Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Purification

Medaille
 
 
C’était en 1984, à Paris. Une femme d’une cinquantaine d’années venait d’entrer dans la rame de métro et je la voyais distribuer un petit objet à ceux qui daignaient l’écouter. Arrivé à ma hauteur, elle me regarda droit dans les yeux et me dit : « Repentez-vous ! La première fois c’était le déluge, la prochaine fois la purification se fera par le Feu ». Puis elle me donna une petite médaille et disparut rapidement de ma vision. J’ai longtemps conservé cette médaille dans mon portefeuille et, bien plus tard, j’en ai même offert une à ma bien aimée lors de ma visite à la Chapelle de la rue du Bac, d’où proviennent ces médailles de la sainte Vierge (cliquez sur l’image pour l’historique).

C’est récemment que j’y ai pensé en faisant le rapprochement avec tous ces incendies à travers la planète, dus en grande partie au réchauffement climatique mais surtout à la folie des hommes. Un « déluge de Feu », c’est bien ainsi que l’on vécu les australiens, qui ont assisté pour la première fois de leur vie à des « orages de feu » . En s’abattant sur des terres encore non touchées par les flammes, la foudre de ces orages de feu entraîne la formation d’autres incendies (à droite, ci-dessous). Un désastre sur le plan écologique et une catastrophe qui a fait disparaître plus d’un milliards d’animaux en quelques jours. L’an passé, c’était la forêt amazonienne qui était dévastée par les flammes, suscitant l’indignation partout dans le monde. L’été dernier, c’était la Californie qui s’embrasait, avec 90 morts et des milliers de maisons réduites en cendres, dans ce lieu au nom hautement symbolique : Paradise…
Puis, c’est l’image de l’incendie de Notre Dame qui est venue se superposer dans mon esprit, survenu lui aussi dans cette période apocalyptique, et dont le symbolisme est plus que parlant. Le TOIT est ce qui est censé protéger l’ensemble d’un bâtiment, les membres d’une famille, d’un foyer, en les mettant à l’abri. En le perdant, la communauté spirituelle chrétienne n’a-t-elle pas perdu la Foi ?

Je ne parle pas ici des croyances, mais de la Foi, cette conviction intime de faire partie de quelque chose de plus grand, de plus noble que la simple condition humaine. Ce qui nous réunit tous, quelles que soient nos origines ou nos religions, lorsque nous prenons conscience de la beauté de notre planète et de ce qu’elle est en train d’endurer actuellement. Déjà en 2002, Jacques Chirac prononçait cette phrase qui lui avait été inspirée par Nicolas Hulot « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » (IVᵉ Sommet de la Terre à Johannesburg). Depuis, malgré les nombreux avertissements des scientifiques, les marches pour le Climat et les coups de gueule de la jeune Greta Thunberg, il semblerait que la machine se soit emballée, que la « Bête » insatiable de l’économie mondiale continue d’avancer vers les pires des scénarios…

Faut-il nous en inquiéter? Oui et non.
Oui car le temps passe vite et bientôt ces dérèglements climatiques toucheront tous les pays du globe. Il n’y a sur Terre aucun endroit où l’on peut être à l’abri, où l’on ne risque rien. Cependant, on peut prévoir où habiter dans le futur afin de limiter les dégâts et prendre les mesures nécessaires pour mieux le vivre.
Non, car en s’inquiétant on rentre dans la vibration de la PEUR et on permet aux énergies basses de nous pénétrer, ce qui abaisse le niveau vibratoire du corps et le fragilise face aux agressions tels les virus. Quand on remonte en conscience à la période qui a précédé la récente propagation du coronavirus chinois, on constate que de nombreuses peurs étaient présentes dans les nouvelles véhiculées par les médias : les tensions USA-Iran qui laissaient craindre une nouvelle guerre du Golfe, les nouvelles provocations du dirigeant Nord Coréen à l’égard de Trump, le bras de fer entre ce dernier et le dirigeant chinois qui laissaient craindre une guerre commerciale entre les deux puissances mondiales, et surtout le foyer de révolte de Hong Kong qui frisait la guerre civile. Qui sème le vent récolte la tempête…

De toute évidence, comme à chaque épidémie, on finit par trouver la parade et la vie reprend son cours, comme en 2003 avec le virus H1N1 qui avait affolé tout le monde. C’est pourquoi il est préférable de vivre cette période comme une nécessaire PURIFICATION, en vue de dépasser nos peurs et de retrouver la santé, en s’alignant sur la vibration de l’AMOUR. Car nous sommes tous RELIES, que nous en soyons conscients ou pas, et chaque chose qui affecte l’intégrité de l’un de ou l’autre sur la planète a une résonance sur chacun de nous. Surtout sur le plan mental et émotionnel car nous baignons dans l’univers multimédiatique qui amplifie le phénomène. C’est pourquoi nous ne devons pas sombrer dans la psychose et le désespoir mais plutôt accompagner ce mouvement de purification en prenant de sages résolutions :

* manger sainement et ne pas alourdir notre corps physique avec des substances qui le tirent vers le bas,
* exprimer nos émotions par la parole, le chant, la danse, l’écriture, la pratique d’un sport.
* veiller à ne pas juger, critiquer, entretenir des pensées négatives, rejeter la faute sur autrui.
* se relier le plus souvent possible à la Source en allant dans la Nature et en se recentrant dans son cœur.

A l’époque, les mots de cette femme n’avaient pas percuté ma conscience, mais je saisis à présent le sens du « Repentez-vous ! » Car le repentir sincère fait partie de cette PURIFICATION. En pardonnant à autrui, en demandant pardon et surtout en SE pardonnant, le nettoyage de nos corps subtils s’effectue plus facilement et nous renforçons nos défenses immunitaires. Ainsi, non seulement nous restons en – relative – bonne santé, mais nous pouvons aider nos proches à le demeurer. Enfin, soyez persuadés que le DÉTACHEMENT est absolument nécessaire si l’on souhaite conserver son esprit en paix. Comme je l’ai écris dans mon dernier livre « Il est temps que l’on s’aime« :
« Ce n’est pas en culpabilisant et en pleurant sur les malheurs de ce bas monde que l’on peut participer à son amélioration et planter de bonnes graines pour l’avenir. Plus il y aura de cœurs aimants et aimés de la Source sur notre planète (et conscients de l’être), plus l’esprit de la Nouvelle Terre s’ancrera dans la réalité. Plus la joie et la paix habiteront les âmes de ce monde en phase de Transition, plus cela fera boule de neige et la Nouvelle Terre deviendra une réalité. Lorsque la proportion de gens éveillés atteindra la masse critique susceptible de faire changer les choses, alors le monde entier basculera dans la nouvelle dimension de l’Être et la Paix deviendra SA réalité.
Cela prendra sans doute du temps mais cela se fera.
»

Que l’Amour et la Lumière guident chacun de vos pas.

Par Patrick Giani


Source :http://www.giani.fr/

purification pardon foi amour nature coeur lumière

Ajouter un commentaire