Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Ouverture du Cœur - Décloisonner sa blessure

 

Ouverture du coeur

Développer sa réceptivité aux messages de guides invisibles, d’êtres évoluant sur une autre fréquence vibratoire, est un apprentissage constant. L’appui que nous recevons d’eux se manifeste même si nous ne les « entendons » pas. Mais il est vrai que l’accueil conscient de leur guidance donne un élan important dans un cheminement d’éveil de conscience.

Notre corps physique et ses corps subtils offrent une multitude de points d’entrée aux fréquences de ces guides invisibles. L’ouverture du portail vibratoire au niveau de notre chakra du cœur est l’une de ces voies. La voie du Cœur est importante car si elle n’est pas ouverte, je ne ressens pas que l’on puisse évaluer en toute transparence la nature et l’intention de l’être qui nous adresse un message.

Avec un cœur fermé, le message extérieur ne peut être remis en perspective. Cela ouvre le risque de manipulation par une entité à notre insu ou de déformation par notre mental.

L’importance de la guérison

Guérir les blessures d’âme que nous portons et exprimons dans cette vie concourt à l’ouverture de notre Cœur. Le travail d’acceptation et de pardon est un long processus pouvant s’étaler sur toute une vie ou sur plusieurs expériences de vies incarnées sur Terre. De telles blessures se manifestent sur notre corps physique et notre corps émotionnel par des troubles et des dysfonctionnements intérieurs et extérieurs.

La guérison et l’acceptation de mes blessures est un engagement envers moi-même, un cadeau que je me fais. Le travail est loin d’être terminé. Je progresse et je fais des faux-pas en alternance. Il ne me fut pas nécessaire d’avoir beaucoup progressé pour redécouvrir ma réceptivité à l’invisible, une capacité en sommeil chez TOUS.

Une guérison complète ne fut pas un pré-requis à l’enclenchement du processus d’ouverture de mon Cœur.

Ajuster ses projections

Tel un reflet sans fin que les « autres » nous font subir, « nous » créons des schémas similaires vers ces « autres ». Ces créations tournées vers l’autre illustre l’état intérieur de l’artiste que nous sommes.

Apprendre à se voir tel que nous sommes, tel que nous agissons vers les autres, nous sort d’un nombrilisme enfermant. Il se peut que nous ne soyons pas prêt à surmonter une blessure, à accepter ce qui nous est arrivé, à comprendre ce que l’autre nous a fait subir. Mais il est possible de mener en parallèle un changement qui participera activement à l’ouverture de notre Cœur.

Nous sommes en interaction permanente avec l’extérieur. Nos pensées, nos émotions, nos paroles, nos actes s’ajoutent à la création collective qui nous reflète individuellement et collectivement. Notre responsabilité individuelle est immense. Il n’est plus temps de vouloir changer et dénoncer le monde, les autres. Il est temps de reconnaître et de changer nos attitudes et nos comportements.

Si je souffre de la blessure de trahison, je suis figé dans la crainte de trahir l’autre. Je n’arrive pas à mettre fin à une relation, à une coopération, à un projet commun quand ceux-ci ne me correspondent plus et m’étouffent. Je culpabilise et je suis rongé de doutes et de remords. Je dois trouver la force de me respecter et de mettre fin en douceur et en toute sérénité à de telles associations.

Si je souffre de la blessure de trahison, je pratique en parallèle inconsciemment des actes de reniement. Autant je peux être émotionnellement enchainé à la peur de trahir, autant je le pratique aussi sans m’en rendre compte et avec la plus grande insouciance des conséquences pour l’autre. Si je promets à quelqu’un de faire quelque chose, par exemple une activité, une sortie, mais que je n’y donne pas suite ou me désiste abruptement, je le trahis. Je dois réapprendre à ne pas multiplier les promesses. On ne pourra jamais toutes les tenir, mais l’indolence et la dispersion sont des comportements que je peux améliorer.

De victime j’agis en bourreau.

Changer nos rapports aux autres nous éloigne de l’égocentrisme.

Ne plus se replier sur ses problèmes ressentis révèle nos problèmes véhiculés vers les autres et offre des actions concrètes d’ouverture de son Cœur.

Ô combien sommes-nous coupés de la juste perception de notre contribution au monde extérieur. Cela est aussi illusion. Tout ce qui est limitation contrecarre le flux vibratoire de notre portail du cœur.

S’il est vrai que le travail sur soi intérieur change ce qui nous entoure à l’extérieur, être en conscience de ce que nous émettons à l’extérieur décrispe grandement les nœuds intérieurs.

S’échiner sans fin sur l’acceptation de ce que les autres nous renvoient est peut-être le signal d’envisager de prendre le défi dans l’autre sens.

Exercice de décloisonnement de ma blessure

Je laisse momentanément de côté les situations subies qui appuient sur ma blessure quelles qu’elles soient, trahison, rejet, abandon, humiliation, injustice ou tout autre que l’on découvre en soi. Ces fameuses 5 grandes blessures qui nous empêchent d’être nous-mêmes n’ont pas à être dogmatiques, figées et restrictives.

Je m’attache à lister posément les situations qui sont des formes d’expression de cette blessure sur des personnes de mon entourage. Si je souffre de la blessure de trahison et que je renie un engagement vis-à-vis d’une personne, celle-ci se verra blessée. Elle ne le ressentira pas forcément avec les mêmes symptômes si elle ne porte pas la blessure de trahison.

Mes parents portent la blessure du rejet. J’ai quitté la France pour partir à l’étranger. Cela est un reniement, une trahison, à mon engagement de prendre soin d’eux. Eux ressentent qu’ils ont fait quelque chose qui justifie ce choix. Eux le vivent comme du rejet.

Ma petite fille porte la blessure de l’abandon. J’annule parfois un engagement de sortie pour me rendre quelque part. Cela est un reniement, une trahison, à mon engagement d’être avec elle ce jour-là. Elle le vit comme de l’abandon.

Certes, nos âmes ont convenu que nous travaillions ces blessures. Chacune offre un référentiel différent dans la perception de chacun. Chacun est face à ses défis…

Par Samuel sous www.leretourdesdragons.com

guérison projection énergie lumière amour blessure ouverture du coeur

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau