Cooltext157743902330920                                                                                         

 

vampiriques

Nos relations : nourricières ou vampiriques ?

 

Relation

Certaines personnes nous dynamisent quand d’autres nous épuisent.

Comment cultiver le lien avec les premières et éloigner les secondes ?

Christophe André nous aide à décrypter ce qui se joue dans nos échanges.

Psychiatre et psychothérapeute, Christophe André est l’auteur, entre autres, de L’Estime de soi (avec François Lelord) et Vivre heureux. Psychologie du bonheur (Odile Jacob, 2001 et 2003). Petits complexes et grosses déprimes, avec Muzo (Le Seuil, 2004) et Imparfaits, libres et heureux. Pratiques de l’estime de soi, Odile Jacob, 2006

Nous connaissons tous cette sensation d’être nourri, renforcé par une relation. Comme, à l’inverse, celle d’être vidé, asséché. Mais, selon les situations, chacun de nous peut, tour à tour, être énergétique ou devenir énergétivore.

« Nous sommes tous des vampires potentiels, car notre tendance naturelle est d’attendre tout de l’autre, de vouloir le dévorer, explique Christophe André. Mais l’intelligence relationnelle et la maturité nous aident à comprendre peu à peu que c’est une mauvaise solution pour nous attacher autrui, qu’on va l’épuiser, le faire fuir. »

Lire la suite