Cooltext157743902330920                                                                                         

 

L’Ancrage personnel et l’Ancrage collectif

 

Ancrage

J’ai choisi ce terme d’ancrage, car en ce moment, il s’applique à notre besoin de sécurité face à la montée des eaux submergeant l’Europe. La fluidité de cet élément apaise les tensions en les imbibant d'une énergie froide. Dans un contexte différent nous pouvions utiliser les termes projection éthérique ou ondulation vibratoire pour définir les effets du point d’ancrage.

Qu’est-ce que le point d’ancrage ? Un lieu dans notre corps éthérique depuis lequel nous nous sentons relié au réel, à la réalité tangible, à la vérité vraie.

 

Puisque nous n’avons pas tous le même genre de vie, nous ne partageons pas le même point d’ancrage. Il existe une vérité collective, des valeurs collectives, des routines ou des usages qui forment notre réalité collective – au plan régional, national ou international – et d’autre part, nous possédons notre vision personnelle de ce qui est vrai, de ce qui est possible, de ce qui est permis de croire ou de faire.

A partir du point d’ancrage éthérique se déploie notre vibration principale, celle sur laquelle nos pensées s’accrochent et définissent nos circonstances de vie. Nous apprécions uniquement les personnes et les circonstances correspondant à nos schémas éthériques habituels.

L’idée est résumée par le cube qu’utilisent les tout petits-enfants pour définir les formes géométriques. Notre corps par nos chakras ressemble à ce cube avec des formes prédéterminées dans lesquelles une onde d’un certain niveau fréquentiel sert de clé vibratoire. Lorsqu’une situation correspond à cette onde, elle nous touche, nous la « voyions » à partir du chakra qui a été touché, donc du point de vue émanant de ce chakra.

Si une personne ou une onde ne correspond à rien de connu pour nous, nous estimons qu’elle est importune et nous ne la voyions pas ou bien nous la rejetons ou nous nous en méfions, car l’énergie qu’elle émet bouscule notre schéma habituel et cela nous dérange, nous déstabilise ou fait référence à quelque chose d’antérieur et de désagréable.

Certaines personnes ont leur point d’ancrage très bas et leurs préoccupations ordinaires sont également placées assez bas, leur vision du monde semble peu ouverte et définitivement tourné vers ce qui est matériel, sexuel ou égocentré. D’autres au contraire semblent ne donner aucune valeur aux choses pratiques et investissent beaucoup l’imaginaire, le psychique voyant le monde selon l’angle de l’idéal sans chercher à concrétiser cet idéal.

Chaque chakra étant une porte vers un milliers de mondes, d’expériences et de concepts, notre monde est un réservoir éthérique de possibilités pour des réalisations matérielles, intellectuelles ou autre ; aucun ancrage n’est plus mauvais qu’un autre, mais certains entraînent vers des mondes moins lumineux, plus lents ou plus violents.

J’ai appris que tous les mondes ont leurs trésors, les Ténèbres autant que les espaces naturels, les univers psychiques ou spirituels ; tous possèdent des sagesses. Elles ne sont pas de même nature, elles ne reposent pas sur la même vision du monde et sur les mêmes valeurs, mais ce qui compte n’est pas l’uniformité d’un idéal mais l’acceptation de soi et la compréhension des autres- dans la mesure du possible.

L’ancrage occidental classique est le chakra du diaphragme appelé « plexus solaire » qui tend à nous rendre autonome, rayonnant et déterminé, mais aussi ambitieux et orgueilleux puisque notre vision de l’idéal nous pousse à exceller, à faire de notre mieux pour briller sur le collectif.

Dans d’autres nations, l’Idéal est la conservation de l’esprit de famille, la vie en commun : on cultive dans chaque foyer une vibration collective très forte et vécue par chaque individu comme une appartenance viscérale, entière à la société. L’individu revendique sa dissolution psychologique dans la vision collective pour faire partie de son groupe.

Ces deux approches éthériquement très distinctes exigent une « mise au diapason » des fréquences pour communiquer et se comprendre afin d’aplanir les tensions et d’entrer réellement dans un dialogue où chacun se sent entendu et accepté pour ce qu’il est. Une personne habituée à s’auto-déterminée, à choisir sa vie, ne peut pas comprendre ce qui pousse celle qui veut défendre son idéal collectif plus que sa propre existence.

Communiquer est un acte délicat car les mots ne sont pas les premières choses que les personnes perçoivent les unes des autres. Notre vibration, notre façon d’être est notre première messagère et si notre onde fréquentielle est trop directe, trop tranchée, trop élevée ou différente de nos interlocuteurs, nous ne pouvons pas être compris, même si notre vocabulaire et la langue sont adaptés ; un certain comportement, une perméabilité éthérique, un degré de souplesse psychique peut être utile. Notre énergie est notre carte de visite, bien plus que nos grands discours.

Certains hommes politiques l’ont intuitivement compris et se mêlent régulièrement à la foule populaire pour rester en lien vibratoire avec le peuple, avec les considérations basiques de la vie. A l’opposé, les protocoles et les rituels religieux sont une manière de faire des cercles de sélection par l’usage de sas éthériques: créer une structure hiérarchique invisible et totalement réelle en respectant certains gestes et des espaces entre les personnes pour que l’énergie du chef se renforce et s’étende.

La simplification de la conscience vers un très haut degré d’Idéal permet d’être en contact avec tous les niveaux d’ancrages en même temps ; on intègre un grand nombre de paramètres sans être entravé par aucun niveau fréquentiel parce que l’on sait reconnaître le point d’ancrage de chacun sans s’impliquer dans les fréquences d’autrui. Les maîtres ascensionnés participent à notre monde de cette manière : ils voient nos intentions, comprennent d’où naissent notre énergie principale et savent anticiper les conséquences de nos actes bien avant que nous comprenions nous-mêmes où nous en sommes ; en analysant notre niveau de conscience et notre niveau de fréquence globale en tant qu’individu et en tant que collectif, ils anticipent notre capacité d’évolution planétaire.

J’aimerais que ce texte soutienne l’éveil de votre conscience énergétique, qu’il vous aide à trouver votre point d’ancrage et à comprendre pourquoi tout le monde ne partage pas les mêmes aspirations. La paix est une rencontre harmonieuse de fréquences distinctes.

LiLa
http://www.lilaluz.net/

conscience éveil ancrage personnel ancrage collectif

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau