Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Quand les désirs du cœur ne correspondent pas à notre mission de vie

 

Enfant elephantUn voyage émotionnel dans notre obscurité…

En cette période de purification profonde, les énergies de plus en plus puissantes nous emmènent à la rencontre de nos parts d’ombre les plus dissimulées. Et le voyage est souvent douloureux.

L’une des premières guidances lorsque nous entamons notre chemin spirituel est l’ouverture et l’écoute du cœur. Nous découvrons le chemin de vie et nous mettons tout en œuvre pour entrer en connexion avec lui. Notre chemin de vie ou mission de vie nous donne un but, une raison d’être là, incarné ; il nous apporte la joie et l’épanouissement lorsque nous marchons sur ses pas, et fait gonfler notre cœur de bonheur.

Ce n’est cependant pas parce qu’il nous met dans la joie qu’il est limpide de toute difficulté. Au contraire, il nous emmène dans nos recoins les plus sombres, nous fait explorer nos craintes les plus denses et profondes pour les purifier.

Parfois, il peut arriver que les désirs de notre cœur ne correspondent pas à ce que l’Univers a prévu pour nous. Parfois, il peut arriver que nous devions être déracinés, arrachés à notre bonheur.

Nous travaillons sur la loi d’attraction, les pensées positives, écouter notre cœur et se laisser guider par lui. Nous travaillons sur nos intentions, notre confort, l’équilibre. Nous travaillons sur l’inconnu, l’êtreté, le présent, le bonheur intérieur véritable. Nous apprenons à lâcher prise, à faire confiance, à être dans l’amour pour le Tout. Nous apprenons à accueillir les épreuves, les situations tests, les moments inconfortables qui nous permettent d’évoluer.

Nous posons alors nos désirs, nous laissons le chant de notre cœur nous guider.

Il peut s’agir de nos besoins primordiaux, comme notre lieu de vie, notre activité professionnelle, notre sécurité. Il peut s’agir de ceux que nous chérissons, comme notre famille de sang ou de cœur.

Puis nous tombons, tombons de haut, car les désirs de notre cœur sont ignorés. Ce que notre cœur désire n’est pas la route que nous devons emprunter.

La perte que cela engendre est tellement importante, que notre cœur saigne, qu’il crie à l’agonie.

Parfois, nos désirs nous sont déniés pas une mais une succession de fois, et le choc est tellement grand que nous nous sentons ne tenir qu’à un fil, au bord de la rupture, au bord du précipice.

Trop bousculés par l’intensité des émotions qui nous traversent, nous ne comprenons pas pourquoi.

Nous nous sentons abandonnés et trahis après avoir tant fait, tant donné et de devoir faire encore plus et donner encore plus, sans rien en retour, sans rien pour nous permettre de souffler, de voir le résultat de notre travail. « Vous ne vivrez que les expériences que vous êtes capables de vivre » sonne creux.

Pris dans l’amertume et la colère, nous tombons dans de vieux schémas, nous nous comparons aux autres, à ceux qui sont sur leur chemin spirituel et qui ont trouvé leur alignement, nous comparons nos expériences et nous trouvons notre situation injuste, « l’Univers ne vous laissera jamais tomber » disent-ils, et disions-nous nous aussi.

Les promesses soufflées de joie et de guérison que nous apportera la situation sonnent creuses elles aussi. Notre cœur appelle à l’aide et son appel est ignoré.

Puis, résignés, nous baissons les bras, nous nous disons que nous ne méritons pas. Nous lâchons tous nos désirs, ce que nous avons déjà, tout ce qui nous apporte la joie, puisque de toute façon, nous ne méritons pas.

Notre cœur encore saignant, nous laissons le cerveau prendre le contrôle, et l’esprit de conservation de l’égo nous encourage à nous couper de notre cœur et de nos émotions pour ne plus souffrir. Et c’est ce que nous faisons. Nous trouvons la détermination dans la rancune. Et c’est cette détermination qui nous permet de nous lever le matin et faire face à la journée.

Les jours passent et la tempête se calme progressivement. Nous posons des actions, prenons des décisions pour pouvoir sortir de cette situation précaire, résultat de l’épreuve qui a été mise sur notre chemin.

Nous nous apercevons au fur et à mesure que cette situation nous a contraint à regarder en face des peurs et croyances ancrées depuis tellement longtemps que nous étions dans le déni. Et nous trouvons la force d’y faire face, nous trouvons la force de les dépasser, de les surmonter.

Il a fallu que nous soyons menés à bout, que nous côtoyions le désespoir pour enfin faire sortir le croquemitaine du placard.

Puis nous comprenons.

Nous nous apercevons que l’intention de nos désirs était teintée par ces peurs et ces croyances, qu’en réalité, nous refusions des possibilités d’action parce que nous avions peur.

Nous laissons échapper un petit rire, l’Univers nous prouve encore que rien n’arrive par hasard, tout a une raison et tout est parfait, même l’exploration de notre obscurité.

Et peut-être, sommes nous encore un peu traumatisés par cette expérience, mais comme pour l’expérience en elle-même qui a été révélatrice de notre part d’ombre, nous acceptons ce qui vient. Nous acceptons de vivre et de ressentir ce que nous ressentons. La prise de conscience et l’acceptation sont les premières étapes de la libération.

Toute situation est éphémère et est en constante évolution.

Finalement, nous remettons tout en question. Nous sommes émerveillés, car de nouvelles possibilités s’offrent à nous.

Peut-être que notre joie et notre épanouissement se trouvera dans ces possibilités que nous avions écartées.

Ou peut-être que le cœur léger et nos intentions purifiées, nous pouvons continuer le chemin de nos premiers désirs.

La sérénité et la confiance nous enveloppent de nouveau. Nous nous sentons fier de nous même, fier de notre expérience. Notre estime de nous même s’élève un peu plus, parce que nous méritons. Nous méritons le bonheur, nous méritons ce qu’il y a de meilleur.

Nous acceptons de ressentir à nouveau l’amour de nos guides et des êtres qui nous accompagnent, cet amour qui a toujours été là, même lorsque nous ne le voyions pas.

Et pour finir, nous disons merci, merci pour cette formidable expérience. Nous voilà, sur notre chemin, l’orage passé, prêts à continuer vers de nouveaux horizons.

par Maeva Dijoux

Source : https://ronrondudragon.com/

attraction pensées écoute ouverture chemin spirituel voyage energies purification mission de vie coeur désirs

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau