Cooltext157743902330920                                                                                         

 

C’est le présent seul qui compte

PresentSouvenez-vous , une belle vie pleine d’amour est le don de la sagesse. Et avec chaque incarnation, vous tournez les pages, évoluez, devenez plus remarquables. Vous n’avez pas besoin de faire ce que vous avez fait dans votre dernière incarnation. Et qi vous étiez dans cette dernière incarnation n’était que l’image. C’était le Dieu continu que vous avez toujours été, cette entité sans image, cette force, cette intelligence, cette puissante énergie que vous êtes qui fait que je ne vous vois pas comme ayant des cheveux, un nez et des yeux, comme la couleur de votre peau et de vos vêtements, mais comme une lumière, une brillante lumière consommant l’obscurité, l’inconnu, le subconscient.

Tout ce qui siège ici, ce sont des images créées par la lumière dans le dessein d’interagir dans le drame des affaires inachevées de Dieu durant cette incarnation e t d’inscrire dans ce livre ce dont vous n’avez pas fait l’expérience et que vous possédez en tant que perle de sagesse dans ce Livre de Vie. Consommer l’obscurité de l’ignorance et évoluer, c’est cela.

Lors de chacune de vos incarnations, vous ne sauriez même pas qui vous étiez deux incarnations auparavant. Vous ne reconnaîtriez pas l’image que vous aviez créée pour vous-mêmes parce que vous avez parcouru un long chemin depuis cette personne. C’est comme le fait que vous ressemblez bien peu à qui vous étiez il y a cinq ans. Vous avez bien peu en commun avec cette personne – est-ce exact ? – du fait de l’expansion de ce que vous êtes devenus. Vous avez grandi, vous êtes devenus davantage.

Il en est de même en ce qui concerne les incarnations. Bien qu’il existe toute une religion fondée sur la réincarnation, c’est le passé. Une personne éclairée a fermé les livres du passé et il s’agit de maintenant. C’est le présent seul qui compte. Une âme éclairée sait cela. Une âme ignorante ne le sait pas. Une âme ignorante adore ce qu’elle pense avoir peut-être été et n’est pas dans cette incarnation-ci.

Chaque vie est comme chaque jour ; nouvelle journée, nouvelle incarnation, nouvelle image. Et l’image procure la friction permettant de grandir, de croître, de révéler ce Dieu sans image qui se dissimule derrière le personnage que vous avez créé car c’est lui qui est immortel. Votre apparence, votre ego altéré, votre étroitesse d’esprit, votre petitesse, vos jugements – tout ce qui a constitué ce que vous êtes dans cette incarnation – s’évanouiront. Et seuls demeureront les hoyaux de cette vie, la sagesse que vous avez glanée, car ce qui survivra à la chair et au sang est le Dieu invisible qui l’a voulu ainsi pour la gloire de la lumière que vous êtes tous. C’est lui l’être éternel. Et c’est ce à qui je m’adresse lors de chaque session d’enseignement ; je ne m’adresse pas à l’image mais à la lumière qui est en vous.

En vérité, l’esprit subconscient est l’espace. L’esprit subconscient n’est pas ce que vous avez oublié et réprimé lors de vos incarnations. Cela est le Livre de Vie. L’esprit subconscient est l’inconnu, les probabilités non réalisées qui vous permettent de jouer la pièce de théâtre de l’image pour apprendre d’elle. L’esprit subconscient, l’obscurité, est ce que consomme la lumière. La conscience n’est la conscience que parce qu’elle possède la polarité du grand esprit dont elle peut se nourrir.

C’est dans l’inconnu que repose l’abstrait absolu. Le lendemain, l’incarnation prochaine, la semaine prochaine, la nouvelle idée de génie, brillante, le prochain souffle de liberté, la prochaine poésie à vous couper le souffle, la prochaine grande œuvre d’art, la prochaine magnificence de la couleur d’une rose, la prochaine expérience du soi, tous reposent dans l’esprit subconscient. Et vous êtes comme des lumières flottant sur l’infini, dont l’opportunité entière est d’embrasser la réalité physique, d’en faire l’expérience, d’en acquérir la sagesse afin de l’identifier et de croître. Vous grandissez à partir de l’esprit subconscient. Et cet esprit subconscient est éternel.

Voyons les temps anciens ; il y avait les écoles anciennes qui étaient établies dans divers lieux sur ce rivage, ce globe-ci. Et ces écoles étaient l’objet d’une grande interaction – êtes-vous prêts pour cette vérité extraordinaire ? – une grande interaction de la part de vos frères qui vivent dans d’autres galaxies. Et les leçons apprises étaient grandes, c’était une exploration. Eh bien, les frères primitifs qui vivaient ici avaient perdu de vue leur destinée à cause de leur besoin de survivre. Ils étaient souvent inspirés à de plus hautes pensées par leurs frères qui étaient venus de loin aider les professeurs à leur enseigner la droiture, la manière juste.

Ceci était très commun. Il existait donc l’école secrète du soleil dans laquelle les écoles rendaient hommage au soleil et aux peuples venus de l’autre côté de lui. Et certains de ces temples existent encore aujourd’hui. Ils ne furent pas tous détruits. Mais la raison pour laquelle il existait des écoles – elles ressemblaient beaucoup à celle-ci excepté le fait que ces écoles duraient souvent sept ans, chaque année étant dédiés à un niveau d’évolution – la raison en étai qu’il fallait sept ans à l’étudiant qui devenait transparent la septième année.

Il est vrai que des êtres humains existent partout dans les univers interdimensionnels. Il y en a qui existent au-delà du soleil. Ils sont éparpillés partout dans votre Voie Lactée, des civilisations entières. Et ils sont pourtant le même Dieu sans image qui a créé la même image du corps avec lequel faire des expériences, sur la page de leur vie, le pas suivant dans la conscience pure car c’est cela qui est notre motivation à tous.

Certaines de ces écoles situées dans les plaines, d’autres près de hautes montagnes qui n’existent plus, qui sont sous les océans. Ces écoles duraient sept ans, calendrier quelque peu différent de celui que vous avez aujourd’hui, mais leur temps égalait sept années de votre temps. Et une multitude de personnes suivaient chaque année de leur éducation et, à la fin de sept ans, avaient tourné toutes les pages de leur livre relatives au fait de rendre leur réalité physique transparente. C’est de là que vient le Christ. C’est de là que viennent les Dieux qui marchèrent sur la surface de la terre.

Il est vrai qu’il existait toujours des primitifs qui rongeait les os, qui se guérissaient avec des feux anciens et sentaient mauvais, qui étaient toujours à faire paître leurs troupeaux. Mais il y avait ceux qui apprirent, évoluèrent durant cette période de temps. C’était acceptable ; Et nombreux sont ceux parmi eux qui sont partis depuis longtemps car ils ont tout maîtrisé. Ils sont dans une autre dimension, dans une autre aventure. Il fallait vouloir aller à l’école, pour ainsi dire. C’est le terme que vous employez. C’étaient les temps anciens de l’illumination. Que vos vêtements soient faits de peaux ou qu’ils soient semblables à ceux que vous portez aujourd’hui n’importait pas. L’homme et la femme n’ont pas changé depuis ces temps-là, seule la technologie a changé.

La même ignorance qui existe aujourd’hui existait alors. La même quête de l’illumination qui existe aujourd’hui existait alors. Nombreux sont ceux qui partirent à cette époque qui n’existent plus maintenant. Et ce qui existe maintenant est le même besoin qui existait alors.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre RAMTHA : « Connaissance sacrée des écoles de sagesse» aux Editions AdA.

C’est le présent seul qui compte

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau