Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Un animal de compagnie : pour quoi faire ?

Animal compagnieLes français sont nombreux à vivre avec un animal de compagnie. 1 foyer sur 2 possède un compagnon à quatre pattes. Loin d’être anodin, ce fait exprime le besoin de trouver dans son environnement proche des satisfactions autrement inassouvies. Le rôle et la place de l’animal diffèrent d’un foyer à l’autre et révèlent de nombreux fantasmes inconscients.

Choisir un animal

La majorité de la population française vit aujourd’hui en zone urbaine et périurbaine. Ils sont de plus en plus nombreux à désirer retrouver un lien avec le monde animal et la nature. Au regard de l’étroitesse de logements citadins, l’animal s’est donc miniaturisé. Il est symboliquement un élément sauvage (pulsionnel) au sein d’un environnement aseptisé et de plus en plus inerte.

En fonction de l’âge ou de la condition sociale des propriétaires, la possession d’un animal n’a pas le même sens. L’animal n’occupe pas non plus la même place selon la partenaire du couple qui le désire. Ainsi, le chat est plus féminin tandis que le chien est plus masculin. La race elle aussi varie selon le sexe et le caractère du propriétaire principale.

L’animal ?

Le couple a différentes raisons de prendre un animal : cadeau, compagnon en cas d’absence, protection, …  L’animal a une valeur unique liée à l’histoire du couple : marque d’amour, substitut affectif, réassurance… L’animal est investi par les partenaires selon ce qu’il représente. Le chat en venant se lover dans les bras de sa maîtresse apporte tendresse et sensualité tandis que le chien permet à son maître d’aller et venir en compagnie.

Parfois, chez les jeunes couples, l’animal permet de différer la conception d’un enfant. En effet, il permet de dépassionner et d’alléger le fait d’avoir la responsabilité d’une existence. Il intervient comme un essai et un test préliminaire à l’exercice de la parentalité.

L’animal au cœur du couple

Par ailleurs, l’animal a fonction de tiers dans le duo amoureux. Il est un objet transitionnel permettant un lien moins étroit entre les individus. Il appartient aux deux partenaires mais possède une autonomie propre. Ainsi, il empêche la fusion des deux amoureux et un fonctionnement quotidien en vase clos.

Mais parfois cette fonction prend le dessus. Il devient alors un élément placé au centre du couple. Quand il partage jusqu’à l’intimité de la relation, celle-ci devient compliquée voire impossible. Nombreux sont les amants qui se sentent gênés par la présence inopinée du chat ou du chien tandis qu’ils débutent une scène sensuelle ou sexuelle. Dans ces moments, l’animal est un autre imaginé comme voyeur. Il est témoin de notre vie amoureuse.

L’animal réalise nos désirs

La vie amoureuse nous confronte à des frustrations. L’autre ne peut convenir parfaitement à nos attentes. A l’inverse l’animal ne contredit jamais nos désirs. Il répond à nos souhaits et nous abreuve de son affection sans réclamer de retour ni nous opposer de refus. L’affection animale est dénuée de chantage et d’hypocrisie.

A ses côtés, nous pouvons lâcher prise sans craindre qu’il nous juge et qu’il nous rejette. Nous pouvons aussi lui faire part de nos errances et de nos petites hontes quotidiennes sans qu’il puisse les rapporter. Il devient un confident et un support affectif. En l’absence de l’être aimé, nous attendons qu’il rende le manque plus supportable. Avec un animal à la maison, le couple se rêve comme une petite famille qui protège de la solitude.

https://www.psychologie.fr

Ajouter un commentaire