Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Affranchissement de la victime intérieure



Chaque jour tu as le choix d’être à l’écoute de ta victime intérieure qui se plaint sans cesse à propos de quelque chose. Elle est là pour te faire tomber dans l’inertie de l’inaction de ta vie. Elle répondra à cet appel intérieur qui se nourrit de la peur. Aussi silencieuse soit-elle cette énergie est présente et en acceptant de l’écouter, de lui donner ton pouvoir tu acceptes par la même occasion de jouer ton rôle de victime.

Tant et aussi longtemps que tu vas alimenter ces formes pensées, tu vas faire le choix de ne rien faire d’autre de ta vie que de subir ce qui est sur ton chemin. En te présentant comme victime, tu affirmes dans l’énergie que tu subis ton sort, que tu ne t’engages pas dans ta propre vie et que tu ne te responsabilises en rien face à ce qui t’arrive.

C’est exactement comme si tu étais assis dans une voiture et que tu regardais au travers du pare-brise ce qui arrive dans ta vie sans prendre contact avec ta réalité, ton ressenti et tes choix. Tu as choisi de te couper de ta création divine en laissant le pare-brise te séparer de la vie que tu peux choisir chaque instant en énonçant de nouveaux choix. Dans cette peur qui t’appartient, il y a sûrement celle de l’inconnu. Si telle est le cas, tu pourrais commencer par baisser la vitre de ta voiture afin de prendre contact avec toi et te laisser le temps d’apprendre à te vivre. C’est à toi de faire le choix d’être le conducteur de ta voiture et de prendre le volant (direction) de ta vie.

En acceptant de regarder en avant et de rouler vers l’inconnu qui te fera, découvrir de nouveaux paysages de toi m’aime. Être ce que tu es sur la route de la rencontre à soi. Un itinéraire sans fin qui n’a de chemin que celui où tu voudras avancer. Tu vas y apprendre à dépasser les limites de ton mental et à y mettre également les limites du respect de soi. Tu feras des essais, erreurs qui vont te permettre d’ajuster ta vitesse et de déterminer là où tu veux avancer. Tu auras le choix encore une fois de vivre de la dépendance en te faisant remorquer par les gens, la vie, les choses et de t’affranchir en prenant le volant de ta vie.

Tu pourras écouter la victime et le bourreau sur les sièges arrières de ta voiture qui eux sont pris dans le passé et ne sont présents que pour t’arrêter dans ton aujourd’hui en ramenant ton attention dans ce hier qui n’est plus. Tu pourras un jour que tu te sens dans cette ouverture prendre sur le siège passager ton être divin intérieur afin d’apprendre à te laisser guider par lui qui pourra devenir ton GPS du cœur. C’est dans cette nouvelle perspective que tu vas te libérer du pouvoir que tu as donné à ta victime intérieure et à ce bourreau qui te malmène depuis si longtemps.

Acceptez d’être libre c’est dire oui à l’inconnu pour apprendre à croire en soi et s’aimer tel que nous sommes. Arrêtez de te servir de ta victime ou de ton bourreau pour te couper de toi c’est dire oui à l’engagement de te vivre. Laisser le passé sur les sièges arrière accompagnés de la victime et du bourreau qui se gavent de tes souffrances de ton passé. Laisse-les se régaler et ne donne plus ton pouvoir à ce qui ne peut être changé. Donne-toi la présence dans la réalité d’aujourd’hui pour prendre le volant de la nouvelle route que tu veux découvrir. Celle qui te sera dictée par ton être divin intérieur qui t’amènera un jour à la fois dans la guérison.

Inspiration d’Ysabeille Gariépy, le 31 août 2014

http://www.ysabeille.com/

Affranchissement de la victime intérieure

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau