Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Le jugement du caillou noir et du caillou blanc.

 

Caillou noir blanc

 

Il y avait autre­fois, dans un petit vil­lage, un fer­mier sans le sou qui devait rem­bour­ser une impor­tante somme d’argent à un vieil homme très laid.

Comme le fer­mier avait une fort jolie fille qui plai­sait beau­coup au vieux prê­teur, ce der­nier pro­posa un mar­ché.
Il dit qu’il effa­ce­rait la dette du fer­mier s’il pou­vait marier sa fille.

 

Le fer­mier et sa fille furent tous deux hor­ri­fiés par cette pro­po­si­tion.
Alors le vieux prê­teur sug­géra que le hasard déter­mine l’issue de la pro­po­si­tion.
Il leur dit qu’il met­trait un caillou blanc et un caillou noir dans un sac d’argent vide, et que la fille aurait à pio­cher, à l’aveu­glette, un des deux cailloux du sac.

– Si elle pio­che le caillou noir, elle devient son épouse et la dette de son père est effa­cée
– Si, en revan­che, c’est le caillou blanc, elle n’a pas à l’épou­ser et la dette du père est éga­le­ment annu­lée,
– Si elle refuse la pro­po­si­tion, son père sera jeté en pri­son

Cette dis­cus­sion avait lieu sur le che­min devant la mai­son du fer­mier dont le sol était jon­ché de cailloux.
Tout en con­ti­nuant de par­ler, le vieux mon­sieur laid se pen­cha pour ramas­ser les deux cailloux. Comme il les ramas­sait, la jeune fille, qui avait l’œil vif, remar­qua qu’il avait ramassé deux cailloux noirs et qu’il les avait mis dans le sac. Mais elle ne dit rien. Puis le vieux prê­teur demanda à la jeune fille de pio­cher dans le sac.

Trois pos­si­bi­li­tés se pré­sen­tent :

– La fille devrait refu­ser de pio­cher un caillou
– La fille devrait sor­tir les deux cailloux noirs du sac, mon­trant que le vieux a tri­ché,
– La fille devrait pio­cher le caillou noir et se sacri­fier en mariant le vieux pour épar­gner l’empri­son­ne­ment à son père.

(A cette partie du texte, avez-vous une autre solution gagnante pour elle ?…)

Selon l’his­toire, voici ce que la jeune fille fit :

Elle mit sa main dans le sac et en sor­tit un caillou qu’elle échappa aus­si­tôt par terre, gau­che­ment, sans qu’on n’ait pu le voir, et il se con­fon­dit spon­ta­né­ment avec la mul­ti­tude des autres cailloux sur le sol.

“Ce que je peux être mala­droite”, s’exclama la jeune fille. “Mais qu’importe, si je sors du sac le caillou qui reste, on verra bien lequel j’avais pio­ché en pre­mier ! Puis­que le caillou res­tant était noir, le pre­mier caillou ne pou­vait qu’être blanc”.

Et comme le vieux prê­teur n’osa pas avouer sa mal­hon­nê­teté, la jeune fille trans­forma une situa­tion qui sem­blait impos­si­ble en un dénoue­ment fort avan­ta­geux.

Auteur Inconnu

http://lejardindejoeliah.com/2015/04/29/le-caillou-noir-et-le-caillou-blanc/

ame énergie lumière coeur amour joeliah caillou noir caillou blanc jugement

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau