Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Rythme ondulatoire et séquence de lumière

 

Energie

 

Chaque personne vit dans un champ morphique ondulatoire constitué de nombreux rythmes. Ces rythmes forment des liens ondulatoires qui tissent au final une trame de lumière que nous nommons l’aura.

Au centre de cet espace lumineux existe une série de points d'énergie, les « roues » ou chakras. Chaque centre d'énergie émet une tonalité. L’onde crée par la pulsation tonale alimente les organes de sa vibration ; lorsque le rythme est normal, les organes sont en bonne santé, lorsque l’onde est perturbée ou entravée, il y a excès ou vide.

Chaque centre d’énergie manifeste un aspect du destin de la personne car chaque centre d’énergie contient des pensées et des intentions reliées à un secteur de vie. On dit en chamanisme que le corps est une flûte, un canal de lumière dans lequel la conscience souffle pour matérialiser les rêves emmagasinés sous la forme d’informations lumineuses (photons)

Cette vision du corps est basée sur l’acceptation préalable que la matière est une stabilisation temporaire de la lumière et du mouvement et sur l’hypothèse que nos organes sensoriels interprètent et captent une longueur d'ondes prédéfinie et appartenant à l’espèce humaine pour nommer la réalité. Un individu qui capte ou interprète plus d’informations que la moyenne des êtres humains, sort de la réalité normale, il est défini par le groupe comme marginal.

Depuis que l’humain se définit comme tel, il existe des moyens pour sortir de la moyenne des perceptions sensorielles et psychiques ; soit par des expériences spontanées, soit par des processus de maîtrise et d’éducation afin d’augmenter le champ des informations « acceptables ».

En sortant du champ normatif, l’être humain s’exclue temporairement du groupe ; ces sens s’ouvrent et il perçoit de nouvelles tonalités, il utilise ses centres d’énergie d’une manière plus ample et découvre de nouveaux centres d’énergie. L' extension de l’énergie et du champ morphique induisent un changement d'état de conscience ; la conscience s'adapte à l'amplitude du corps d'énergie.

Chaque centre d’énergie émet une onde, un rythme, un « son » basé sur une tonalité et cela fixe la conscience dans l’état où elle se sent « normale ». Si l’on change le rythme, la tonalité ou la nature de l’énergie créant l’onde, la conscience associée est elle aussi métamorphosée.

Notre conscience établit ce que nous percevons de notre corps, cela est le résultat de l'éducation et des communications induites qui nous sont transmises par la réalité collective. Actuellement les sciences : physique, chimie, biologie associées aux nouvelles technologies font évoluer le concept de matière, de microcosme, de vide et de lumière, de réalité et de virtuel ; on peut imaginer facilement que cela déplace progressivement le curseur global de la Conscience entraînant donc lentement une nouvelle interprétation du Réel et y imprimant la notion « d’état de conscience ». Ce qui est réel est ce qui est perçu comme tel par les sens accompagnés de conscience. La Conscience devient palpable tandis que les sens deviennent aléatoires et mutables.

Cela indique un mouvement de réintégration de la conscience comme gouvernail du réel et créateur de la Réalité. Le Réel est ce que l’on accepte comme vrai et non plus uniquement une réalité objective et collective. Cette redéfinition augmente la responsabilité de chaque individu qui doit apprendre à poser ses curseurs personnels et interpréter sa réalité individuelle avec autonomie et cela permet un basculement progressif vers l’illimité et l’impalpable. LiLa

http://www.lilaluz.net/2017/02/rythme-ondulatoire-et-sequence-de-lumiere.html

énergie lumière conscience chakras aura réalité etre humain ondes rythme ondulatoire séquence roues

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau