Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Faire disparaitre la douleur

AntidouleurChaque moment est un choix binaire entre illusion et réalité jusqu’à ce que vous abandonniez le fardeau du choix. Si vous avez fréquemment des expériences de douleur mentale ou émotionnelle, vous êtes profondément habitué à choisir en faveur de l’illusion. Si vous êtes habitué à choisir en faveur de l’illusion, vous avez la conviction que l’illusion protège ce que vous êtes. L’heure est venue d’éliminer les croyances – les croyances de surface et les croyances fondamentales qui les soutiennent – et de voir la douleur émotionnelle et physique s’envoler au fur et à mesure que vous laissez les croyances s’évanouir.

Une fois que vous avez pris l’habitude de choisir pour l’éveil, pour la Réalité, cela devient une habitude. Vous associez la disparition du jugement à la facilité, et il devient évident que vous êtes prêt à expérimenter cette facilité.

Dans cette aisance, vous vous sentez tout le temps aimé, et cet amour ne vient pas d’une personne en particulier ou parce que vous avez agi d’une manière particulière. C’est tout simplement comme ça.

Lorsque vous laissez le jugement s’écouler, l’abondance qui est toujours là pour vous devient évidente. Lorsque vous pouvez voir qu’elle est là pour vous, vous pouvez voir qu’elle est également là pour tous les autres sans exception. Lorsque vous profitez de l’abondance de l’amour qui est toujours là pour vous, vous éclairez le chemin pour que les autres le trouvent.

Il existe encore des domaines où les habitudes sont profondément enracinées, et une fois que ces domaines sont exposés, nous pouvons aller les travailler. Avant, vous ne saviez pas ce qui vous rendait malheureux, alors vous êtes allé travailler sur votre monde, sur votre vie. L’idée était qu’une fois certaines choses en place et sous contrôle, vous ressentiriez la paix et le bonheur.

Maintenant, vous commencez à voir que c’est la correction de la perception seule qui permet d’accéder à cette paix et à ce bonheur ; ce n’est jamais une condition. Et si la paix et le bonheur semblent fluctuer, c’est uniquement parce que vous avez pris la décision de revenir à ce qui semble être un mode de perception « plus confortable ». Il n’est confortable que parce que vous êtes habitué à la douleur et à l’inconfort. Lorsque vous réaliserez le lien évident entre la correction de la perception et le bonheur, la perception de la séparation ne vous donnera plus l’impression d’être chez vous. Vous cesserez de revenir à la douleur parce que vous verrez qu’elle n’offre aucune récompense, ni pour vous ni pour personne.

Ce que nous voulons dire par là, c’est que certaines croyances sont la cause de la douleur, mais que vous ne la voyez pas encore. Lorsque vous remarquez enfin ce que vous croyez et son association avec la douleur, vous lâchez facilement la croyance. Tout ce dont nous avons besoin de votre part, c’est de votre volonté. Êtes-vous prêt à être heureux ? Êtes-vous prêt à libérer tout ce qui bloque ce bonheur ? Souvenez-vous de cela lorsque vous pensez vouloir quelque chose en particulier. Souvenez-vous que vous êtes prêt à être heureux et que vous êtes prêt à libérer tout ce qui bloque le bonheur. Si vous êtes heureux, peu importe les détails que vous semblez avoir.

Une croyance libérée dans votre esprit équivaut à un moment plus facile pour un autre esprit de libérer ses propres croyances. Tous ces petits moments de bonne volonté en apparence sont des étincelles de lumière qui se joignent les unes aux autres, faisant briller toute l’illusion, révélant ce qui a toujours été là. Pour aujourd’hui, contentez-vous de ces petits moments de bonne volonté en apparence. Chacun d’entre eux a le beau pouvoir de transformation, et tout va bien.

Nous vous remercions de nous avoir écoutés. En écoutant, vous êtes assis dans le calme de la paix que nous sommes tous, et vous êtes chez vous.

Julie Boerst

Traduit : https://messagescelestes.ca

SOURCE https://lovesbeginning.com

Ajouter un commentaire