Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Observer sans s'attacher

 

Observer

par Marie Ribeill

Observer… Sans s’attacher.

C’est là, la clé pour se nettoyer et se purifier sans dommages. C’est là, le passeport pour avancer sans s’encombrer de lourds bagages.

Vous, les humains, avez cette capacité d’attachement qui vous pilonne le Cœur et l’Esprit. Vous souffrez de ce que vous créez sans même vous rendre compte qu’à travers ces émotions qui vous rongent, se cache une imperceptible réalité, celle que votre illusion… est vraie.

Elle est vraie parce que c’est elle que vous redoutez, que vous vivez.

C’est elle qui est sensée être façonnée, c’est pourtant elle qui vous domine.

L’œuvre remplace le maître… Et ce dernier se retrouve piégé dans un rôle qui ne lui sied guère, mais qu’il n’a souvent, par ignorance, pas la force de quitter, de changer.

C’est pourtant simple, mes enfants, vous êtes créateurs de votre propre réalité. Mais vous collez à cette dernière, une étiquette qui ne lui correspond pas.

Tout est bien plus Grand que ça…

Vous êtes fils et filles des étoiles, vous êtes ambassadeurs du Créateur.

Chacun d’entre vous est un visage unique et complexe de la Vie. Vous êtes en vérité, tous unis.

Mais dans cette si grande mascarade qu’est votre monde. Dans cette si grande illusion qui vous brûle les yeux, se meurt chaque jour la part de vous-même qui brille de Sens et de Vie.

Éveillez-vous, mes enfants…

Vous êtes à une période de l’espace temps unique et indéfectible. Un moment de Gloire dans ce Monde, cet Univers infini et vagabond… Ne tuez pas ce que vous Êtes en vous attachant d’illusions.

Mais brillez ! Faites émerger la Vérité. Celle qui siège sur l’autel sacré de votre Âme et de votre Cœur.

Celle qui, chaque jour, vous insuffle l’espoir commun à tous les peuples. Celui qu’autre chose est possible…

Mais il n’y a rien de possible sans Volonté. Il n’y a rien de possible sans Action.

Alors si comme la messagère qui écrit ces lignes, vous vous levez la nuit pour pleurer vos peines et digérer vos prises de conscience, observez…

Observez le monde. Et savourez…

Savourez ce que vous voyez. Il n’y a rien d’horrible à regarder. Juste des faits. Des opportunités non pas de vous apitoyer… Mais de travailler. Ensemble. Pour changer.

Observez… Observez avec Attention ces émotions qui vous chavirent. Ces troubles de l’Âme qui viennent bousculer votre équilibre.

Et soyez le roc contre lequel viennent s’échouer les vagues… Il les accueille, il les regarde. Il les observe… Mais jamais il ne se laisse renverser.

Marie Ribeill

http://lapressegalactique.net

createur filles des étoiles fils des étoiles lumière amour coeur Observer sans s'attacher

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau