Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Je ne me sens pas bien quand je me sépare de ma création

 

We are oneAvez-vous remarqué que, lorsque que nous nous enguirlandons avec quelqu’un, parfois, on se dit « qu’on lui a dit ses 4 vérités » et qu’après, on semble allez mieux….. sur le moment?

Mais, quelque temps plus tard, on se sent comme désaligné, comme si on s’en voulait un peu. Sur le coup c’était sympa de répondre à l’ego mais là, là ça va de moins en moins.

Que se passe t’il ? ma morale est-elle si forte qu’il faut que je ne supporte pas l’idée de déplaire à quelqu’un de manière consciente et inconsciente….

Pas vraiment, ça c’est ce que l’ego récupère au passage pour mieux contrôler l’homme avec des propositions comme « non j’ai bien fait » ou « j’aurais pas dû »…..

En vérité, ce qui s’est passé, c’est qu’en blâmant « l’autre « , vous vous êtes blâmé vous-même.

Ce que vous ressentez est le retour d’énergie de votre création au créateur. C’est comme si vous aviez nié l’amour dans une partie de vous-même, comme si vous aviez « perdu un morceau ».

L’ « autre », dans chaque perception individuelle, est une partie de la création, il n’est là que pour que j’offre mon amour à sa présence. Je ne parle pas d’amour humain bien sûr mais que je me sente lié à lui ou elle à chaque instant et rester le « dieu » complet que je suis.

« Alors, Sylvain, que nous conseilles tu, de ne plus râler ou blâmer ?, »

C’est pas vraiment la question, surtout chez les français, car je sais que l’univers utilise tout, même nos mauvais côtés pour nous faire avancer mais, peut être qu’au lieu de trouver des défauts à l’autre, on pourrait s’apercevoir que ses défauts n’ont d’effets sur nous que s’ils éveillent une vieille blessure?

Alors, pour ne pas blesser l’autre que nous sommes, pourquoi pas lui parler en partant de ce que l’on sait de soi, de ce que l’on ressent de son centre. Arrêter les « TU » qui « tuent » , les « tu n’es pas assez ceci ou cela ou trop ceci ou cela … » par « JE ressens de l’agacement, ou cela m’énerve de te voir agir ainsi, ça réveille quelque chose en moi que je n’aime pas. Désolé de te projeter cela mais c’est comme si cela me dépassait ».

Ça semble pas très amour mais au moins cela ne divise pas l’autre, cela ne le renie pas dans notre création. Alors bien sûr, ça semble facile à dire et difficile à faire, c’est vrai mais, en vérité, on peut commencer ce langage dans la pensée, même après coup, pour ensuite, introduire cela dans sa pratique courante, petit à petit.
Pas simple car lorsque l’on parle en disant « je », tout le monde pense que l’on est égoïste et que l’on recentre tout sur soi….. sauf que, en réalité, c’est bien ce « soi » qui perçoit. Alors, on est dans un monde où on nous demande de pas être Égoïste et c’est vrai qu’il faut aimer et aider son prochain en partageant les meilleures parts de « soi » mais c’est vrai aussi que l’on ne peut donner le meilleur qu’en sachant comment ce « soi » fonctionne ou dysfonctionne…….


Par Sylvain Didelot
Retrouvez les chroniques de Sylvain Didelot sur la Presse Galactique

Copyright © LaPresseGalactique.org
Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

we are one creation séparation morale ego amour coeur egoisme

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau