Cooltext157743902330920                                                                                         

 

L'homme inquiet et le sage du village

Homme sage
 
Un homme alla demander au sage du village, comment il a fait pour chasser tous les démons. L'homme frappa à la porte du sage pour l'avertir de sa venue. Le sage répond, qui frappe à ma porte. L'homme répondit, un homme inquiet. Le sage répond, revient quand tu auras chassé tous tes démons, ainsi tu ne seras plus inquiet. Alors l'homme, se demanda quels sont tous ces démons qui lui apportent tant d'inquiétude. Il s'interroge tout en retournant chez lui, sur la route il a vu une femme qui l'a aperçu, effrayée. elle se barricade dans sa maison. Il se dit, elle a vu en mon son propre démon. Il continua sa route, un vieil homme marchait sur le long de la route, il criait, la fin des temps et venue, nous allons tous périr, pour toutes nos offenses.

Écoutant le vieil homme dans son délire, il comprit que le vieil homme souffrait dès ses propres actions envers ce monde, envers son créateur et envers lui-même, il était rongé par ses propres démons. Continuant ainsi sa route vers sa maison, il aperçut au loin de grandes flammes, il s'échappait un immense nuage de fumée. Il réalise que les flammes proviennent de sa maison, ce qui provoque cet immense nuage de fumée noire. Il se dit, que vais-je faire ? J'ai plus de maison, tous mes souvenirs, tout ce que j'avais accumulé est parti en fumée, ainsi que mon argent. Il se dit, que se passe-t-il ?

Pourquoi, suis-je en train de vivre cela ? Il se dit, maintenant, je ne pourrai plus m'inquiéter pour la maison et pour toutes ces choses matérielles, ainsi que pour l'argent, puisque je n'ai plus rien. Il se dit, si je suis en train de vivre cela, il y a surement une raison. Soudain, il a ressenti une grande paix profonde, une grande libération, comme si on lui avait enlevé toute cette pesanteur, la vie, l'avait libéré de tous les démons. Il a compris que les démons, c'est toutes ces appartenances, à tous ces biens matériels, à toutes ces croyances, à toutes ces histoires qui alimentent les peurs, les inquiétudes. Léger comme l'air, l'homme retourna voir le grand sage, il ne se préoccupait plus, qu'importe ce qui se présentait sur sa route, il ne donnait plus aucune importance, il revit le vieil homme qui hurlait sa souffrance, il regarda le vieillard, maintenant que je suis en paix, je te parage cette lumière et ainsi que mon amour dénudé de tout concept, qu'importe si la fin des temps est arrivé. je vois que la présence éternelle qui veille sur chacun de nous. Je te le dis vieil homme, tes démons ne sont plus, place à la lumière de l'amour. Il continua sa route vers le sage, rendu vers la maison de la femme qui s'était barricadée, celle-ci avait ouvert tous les volets et la porte de sa maison.

Comme par magie, la femme n'a plus eu peur en voyant à nouveau cet homme, elle lui souriait. L'homme stupéfiait, se mit à rire, il avait les yeux pleins de larmes, des larmes de joie, il était libéré des démons, des inquiétudes. Il sait maintenant qu'en entretenant les croyances, les concepts, les histoires et autres enfermements, cela ne fait qu'alimenter la dualité et ainsi la séparation, que cela apporte toutes ces inquiétudes en ouvrant la porte à tous les démons. L'homme dégageait tant de lumière de reconnaissance, tant de joie, tant d'amour, qu'il fut transformé, il rayonnait la lumière du présent. Pourquoi garder des souvenirs, des mémoires qui appartiennent au passé, l'important c'est le présent, en tout temps c'est le présent. Comme il aimait le dire, qu'importe ce qui se présente maintenant, ne voir que la présence éternelle dans toute création, de l'accueillir et de l'aimer. On aurait pu croire que cet homme avait été frappé par le destin, celui d'avoir vécu de grandes pertes, perte de sa maison, des biens, de son argent, des souvenirs accumulés, mais il n'en était rien, il était libéré, tout en faisant de même avec le mental, la conscience, en se dépouillant de tout, de toute inquiétude. Juste être dans la présence éternelle qui aime et accepte tout d'un même amour.

Rendu sur le seuil de la porte du sage du village, il frappa à nouveau et le sage lui répondu, qui frappe à ma porte. L'homme, lui dit, je suis l'homme nouveau, libéré de tous les démons, de toutes inquiétudes, je suis la paix, la joie et la lumière de l'amour dénudé de tout concept. Le sage, lui répond, entre mon ami, ici c'est aussi ta maison, la présence éternelle veille en tout temps sur chacun de nous et avant même à le demander, nous recevons toujours la lumière appropriée. Nous sommes la manifestation de cette présence éternelle et c'est par la libération de tous les démons que l'on en sent toute son essence d'amour et de lumière.

Présence auteur
Régis Raphaël Violette

Note de l'auteur
Nous sommes tous responsable de notre bonheur, de notre réalité. En fait, nous sommes le chemin de notre vérité, à nous de savoir ce qui nous convient ou pas, à continuer à alimenter les démons où tout simplement à aimer tout d'un même amour.


Source : https://justeetre.blogspot.com/

amour bonheur verite chemin réalité sage

Ajouter un commentaire