Cooltext157743902330920                                                                                         

 

troubles

L'anxiété n'est pas un choix...

 

Anxiete

 

L’anxiété est trop souvent confondue avec un état d’esprit actuel au lieu de ce qu’elle est vraiment : un trouble mental qui ne «disparaît» pas . Ceux qui n’en souffrent pas sont très probablement inconscients de ses effets puisqu’ils ne n’en font pas l’expérience.

La seule façon de comprendre l’anxiété sans en souffrir est de vous informer, sinon, vous continuerez à rester dans le noir. Vous pouvez être certain que quelqu’un de votre entourage souffre d’anxiété puisque 1 adulte sur 4 souffrira de ce trouble tout au long de sa vie. Il est logique que vous vous informiez sur le sujet pour mieux comprendre ceux dans votre vie qui en souffrent.

Lire la suite

La seule façon de changer votre réalité est de comprendre la manière dont vous la créez

 

Changer realite

Nos pensées conditionnent en grande partie notre état de santé mentale. La pratique de certaines habitudes de pensée et la résistance au changement créent notre réalité. Il existe une réalité hors de notre être et, en vérité, nous n’interagissons pas avec elle. La seule réalité avec laquelle nous cohabitons réellement est une simulation créée par notre cerveau à travers nos pensées et qui peut se rapprocher, dans une certaine mesure, de la réalité extérieure.

Lire la suite

Reconnaître sa tristesse, c’est faire preuve de courage

 

Tristesse

Combien de fois avez-vous essayé de contenir ou de maquiller votre tristesse ? Depuis notre plus jeune âge, nous recevons des messages de la part de la société qui nous disent que l’on ne peut pas se permettre d’être triste, qu’il faut être courageux(se), qu’il faut être fort(e) à tout moment, qu’on ne peut pas échouer, qu’on n’apprend rien de la tristesse…que la joie est la seule émotion désirable et qu’elle nous fait du bien. Une joie, bien sûr, elle aussi contenue : elle ne doit ni être régulée, ni basculer dans l’euphorie.

Il est clair que la tristesse est une émotion de valence négative, mais…et si on la transformait en une émotion qui apporte quelque chose de positif, et si on était capables de l’accepter comme une émotion à part entière et d’en tirer des leçons ? Et si au lieu de l’enfermer, on lui octroyait un peu d’espace ?

Lire la suite