Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Et si nous arrêtions de nous sentir coupables ?

  • Par reikiland
  • Le 10/12/2013
  • Commentaires (0)





Combien de fois par jour vous sentez-vous coupable pour quelque chose ? D’avoir marché sur le pied de quelqu’un dans le métro, d’avoir dit un mot de travers, d’avoir parlé trop vite, d’avoir réagi à chaud de façon trop vive, d’avoir causé de la peine à quelqu’un, d’avoir annulé un rendez-vous…

Si vous êtes comme moi, il y a de fortes chances que vous vous sentiez coupable pour à peu près tout et n’importe quoi. Parfois on se sent presque coupable d’exister, d’être là, de prendre du temps à quelqu’un qui a sûrement mieux à faire que de nous parler.

STOOOOOP !!!

Le sentiment de culpabilité NE SERT A RIEN !!! Non pas qu’on puisse faire du mal à tout bout de champ sans jamais se poser de questions. Ce n’est pas du tout ça. Ce que je veux dire c’est qu’une fois que la chose a été faite… c’est déjà bien trop tard pour sentir de la culpabilité. Est-ce que vous pourrez la réparer grâce à ce sentiment, fondamentalement négatif et désagréable ? Non. Alors à quoi bon ?

Vous comprenez ? Sentir de la culpabilité après avoir fait quelque chose qu’on regrette ne sert à RIEN. Et puis, pourquoi s’auto-punir avec ce sentiment négatif ?

Ma croyance profonde est que lorsqu’on fait quelque chose qu’on considère comme une erreur, c’est que c’était la SEULE façon pour nous d’apprendre une leçon. Une leçon qui nous était nécessaire pour avancer.

A partir de là, si seulement nous acceptons de bien vouloir chercher cette leçon, nous la comprendrons, et ne referons plus jamais la même erreur. Si en revanche nous nous fouettons avec la culpabilité, nous n’avançons pas.

Aussi, chose très importante. Vous pouvez dire ou faire la même chose à plusieurs personnes différentes, et il n’y aura pas deux réactions identiques. Pourquoi, à votre avis ? Parce que ce n’est pas ce que vous faites ou que vous dites qui compte ici. C’est que ce ça réveille en ces personnes. Ce sont leurs programmes internes, leurs souvenirs, leur vécu, leurs peurs. Même si vous marchez sur le pied de quelqu’un dans le métro, il peut se mettre à pleurer parce que le sentiment que ça va lui évoquer ce sera « tout le monde me fait toujours du mal ». Mais VOUS, vous n’y pouvez rien.

Encore une fois, ce n’est PAS une raison pour aller faire du mal aux autres sans compter. Et bien évidemment, ça ne nous empêche pas non plus de dire « Pardon ». Il faut juste arrêter de se faire du mal à soi même. Si on est malheureux, on ne peut pas faire du bien aux autres.

Remplaçons la culpabilité par la responsabilité. Et la responsabilité, tout simplement, c’est le fait de se dire « Ok, j’ai fait ça. Maintenant quoi ? Qu’est ce que je peux en retirer ? Comment faire pour ne plus reproduire la même chose ? Qu’est ce que j’avais besoin d’apprendre ? »

Et curieusement, plus on réfléchit comme ça, plus on remplace la culpabilité par la responsabilité, plus on se dit « ce qui est arrivé, j’en suis responsable » au lieu de se dire « tout est de ma faute »… Et plus on apprend, plus on avance, et plus on fait des choix justes et bénéfiques, pour soi et pour les autres.

Namaste.

Liliya Reshetnyak
http://lily-sunrise.blogspot.fr/2013/11/et-si-nous-arretions-de-nous-sentir.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau