Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Le courant de réception dans notre vie

  • Par reikiland
  • Le 18/12/2013
  • Commentaires (0)



Pamela transmet la Terre. Traduit de l'Anglais par Christelle Schœttel.

Chères femmes et chers hommes,

C'est la Terre qui vous parle. Je vous souhaite la bienvenue du fond du cœur, un cœur qui bat en vous. Je circule en vous et je suis avec vous et je veux vous soutenir et vous donner ce dont vous avez besoin. Vous êtes connectés à moi dans et par votre corps, je vous envoie continuellement des signaux d'invitation. Écoutez-moi. Je vous parle à travers votre corps. Prenez maintenant un moment de repos et de détente de sorte que vous puissiez ressentir ma présence en vous.

Votre conscience est Lumière et vous pouvez l'imaginer comme une sorte de rayon. Ce trait de Lumière peut se focaliser de diverses façons pour permettre à la Lumière de resplendir. Votre conscience est une concentration d'intelligence qui est neutre en soi, parce qu'il n'y a pas en elle de processus de pensée, dans le sens de juger ou d'ordonner. C'est une manière d'être plus neutre, plus objective, et vous êtes cette conscience.

Cette conscience est descendue dans un corps, dans ce corps que vous avez maintenant, celui grâce auquel vous vivez maintenant. Remplissez votre corps de votre conscience, en commençant par les pieds. Laissez votre attention s'écouler dans vos pieds, sans aucune expectative, ni motivation. Vos pieds trouvent cette attention merveilleuse, ils baignent dans votre conscience. Ressentez la Lumière s'écouler le long de vos plantes de pieds, vos orteils, vos talons. Ressentez comme la lumière vous détend. Laissez-la voyager vers le haut, lorsque vous focalisez votre attention sur vos chevilles, vos mollets, vos genoux et jusqu'à vos cuisses, vos hanches et votre pubis. Laissez votre Lumière affluer dans cette zone de votre abdomen. Prenez votre temps pour faire ceci de sorte que vous vous sentiez réellement ancrés dans votre corps. Ressentez la Lumière de votre conscience affluer en douces vagues ondoyant dans vos jambes et votre abdomen. Ressentez comme votre esprit commence à se détendre et devenez pleinement conscients que vous êtes conscience. Vous êtes lumière.

S'il y a des pensées, observez-les, de la même manière que vous observeriez des sons extérieurs tels que l'aboiement d'un chien. Vous n'êtes pas l'aboiement d'un chien et vous n'êtes pas vos pensées. Vous êtes la conscience qui perçoit cela. Ressentez l'espace ouvert de votre conscience. Vous êtes cet espace, l'espace entre les pensées, entre les nombreux stimuli et sensations dans votre tête et dans votre corps. Ressentez comme cette conscience est libre, elle regarde toutes ces sensations et elle interagit de manière enjouée avec elles. Quand votre Lumière est si détendue et libre, quand elle se connecte dans l'ouverture avec votre corps, votre côté "terre" est nourri. C'est la Lumière la plus guérissante que vous ayez jamais reçue. La Lumière de votre âme, de votre conscience individuelle. Cette Lumière a une puissance de guérison, permettez-lui donc d'affluer vers un endroit de votre corps où il y des tensions accumulées. Un endroit que vous reconnaissez comme votre "talon d'Achille", un point faible, dans votre corps. Là encore, sans aucun jugement, d'une façon très douce et très objective, permettez à votre lumière d'affluer vers cet endroit. C'est ainsi que l'équilibre est restauré.

Aujourd'hui, je veux parler du courant de réception dans votre vie. La meilleure façon de recevoir est de vous accepter tels que vous êtes. Avec la Lumière qui est en vous, vous regardez votre humanité, vos ressentis, vos émotions, vos peurs, ou votre obstination, vous les entourez de cette Lumière douce et objective. C'est alors seulement que vous créez le terrain fertile nécessaire pour recevoir. Le désir le plus cher d'un être humain est d'être enlacé, d'être regardé avec amour, d'être reconnu, d'être étreint par une mère avec un amour inconditionnel. Cela donne de la sécurité et de la tranquillité. Dans cette sécurité, dans cette sérénité, vous commencez à rayonner. Vous êtes qui vous êtes, naturellement, comme une fleur sort de son bourgeon. Quand son terrain est fertile, la fleur naît et commence à s'épanouir naturellement avec le rayonnement qui est le sien.

Dans cette vie, vous êtes censés ressentir cet amour inconditionnel envers vous-mêmes. C'est un grand défi, parce qu'il y a une tendance tenace chez les êtres humains à chercher l'amour en-dehors d'eux-mêmes. La peur et l'incertitude vous amènent à chercher au-delà de vous. Vous essayez de vous nourrir d'énergies extérieures pour vous combler, vous sentir enlacés, et avoir ce sentiment d'appartenance. Mais votre chemin est différent. Votre exigence la plus forte et la plus sacrée est de vous accepter vous-mêmes en dépit de toutes influences extérieures, de vous enlacer avec cette Lumière aimante que vous êtes et cela inclut ces aspects sombres et profonds que vous aimeriez cacher et que vous ne voulez pas vivre. L'instrument avec lequel vous pouvez vous aimer, vous accepter et vous enlacer est déjà en vous : c'est la Lumière dont je viens de parler, la conscience que vous êtes. Ressentez-la quelques instants au fond de votre abdomen. C'est une Lumière qui n'est pas de ce monde et qui n'est pas limitée par le temps, l'espace ou la forme. C'est une Lumière éternelle qui est complètement vôtre et unique. Ressentez cette Lumière qui est la vôtre.

Vous avez permis à la Lumière de votre conscience de circuler dans vos jambes et dans la région de votre pubis et de votre abdomen. Je vous demande à présent d'amener cette Lumière plus haut, dans la région de votre plexus solaire qui se trouve dans votre estomac. Permettez à la Lumière d'affluer vers cet endroit très calmement et objectivement. Le plexus solaire est un centre très important. Il y a quelques jours, nous avons évoqué la façon dont vous pouviez agir comme intermédiaires entre la puissance des cieux et celle de la Terre, entre le courant de votre âme et celui de votre corps. Votre plexus solaire est littéralement au centre de cette interaction. En un sens, c'est le médiateur. La personnalité terrestre que vous êtes trouve là ses fondations.

J'aimerais vous parler de cette personnalité terrestre. En un sens, la personnalité terrestre est une sorte de navigateur qui doit gérer beaucoup d'influences diverses et qui doit intégrer de manière équilibrée l'inspiration reçue d'en-haut, celle de l'âme, avec les forces émotionnelles issues de l'enfant intérieur. Le corps terrestre doit tenir compte de tout cela en même temps que des influences extérieures : les gens, les situations, les difficultés.

La dernière fois, nous avons parlé des deux sortes d'influences qui peuvent vous faire sortir de votre équilibre et causer une rupture. L'une était la peur et l'autre, le contrôle, la volonté de manipuler. Si vous regardez maintenant le centre de votre plexus solaire, imaginez que c'est le siège de l'ego. Cette partie de vous qui doit faire la médiation entre toutes ces influences et ces apports différents et agir dans ce monde du temps et de l'espace, de la forme matérielle. Je ne vois pas l'ego comme quelque chose de mauvais. Je le vois comme une nécessité, étant donné qu'il est nécessaire dans ce monde pour équilibrer toutes les énergies différentes et que vous puissiez vous exprimer dans cet environnement terrestre. Il vous permet de donner et de recevoir.

Bien. Il y a en gros deux pièges pour l'ego qui est situé dans votre plexus solaire : l'ego peut soit se rendre trop petit, soit se rendre trop gros. S'il se rend trop petit, il se retire énergétiquement à l'intérieur de votre plexus solaire et se trouve dans un état intense de peur, d'anxiété et de tourment. Il pense constamment qu'il n'y arrive pas, qu'il n'est à la hauteur, qu'il a besoin des autres, qu'il est impuissant. Regardez en vous si vous reconnaissez ce type d'ego. Voyez si parmi les influences majeures que vous rencontrez dans votre vie, le potentiel de votre âme, les exigences émotionnelles de votre enfant intérieur, les pressions du monde extérieur, vous avez souvent le sentiment que tout cela est trop pour vous. Voyez si votre ego évoque la peur et s'il veut se cacher ou si vous avez une difficulté à prendre votre espace personnel ou si vous cherchez des excuses ou des façons d'échapper à cette réalité terrestre. Tout cela, ce sont des formes que prend un ego trop petit, régi par la peur ou même parfois, traumatisé.

Il y a aussi la possibilité d'un trop gros ego. Cela aussi se fait sentir dans la région du plexus solaire. Un ego trop gros a l'air en quelque sorte gonflé et forcé. Il est trop dans le vouloir. Un ego trop gros surestime sa capacité à mettre les choses en place tout seul, à façonner et à diriger le monde. Il pense continuellement "J'ai besoin d'organiser ça. Je veux mettre cela en place, sinon les choses n'iront pas bien sans moi". Il veut garder le contrôle et ainsi, il limite ses propres possibilités. Lorsque l'ego veut exercer trop de contrôle, irrévocablement, il se ferme au courant d'impulsion issu de l'âme. On peut dire que ce sont des œillères ou une vision restreinte, en tunnel, quand on veut trop contrôler les choses à partir d'un ego trop gros. Aussi, un gros ego a souvent peu de connexion avec l'enfant intérieur. Les émotions et les signaux émotionnels issus de l'enfant sont soit ignorés soit considérés comme gênants. L'ego veut foncer pour réaliser ses objectifs. Il vous garde enfermés dans sa vision restreinte. Regardez en vous si vous reconnaissez ce trait de caractère. Voyez s'il y a eu des moments dans votre vie où vous vous êtes accrochés aux objectifs de votre ego et que vous aviez peur de lâcher prise.

Généralement, on trouve ces deux aspects chez la plupart des gens. Parfois, chez une personne il y a une emphase plus grande sur l'aspect d'un ego trop petit, alors que chez une autre, c'est celui d'un ego trop gros qui leur joue des tours. Mais dans tous les cas, vous serez finalement coupés de votre cœur, de votre âme et de vos émotions. La façon de revenir à votre centre, de permettre la restauration de l'équilibre, est d'aller vers une réouverture du canal de l'âme et de l'enfant intérieur. C'est en vous regardant avec amour et en observant de manière objective ce que vous êtes en train de faire. Est-ce que vous nourrissez des pensées désobligeantes et répressives à votre égard ? Est-ce que vous vous rapetissez ? Vous créez alors une histoire autour de cette idée, disant que les choses ne peuvent pas être autrement et que c'est très bien comme ça.

Examinez cette histoire en détails. Regardez-la attentivement pour voir comment cette histoire est régie par la peur, par un ego qui n'ose pas prendre sa place, son espace personnel, qui n'ose pas se faire confiance ni avoir confiance en sa force. Entourez cet ego d'amour, de compréhension et de gentillesse.

Quand votre ego penche trop dans l'autre direction, quand il refuse de lâcher prise et qu'il insiste pour régenter, réguler toutes choses, prenez conscience de cette structure de croyance mais faites-le en le regardant d'une manière gentille et compréhensive. Riez de la montagne que vous vous faites d'une chose quand vous adhérez obstinément à une vision restreinte. Laissez-vous surprendre plaisamment par des nouvelles possibilités. Souvenez-vous que c'est souvent une vertu de ne pas connaître quelque chose, d'être ouverts à la nouveauté.

Pourquoi je parle aujourd'hui de ces deux formes d'ego déséquilibré ? Parce que c'est la clé pour recevoir ce que la vie veut vous donner. Vous vous déconnectez du courant de réception quand vous vous rendez trop petit ou trop grand. Le fait de voir ces tendances en vous, et en leur souriant, naturellement, vous revenez à votre centre. Ressentez cela quelques instants. Visualisez derrière ou à côté de vous, votre âme et devant ou à côté, votre enfant intérieur. Ressentez le potentiel immense et sage de votre âme qui connaît tellement plus de choses que vous, avec votre mental humain. Faites-lui confiance !

Imaginez que dans votre plexus solaire vit un petit personnage, homme ou femme, un personnage qui représente votre ego et regardez-le ou la très objectivement. Est-ce que ce personnage va en tête et qu'il essaie de tout ordonner ? Ou bien est-il en retrait, parce que tout est trop pour lui, trop accablant, et que cela suscite trop de peurs en lui ? Regardez quel mouvement votre ego est tenté de faire, vers l'avant ou en retrait ?

Enfin, imaginez que votre ego est équilibré et que ce personnage dans votre plexus solaire est debout, dans une position droite. Il est connecté avec votre âme et avec les cieux par le haut et avec votre corps et la Terre par le bas. Ressentez comme cela est d'un grand soutien et libérateur pour votre ego, pour votre personnalité. Tout devient plus libre et plus fluide. C'est un doux courant d'amour inconditionnel. Permettez à ce courant de circuler et de vous élever.





©Pamela Kribbe

www.jeshua.net/fr

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau