Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Le don de la Balance : Se sentir à l’aise en toute cisconstances

 

 

Douze signes zodiacaux, douze dons de l’esprit pour être en harmonie avec le Cosmos. Les extraits qui suivent proviennent du livre Triptyque astrologique de Dane Rudhyar, Éditions du Rocher, 1985.

Les dons décrit par Dane Rudhyar, sont des qualités inhérentes au signe mais qui restent à améliorer, à perfectionner, à «agrandir».

Les signes du zodiaque tendent à s’équilibrer autour d’un axe formé par le Bélier et la Balance. Cette polarité fondamentale domine aussi la série cyclique des dons que peut offrir l’Esprit à ceux qui désirent remplir leur fonction dans le vaste rituel d’une activité cosmique. Aux deux pôles on trouve des dons qui comblent des besoins complémentaires: la faculté d’adaptation et celle de se sentir à l’aise, toujours et partout.

«Aise», ce mot très bref a un sens très profond. On le définit le plus souvent en termes négatifs, comme c’était le cas pour «tolérance». Être à l’aise ne consiste pas seulement à ne pas être agité, sous pression ou dans un état de tension, de crainte ou d’affliction. Ce n’est pas seulement se sentir bien, calme et capable de réaliser ce que l’on doit faire. C’est comprendre de façon évidente que «coopérer» est bien plus que simplement «opérer» et qu’un tout est plus grand que, non seulement chacune de ses parties, mais aussi la somme totale de ses parties. Être à l’aise, c’est également se sentir vécu par une vie dont le champ d’action nous dépasse, car tous les éléments d’une situation sociale ou d’une relation interpersonnelle à laquelle on participe, s’y trouvent contenus et intégrés.

L’aisance résulte d’une relation totalement acceptée, que ce soit la relation avec un objet, une personne ou une situation. On doit accepter, sans réserve mentale ou affective, tout ce qu’implique cette relation.

Ceux qui s’intéressent, même superficiellement, à l’astrologie et au symbolisme zodiacal attribuent, la plupart du temps, à la Balance un sens social particulièrement développé ou raffiné. Il faut toutefois se rendre compte que cette sociabilité n’est parfois qu’un masque destiné à déguiser la peur. Le type Balance recèle souvent, au plus profond de son être, une résistance subtile, mais prononcé, à toute relation interpersonnelle qui pourrait dominer son existence. S’il refuse de l’admettre, c’est peut-être parce qu’il sent, mais subconsciemment, que les stades à venir de l’évolution humaine vont demander une soumission de plus en plus complète à la vie collective.

Lorsque l’aspect négatif du type Balance est dominant, les relations sociales ou interpersonnelles prennent un caractère d’exclusivité qui peut les rendre destructrices. La relation peut encore être glorifiée, mais elle devient souvent une forme de servitude spirituelle. Privées du levain qu’apporte l’esprit de liberté, les relations humaines ont tendance à devenir lourdes et oppressives.

Le mystique se sent naturellement partout à l’aise car, lorsqu’il rencontre qui que ce soit ou quoi que ce soit, c’est Dieu en lui qui fait la rencontre. Si vous et mois ressentons profondément, au centre même de notre conscience (et pas seulement intellectuellement), notre appartenance à un organisme dont l’énergie soutient et dirige nos activités, comment pourrions-nous ne sont pas nous sentir à l’aise lorsque nos chemins se croisent? Ce qui agit dans cette rencontre ce n’est plus ou moi, mais le «nous» qu’a produit la rencontre. Et ce «nous» a un pouvoir de création; le pouvoir qui, dans ses profondeurs, est issu de l’humanité totale ou, pourrait-on dire, de Dieu.

L’aisance est le nectar du bonheur. La simplicité des rapports donne naissance à la paix, et cette paix est un chant très beau.


Dane Rudhyar.

https://astraum.wordpress.com/articles-2/12-signes-12-dons-de-lesprit/

astrologie signes astrologiques se sentir à l'aise balance

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau