âme en étaient alimentés.

Jésus était comme Pierre Rabhi, il ne sait jamais prit pour une vedette, juste un messager délivrant la bonne parole d’un temps à venir, la »bonne »parole, qui a été malaxée et remalaxée pour donner une parole déformée.

Ecrit ou pas écrit, au moment présent c’est ainsi, le passé est passé, on ne reviendra pas dessus pour le refaire, c’est une perte de temps car on ne pourra pas le refaire.

Par contre on peut faire l’avenir, et c’est vrai que les apparences physiques et psychiques de ce monde sont grotesques, faites d’incohérences et de souffrances. Pourquoi ?

Il y a un manque cruel de propreté dans les âmes, leur conscience est obstruée, leur coeur goudronné, tout est visqueux et malicieux, c’est la loi du plus fort, de celui qui sucera plus en profondeur le sang de l’autre, c’est la sodomie psychique à tout ce qui bouge, la sodomie interne de l’Être, et non un rapport avec la sodomie physique de l’Être avec son corps de chair, même si celle-ci est obscure si elle est pratiquée juste dans un but sexuel avec un but d’amour sexuel sans amour de l’Être, de la vie, sans coeur comme il se dit, là on est dans la médiocrité la plus totale, dans l’obscurité la plus profonde.

Si la sodomie est pratiquée dans une relation sexuelle entre personne gay par exemple, que les deux âmes sont amoureuses comme peut l’être un couple homme-femme, qui cela dérange ?

La lumière de la source créatrice de toutes choses ou le petit Être qui se prend pour un dictateur de par sa conception de vie qu’il se fait ?

Si encore lui même le dictateur ne se prend pas pour le créateur voir le concepteur.

Quand des âmes s’aiment avec le coeur, même si c’est pour un court instant en passant par un acte sexuel, ceci le temps d’une soirée, ou d’un temps pouvant mener à toute une vie, où se trouve le manque de transparence en la source de l’amour-lumière d’origine ?

C’est juste le formatage des données cérébrales qui met un voile sur la pureté, c’est la falsification de la pureté d’Être par des mensonges qui pousse les Êtres à devenir des primitifs, c’est-à-dire des irrespectueux de la vie.

Dans la situation actuelle avec le sida, les criminels certes sont ceux qui ont implantés la maladie, mais sont aussi criminels ceux qui ne proclament pas le préservatif obligatoire, car cela est un crime contre l’humanité, contre le créateur, car il préfèrent la souffrance des Êtres pour ne pas modifier leur institution dépassée qui est basée sur des textes qui ont été broyés et malaxés en ne gardant la vérité que chacun à bien voulu laisser.

Qui peut mettre de l’ordre sur l’ensemble de la maquette terrestre ?

Un ordre de transparence bien-sûr, qui est la tolérance et l’amour de son prochain.

C’est la fréquence christique, celle qui va se connecter sur l’ensemble de la maquette terrestre, elle lui donnera une vibration à l’image de Jésus, de ce qu’il était en lui et de ce qu’il est toujours.

Un jour viendra où il reposera le pied sur cette maquette terrestre par amour à cette humanité.

Il en sera le roi de coeur.

Mais en attendant ce temps programmé, il y a le passage de la purification pour en atteindre la transformation donnant le bon taux vibratoire.

Pourquoi des Êtres purs devraient descendre dans la vase ?

Ils l’ont déjà fait dans un temps pour annoncer le courant à venir. Juste Être c’est bien, mais ce n’est pas assez dans une transition vibratoire, surtout si on n’est pas pur et transparent en soi. Jésus dans sa dimension actuelle d’existence en ayant la même tenue vestimentaire, comme tous les êtres de lumière dite supérieure, qui est de plus en plus pure, peuvent apparaître et disparaître en chair et en os sur l’ensemble des mondes de la lumière Une, ceci aussi vite qu’un claque de doigt.

Mais l’heure n’est pas là pour le moment, mais ça va venir, et c’est clair que ça va mettre du clair dans l’eau bénite de cette terre.

Stéphane Roussel

https://www.facebook.com/stephane.roussel.750/posts/660030444027417

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau