Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Oublier n’est pas chose aisée pour ceux qui ont un cœur

 

Ecoute ton coeur

Il est difficile d’équilibrer parfaitement notre cœur et notre raison. Lorsqu’on se souvient de certaines personnes, qui ont une place toute particulière au fond de notre cœur, il est difficile de ne pas le sentir battre plus fort que d’habitude devant le simple souvenir d’une image, d’un mot susurré à l’oreille.

Notre esprit veut tout organiser de façon rationnelle, il veut nous faire oublier ces personnes qui nous ont fait du mal, mais le cœur ne les oublie jamais.

Il nous rappelle, par ses battements accélérés, ce que nous faisait ressentir une personne à un moment donné. Il nous ramène vers notre ancienne vie.

“Souvent, dans le silence de la nuit, tous ses souvenirs lui étaient rendus dans la plénitude d’une comptine d’enfance. Dans la solitude, personne n’échappe aux souvenirs.”
-Antoine de Saint-Exupéry-


L’éternelle bataille entre le cœur et la raison

Lorsque nous vivons une rupture amoureuse, la réalité nous dit que la personne que nous aimons si forts, ne nous aime plus.

Mais le cœur, dans l’éternelle bataille qu’il livre à l’esprit, avec pour seule arme un romantisme éperdu, nous rappelle le jour de notre premier baiser, de notre première nuit. Cette bataille entre la réalité et le souvenir est ce qui nous empêche d’oublier.

Plus les souvenirs sont intenses, plus ils apparaissent fréquemment dans l’esprit. Cela à une explication scientifique tout à fait éprouvée.

L’hippocampe, en charge de la mémoire des dates, des lieux ou des visages, et l’amygdale, responsable de la mémoire émotionnelle, s’entremêlent durant les moments intenses de notre vie.

Les souvenirs qui en découlent ne sont pas simplement des images, mais également des odeurs, des mots, des saveurs, des caresses…

“Se souvenir est facile pour ceux qui ont de la mémoire. Oublier est difficile pour ceux qui ont un cœur.”
-Gabriel García Márquez-


L’effet salvateur du temps qui passe

Comme le dicton populaire nous l’apprend : le temps guérit tous les maux. Avec le passage des jours, des mois et des années, la connexion entre l’hippocampe et l’amygdale devient plus ponctuelle, pour que notre cerveau puisse enregistrer de nouvelles données, d’autres souvenirs.

Nous laissons s’évanouir les personnes que nous avons aimées et les souvenirs que nous avons d’elles, pour laisser la place à d’autres expériences.

En règle générale, une rupture amoureuse est suivie d’une période de deuil qui peut durer entre 6 mois et un an, en fonction des efforts que l’on fournit pour tenter de continuer à vivre et pour surmonter la déception.

3 conseils pour oublier

Il est important de ne pas rester figé dans le passé, car la vie continue son chemin, et nous devons en profiter au maximum pour pouvoir oublier les souvenirs les plus douloureux de notre existence.

Oublier est possible, cela demande simplement de la force d’esprit et de l’intérêt pour l’avenir. Nous allons vous donner quelques conseils pour y parvenir :

Acceptez ce qui s’est passé

Parfois, nous ne pouvons pas nous empêcher de demander des explications, ou d’en donner pour justifier nos actes, mais ce n’est pas toujours nécessaire.

Tout n’a pas forcément d’explication, et il n’est pas nécessaire de rester figé sur ce qui s’est passé. Il est très difficile d’accepter cet état de fait, mais c’est ainsi.

Il faut faire preuve d’une grande maturité, et d’un certain réalisme. Soyez courageux, et acceptez la décision de la personne que vous aimez.

Vivez votre vie et profitez de vos émotions

Il est possible que durant votre période de deuil, vous ayez envie de pleurer fréquemment et que vous ayez du mal à faire autre chose que de vous morfondre.

Cependant, vous devez tout de même vous forcer à sortir, à aller marcher, à aller au cinéma ou à rentrer en relation avec d’autres personnes.

Vivez à nouveau votre vie et demandez-vous : «Qu’est-ce que j’aime faire ?», «Quelles activités me rendent heureux ?».

Cela vous permettra de vous construire de nouveaux souvenirs, qui vont venir remplacer les douloureux anciens. Faites de la place dans votre cœur pour de nouvelles émotions et expériences. Fermez des portes pour en ouvrir d’autres.

Le temps ne fait pas tout

Le temps permet d’oublier. Il est certain qu’au bout d’un certain moment, vos douleurs vont être moins vives, voire vont totalement disparaître.

Mais il ne suffit pas pour cela d’attendre : il faut également agir. Rien se sert de rester enfermé chez vous en attendant que votre douleur s’en aille.

Ouvrez votre esprit, et suivez ce cours de photographie qui vous fait tant envie, demandez son numéro à cette personne qui vous sourit en permanence, faites du sport, relisez votre livre préféré ou achetez-en un nouveau. Faites ce qui vous plaît, prenez le temps de vivre.

“Le cœur a la taille d’un poing fermé et la forme d’une poire avec une pointe qui part vers le bas. Le cœur est l’organe qui symbolise l’amour et qui suit le rythme des émotions. Normalement, chez l’adulte, le cœur se contracte entre 60 et 70 fois par minute. Chez une personne amoureuse, il le fait bien plus. Parfois ces battements peuvent atteindre les 100 fois par minute, sans que nous nous en rendions compte. Le cœur est le dernier à se retirer, il continue à battre lorsqu’il est retiré de l’organisme, mais aussi lorsque la personne qui nous aime nous abandonne. Quand nous ne voulons plus connaître de telles souffrances, c’est lui qui fait tout le travail.

Lorsque nous sommes amoureux, lorsque notre cœur bat fort pour une autre personne, ce n’est pas nous qui sommes en charge, c’est lui”

-Leçons d’amour à l’italienne-

http://nospensees.fr/oublier-nest-chose-aisee-ont-coeur/

paix joie harmonie énergie lumière emotions amour coeur oublier

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau