Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Face à face avec nos peurs

  • Par reikiland
  • Le 31/08/2013
  • Commentaires (0)

main-p10.jpgAu moment d’écrire ces lignes, nous sommes encore aux prises avec des peurs, des doutes et des contrariétés que nous avons de la difficulté à proscrire de notre mental. Les effets de ces mécanismes qui nous suivent depuis des milliers d’années ont de graves répercussions sur notre conscience de faire, d’aimer et d’appliquer ce que nous aimerions investir comme énergie dans notre vie. Les peurs qui nous envahissent qu’elles soient la peur du manque, la peur de notre propre ombre ou la peur de ne pas réussir font toutes partie du Face-à-face que nous devons faire. Ce Face-à-face n’est pas pour demain, c’est pour là, dès maintenant.

Ainsi, nous devons observer quelles sont les influences qui nous poussent à avoir peur, à douter ou à être contrariés de quoi que ce soit ou par qui que ce soit. Serait-ce un manque d’amour, d’estime de soi, de confiance en soi ou simplement le fait de ne pas prendre notre place ou par un manque imminent de courage? Tôt ou tard nous devons confronter ces situations afin de réaliser que notre Face-à-face va encore plus loin que nous l’avions imaginé. Donc, il faut nécessairement du courage et de l’Amour en nous pour exécuter consciemment ce Face-à-face, qui nous demande simplement d’observer quand nous avons peur, quand nous doutons ou quand nous sommes contrariés par des inquiétudes, des angoisses ou un stress plus présents.

Le rôle de l’énergie Supramentale nous amène à appliquer ce courage du Chevalier Pacifique en nous, qui fera face à ces problématiques récurrentes qui durent depuis nos vies antérieures. Vous direz comment puis-je appliquer une énergie de la sorte dans mon quotidien pour contrer, voire transcender ces difficultés qui envahissent ma conscience? Dans plusieurs de mes chroniques j’ai simplement suggéré de nous connecter à la nature pour transcender nos difficultés quelles qu’elles soient. Quand je mentionne la nature, je parle de nos forêts, de nos cours d’eau où nous baigner, d’un feu de foyer intérieur ou extérieur, de marcher ou courir sans musique dans les oreilles, de bien manger, de bien s’abreuver et de gravir une montagne, et, tout ça, en sachant comment respirer. Nous pouvons aussi travailler avec la nature en créant un jardin, et en nous connectant avec le sol, la terre. Pourquoi? La nature est la seule forme matérielle qui nous entoure, qui nous encadre, et qui rayonne une non résistance aux fréquences multidimensionnelles des énergies Supramentales ou des Particules Adamantines. Oui, effectivement, autant que nous sommes, nous recevons ces énergies, mais il y en est également les mêmes dans la nature.

Toutes ces énergies résident dans la moindre parcelle des atomes et des particules subatomiques des molécules faisant partie de la création de la nature. En fait, nos résistances dans l’accueil de ces énergies sont reliées à l’ego, la personnalité et le mental qui sont nos plus grands opposants. Tandis que la nature accueille vibratoirement et énergétiquement sans résister, parce qu’elle accepte d’emblée ces énergies en son centre, parce qu’elle est fondamentalement Amour. La nature ne juge pas, la nature n’évalue pas ou ne rationalise pas, elle ouvre sa conscience, parce qu’elle possède une conscience, à ce qui vient sans s’opposer. La nature est composée comme nous d’atomes et de particules subatomiques, nous ne pouvons le nier. Elle est consciente qu’elle s’abreuve de la lumière du Soleil, de l’eau qui alimente ses racines et du Soleil intra-terre qui participe à son élévation vibratoire.

En fait, nous bénéficions également de toutes ses ressources, mais sommes-nous conscients de ces effervescences? Si je vous dis d’embrasser un arbre et lui transmettre vos peurs, vos doutes, vos contrariétés ou tout ce que voulez, l’arbre accueillera sans limites tout ce que vous lui déverserez comme frustrations ou comme colère. Il accueillera inconditionnellement toutes vos peines ou désarrois, et les transférera dans la terre. Ce qui nous permettra graduellement de transcender nos problématiques qui nous hantent depuis des cycles de vies. En faisant ce simple exercice avec la nature, nous n’avons aucunement besoin de faire une thérapie quelconque, la nature est thérapeutique, ce n’est certes pas une théorie! Nous devons admettre que nous avons tous et toutes besoin de cette forme de thérapie, qui exercera une transcendance multidimensionnelle en nous, sans plus. Essayez, vous verrez!

Rédigé par : Yvan Poirier

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau