Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Ça n’est jamais à propos des autres

Lumiere gaiaEst-ce que comme moi vous aimeriez avoir plus de paix à l'intérieur de vous ?

Être capable d'être calme face à tout ce qui est, accepter tout ce qui est, tel qu'il est ?

Les Guides de l'Unité et bien d'autres grands maîtres nous rappellent régulièrement l'importance d'accepter tout ce qui est tel qu'il est, aimer tout ce qui est tel qu'il est, mais ça semble tellement difficile à faire !

Quand on observe les situations autour de nous, il est facile de se fâcher, d'être insatisfait. Par exemple je pourrais être fâché après mon patron parce qu'il ne m'accorde pas l'augmentation que je crois que je mérite. Ou encore, je pourrais être mécontent après ma conjointe parce qu'elle n'agit pas avec moi de la façon dont je voudrais qu'elle agisse, ou encore être fâché après mes enfants parce qu'ils n'écoutent pas mes consignes et ne rangent pas leurs jouets quand je leur demande.


 

Malheureusement, tant que l'on reste dans cette logique de blâmer les autres, on se dégage de toute responsabilité, on perd notre pouvoir, on subit et on devient victime.

Au début j’adhérais aussi à cette logique mais un jour j'ai découvert "Le Travail" de Byron Katie. À la dernière étape de son approche, elle nous invite à prendre notre affirmation et à la tourner vers nous-mêmes afin de voir en quoi cette affirmation est vraie si on se l'applique à nous-mêmes. Par exemple, "je suis fâché après mon patron parce qu'il ne me donner pas l'augmentation que je mérite" devient "je suis fâché après moi-même parce que je ne suis pas prêt à faire ce qu'il faut pour obtenir une augmentation" (ce qui pourrait inclure le fait de changer de poste ou même d'employeur).

Lorsqu'on se donne la permission à soi-même de regarder réellement à l'intérieur de soi, on peut observer que la nouvelle affirmation est encore plus vraie que la première. En réalité, nous sommes fâchés, déçus, irrités envers nous-mêmes.

Lorsqu'on réalise qu'en réalité toute insatisfaction est envers nous-mêmes, on prend conscience que la seule personne qui se tient entre nous et la paix intérieure est nous-même. Cela devient alors beaucoup plus facile de lâcher-prise sur ce qui nous irrite et de se pardonner à soi-même afin de s'en libérer.

Lorsque finalement on se pardonner cela nous enlève un poids énorme et nous permet d'enfin observer la situation d'un nouveau point de vue; un point de vue difficile à mettre en mot, difficile à comprendre tant qu'on ne l'a pas vu: un point de vue où tout est très bien tel qu'il est, un point de vue où on arrive à aimer ce qui est, tel qu'il est.

On vit alors la paix intérieure.

En réalité, toute insatisfaction, toute frustration, toute émotion négative est toujours envers soi-même au fond.

C'est aussi vrai pour les gens qui ont vécu des événements traumatisants comme des viols ou de la violence conjugale. Lorsque les gens qui ont vécu ces événements traumatisants se permettent d'aller voir au fond d'eux-mêmes ils découvrent souvent qu'en réalité ce qui les fait le plus souffrir c'est qu'ils s'en veulent d'avoir permis à ces situations de se produire, d'avoir toléré ces situations, de ne pas s'être accordé la valeur qu'ils savent qu'ils ont au fond d'eux-même. Lorsqu'ils se pardonnent enfin ils peuvent alors tourner la page beaucoup plus facilement et ne plus être victimes.

Je vous encourage à tenter vous aussi à retourner vos affirmations lorsque vous critiquez les autres ou les situations afin de découvrir en quoi elle est encore plus vraie si vous l'appliquez à vous-même.

Daniel Desjardins, éveilleur, créateur de l’Alchimie du cœur et canal des Guides de l’Unité

Source : https://www.alchimieducoeur.com/

amour s aimer pardon aimer Accepter paix paix intérieure les autres

Ajouter un commentaire