Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Vers l’âme de lumière ( exercice)

  • Par reikiland
  • Le 02/02/2014
  • Commentaires (0)





Le cheminement qui mène à comprendre l’Esprit à l’origine de la Vie, définit des parties, les divise puis les analyse jusqu’au plus petit détail, on en oublierait que ces parties font un Tout tant on les regarde comme des sujets d’études séparés, des spécialités qui se subdivisent au point de ne plus parler le même langage. Mais pour saisir comment ces parties fonctionnent entre elles et l’Organisme Vivant Universel auquel nous sommes intégrés, on est amené à s’appuyer sur la Foi.

Je ne parle pas de la Foi fanatique, qui se sert de ses croyances pour définir ce qui fait ou non partie du Tout. Je ne défendrais pas plus l’expérience mystique, qui permet de voir le monde dans ses dimensions habituellement invisibles, accessibles seulement avec un matériel adapté. L’expérience mystique est la perception du monde avec l’âme terrestre. Cela ni meilleur ni mauvais, c’est le passage nécessaire pour mettre en alignement le corps et la conscience sur un diapason d’Unité ; l’âme est un espace de conscience transitoire, capable de vivre des sensations corporelles et des sensations métaphysiques, qu’elle transmet avec sa sensibilité et ses capacités artistiques ou scientifiques vers le corps ou vers l’Etre Divin lorsqu’elle y est préparée. La sensibilité de l’âme teinte aussi la conscience, fournissant un certain vocabulaire, des façons d’être et de formuler ce qu’elle perçoit – différentes pour chacun- définissant nos préférences, nos chemins individuels ; nous sommes des corps habités d’une âme enchantée ou enchaînée. L’âme lorsqu’ elle aime étudier, qu’elle se sent curieuse et scientifique reste invisible aux yeux du corps physique tant qu’elle n’a pas retrouvée pleinement l’étincelle de son Soi Divin : elle reste grise, sombre, dégingandée, errant sans se rappeler son but originel. Pourquoi est-elle venue ? Cette amnésie la rend dingue, méchante, piquante, acerbe ou vraiment folle à lier, prête à tout pour s’élever. Mais au bout des comptes, cette âme nous reconduit vers notre Vérité d’Etre lorsque le temps est venu.

Retrouver le chemin de notre âme nous ramène souvent à l’essentiel, et à redécouvrir ce que nous avions oublié : l’Univers est un tout Unifié, sensible et habité, où depuis toujours nous voguons vers d’éternels recommencements. Ces champs élyséens ne sont pas des mondes isolés et froids, nous les sentons proches et amicaux bien qu’indépendants et loin de nos contingences quotidiennes parce que des dimensions de conscience nous en séparent. Dans d’autres mondes les choses s’organisent autrement. Cela semble bête à dire, mais si l’eau n’est plus liquide, et que la terre n’est pas solide, alors, nos repères s’effacent et notre histoire qui aujourd’hui nous semble si réelle, devient fantasque.

La seule chose qui sert de repère constant est le Présent, même s’il change à chaque instant, il reste lui-même….Le présent est toujours le moment important, celui qui permet d’entrer ou de sortir des plis de la Conscience, de surfer sur les souvenirs ou d’aller se promener sur les potentiels de l’avenir. Dans le présent on peut choisir un moment comme une unité particulière, un instant que l’on détermine comme « point d’éternité ». Une bulle de temps circonscrit, dans laquelle on décharge tout ce que l’on considère Etre Soi. Etre Soi et non pas être à soi. Sentez la nuance.

Etre Soi ce n’est pas posséder quelque chose, ni un pouvoir ou une fonction mais respirer l’instant que nous choisissons comme notre présent éternel, un instant que nous marquons de notre Présence, comme si nous écrivions notre nom par notre rayonnement,dans l’air que nous inspirons, pour l’éternité et qu’il puisse être lu pour toujours et à jamais ….Il faut insister dans ce moment, s’y tendre, s’y presser autant qu’on peut pour s’y glisser, et même s’y couler : devenir le Temps, devenir l’Instant, y laisser son empreinte, son souffle, son rayonnement, Etre.

Méditer, c’est avant tout prendre conscience de sa propre présence, avec le plus d’intensité possible : tout ce que l’on Est, est suffisant. Comme vous êtes, c’est déjà très bien, acceptez d’être simplement cela et vous verrez combien votre lumière s’épanouira. Elle n’attendait que cet Instant de concentration – vous êtes entré dans votre espace de temps- dans votre bulle d’énergie, la vôtre uniquement. Cette bulle ouvre vers d’autres voies, c’est une fenêtre, d’où le savoir est donné. Cela vous est donné parce que c’est votre droit de le recevoir, cela vous appartient, ainsi qu’à toute l’humanité. Mais chacun y vient par son propre chemin, à son propre Instant d’éternité. Merci d’être passé. Félicitations à tous ceux qui ont réussi. Merci ! Lila

http://www.lilaluz.net

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau