Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Le Maître Ascensionné Bouddha

Bouddha

 Le Maître Bouddha et le Maître Christ sont les régents du Wesak. L'énergie du Wesak, à chaque pleine Lune du Taureau pose l'énergie du Logos dans la Matière.  

Le Maître Bouddha, appelé Siddhârta, donne la stabilité de la permanence de l'être dans l'impermanence du monde. Il apporte la stabilité et l'immobilité de l'extase dans le mouvement de l'instant. Il pose l'extase de la béatitude dans le silence des cellules.

Le Maître Bouddha est relié à tous les Bodhisattva. Il porte l'énergie de la Guérison et de la Compassion.

Trente Bodhisattva sont arrivés sur Terre, il y a 18 millions d'années afin de créer un lieu où ils pouvaient accueillir Bouddha. Ils choisirent l'Himalaya pour créer Shamballa. Bodhisattva signifie " Etre illuminé ou Etre de Lumière".

Ceux sont, donc, les Guides de la Lumière que nous appelons souvent les Etres de Lumière. Leur mission est d'amener la lumière à chaque fois qu'une partie de la Terre ou qu'un individu en a besoin. Ces Guides de l'Humanité ne transmettent pas d'enseignement, tâche laissée aux Maîtres Cosmiques.

Ces Etres en blanc sont sur un autre plan que les Maîtres Cosmiques. Leur plan est un plan encore plus fin, et il n'est possible de voir ces Etres en Blanc que si l'on a accompli dans nos incarnations un travail de purification suffisant pour que notre niveau vibratoire puisse percevoir ce plan. Même si l'on n'accède pas à la vision, il est possible de leur demander de nous aider.

Les Bodhisattva possèdent aussi la fonction d'accompagner les Frères des Etoiles sur le Retour à la Lumière. Ils sont appelés communément Anges Gardiens. Ces Frères égarés retrouvent ainsi le chemin de la maison.

 Bouddha

L'histoire de Bouddha

« Le Bouddha naquit dans la famille des Shakya de Kapilavastou. Son père était le roi Suddhodana et sa mère la première épouse du roi, Mayadevi.

L'histoire commence au milieu du VIè siècle avant J-C, dans un petit village du Népal qui a pour nom Lumbini. C'est là, au printemps, qu'une jeune femme qui est venue à la fin de sa grossesse rendre visite à sa mère, comme le veut la tradition, est soudain prise de douleurs. Elle s'allonge au pied d'un arbre et donne le jour à un petit garçon. Elle le prénomme Siddhartha.

Il fut élevé dans les arts traditionnels et il excellait en tout, Il participa à un concours pour obtenir la main de la princesse Yasodhara et gagna sans difficultés. Il eut un fils, Rahula. Mais le père de Siddharta l'avait élevé de manière à ce qu'il ne connaisse rien de la vie du peuple et de tous les malheurs, il fut isolé, loin de la misère. Un jour, Siddharta sortit de chez lui et vit un vieillard, un autre jour un homme gravement malade, un autre jour un cadavre. Il en fut profondément choqué et se demanda comment il pourrait vivre en connaissant ces horreurs. Ainsi, à l'âge de 29 ans, il laissa son épouse, son enfant et la vie de palais, déterminé à trouver une manière de se distancer de la souffrance. Il s'enfuit du palais, se coupa les cheveux et commença une vie religieuse sous le nom de Gautama.  

Puis, un autre jour, il rencontra un ascète* qui lui sembla heureux, et il décida de mener la même vie que lui. (* Ascète : Personne qui soumet sa vie à une discipline stricte, austère. Discipline de vie, ensemble d'exercices physiques et moraux pratiqués en vue d'un perfectionnement spirituel.)

Il commença par suivre l'enseignement du maître Arada Kalapa sur l'inexistence substantielle des choses, mais cela ne lui apporta aucun réconfort, pas plus que les théories d'Udraka Ramaputra qu'il rencontra chez le roi Bimbisara. Il s'éloigna donc, avec cinq autres disciples tout aussi insatisfaits que lui, et ils décidèrent de trouver la voie par eux-mêmes. Ils se livrèrent aux ascétismes les plus terribles. Mais un jour, à demi-mort, Siddharta se rendit compte que ces ascèses n'étaient pas ce qu'il cherchait et il accepta une offrande de riz et de lait d'une jeune fille. Furieux, et l'accusant de trahison, ses cinq compagnons l'abandonnèrent.

Il s'assit et médita alors sous un ficus qu'on appelle le Bodhi et décida de ne pas se relever tant qu'il n'aurait pas atteint l'éveil.

Il entra en méditation, et malgré les assauts de Mara, le démon de l'illusion, il revit le déroulement de ses vies antérieures, et prit conscience des lois du Karma et de comment mettre fin à la souffrance humaine. Il devint alors le BOUDDHA L'ÉVEILLÉ.

Bouddha 

Ses anciens maîtres étant morts, il décida de dispenser le Dharma, ou loi bouddhique, à ses cinq compagnons, ceux qui l'avaient abandonné. Il trouva rapidement de nombreux disciples.

Quarante années passèrent ainsi, pendant lesquelles sa doctrine se répandit.

Le Bouddha mourut à l'âge de 80 ans. Il se coucha sur le côté droit et enseigna encore pendant deux jours et deux nuits entières sans se relever, puis le troisième jour, il s'éteint. La terre trembla et les arbres fleurirent spontanément .»

On ajoute aussi que lorsque Bouddha se présenta devant la porte du paradis, il n'y entra pas. Il se retourna pour constater que trop de gens encore peinaient sur la route menant au paradis et qu'il décida de rester sur le pas de la porte et de nous attendre :

« Je vous devance un peu mais ne suis pas coupé de vous, je vous attends. Pour moi nul n'atteint l'Éveil isolément, nous restons tous ensemble. Nous n'avançons pas au même rythme, c'est tout. »

Bouddha

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau