Cooltext157743902330920                                                                                         

 

pleurs

Laisser partir nos êtres chers dans la paix

 

Au dela

 

Nos êtres chers sont bien vivants, mais dans une autre sphère d’existence.

Ils sont bien là, ils nous voient, nous envoient des signes quelquefois (que nous ne voyons pas toujours).

Quand ils quittent notre plan, nous sommes tristes, parfois notre chagrin est tel que nous tombons malades.

Il ne faut pas oublier qu’ils nous voient et que notre douleur les perturbe, les empêche d’avancer, de continuer leur évolution.

Bien sur, nous avons besoin d’un temps de deuil, de pleurs, de désespoir.

Mais, ensuite, le questionnement arrive : Où est-il ? Où est-elle ?

Lire la suite

Il y a deux sens pour les pleurs

 

Pleurs

 

La vie des hommes contemporains est transitoire comme l’est le mouvement suivant une ligne droite. L’homme ne peut pas toujours se mouvoir en ligne droite d’autant plus qu’il ne le désire pas. Il doit élever une perpendiculaire en un point de la droite et marcher debout. C’est là le chemin sur lequel l’homme peut trouver la vérité.

Du moment qu’il cherche à atteindre la vérité, Il commence à penser à Dieu et ses souffrances disparaissent. La vérité et votre amour pour Dieu sont en état d’arracher des larmes à vos yeux. Les humains pleurent parce qu’ils n’ont pas trouvé la vérité. Lorsqu’ils l’ont trouvée, ils peuvent encore pleurer, mais de joie.

Lire la suite

Pour qu’elles ne pleurent plus jamais…

 

Femme pleure

Notre société dite avancée compte en son sein de nombreux êtres qui font subir à leur femme les pires douleurs…

Celles qui se feront piégées dans les mailles du filet lancé par le prédateur mâle assoiffé par sa volonté de domination, seront victimes consentantes des pires tortures mentales qui puissent exister…

Loin d’être visible, cette douleur grandira en leur sein, jusqu’à ce que leur corps submergé par des sentiments cristallisés de peur, de souffrance, de colère, de haine se mutile à petit feu…

 

Lire la suite

Les pleurs, positifs ou toxiques ?

 

Pleurs

Nous pleurons pour différentes raisons, pour quelque chose qui nous a causé beaucoup de joie et que nous aimerions célébrer, pour quelque chose qui nous a déçu ou encore quand nous ressentons du désespoir ou de la frustration.

Pleurer est un acte universel, qui est bon pour nous libérer à certains moments. Ce n’est pas quelque chose que nous avons l’habitude de faire continuellement, cependant nous avons tendance à retenir nos larmes jusqu’à ce que l’on soit seul ou avec quelqu’un en qui nous avons confiance.

Lire la suite

Ouvrir les vannes

 

Pleurs

Ouvrir les vannes, lâcher le trop plein.

Sortir la douleur que les mots ne peuvent plus exprimer.

Quand le corps parle à la place des mots et que l’angoisse, le doute, la tristesse prend le dessus sur notre volonté ou notre force intérieure.

Que ça fait du bien de laisser aller notre tristesse, de laisser notre corps parler à notre place sans rien attendre, juste laisser aller le trop plein et s’alléger d’un ras le bol général.

Mais pourquoi se cacher ? Pourquoi se retenir de laisser aller le mal-être ? Je me le demande…….

Les larmes sont un des langages du corps qui apparait quand notre tête désire encore tenir le coup.

Le corps s’exprime avec ses propres moyens sans attendre que nous lui donnions l’autorisation de réagir à ce que nous vivons.

Lire la suite