Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Le pouvoir de l'auto-guérison.

  • Par reikiland
  • Le 14/12/2013
  • Commentaires (0)




Quand mes enfants ont un souci de santé, je leur tiens ce discours : "Je sais que ce n'est pas agréable ce que tu vis là. Je me demande bien quelles genres de pensées disharmonieuses tu as suivies pour causer un trouble dans ton corps physique."

Alors nous essayons de voir ce qu'il se passe. Mais quoi qu'il en soit, ou si rien n'est dit, je leur dis : "tu as le pouvoir de t'autorégénérer de par toi-même, tu as le pouvoir de t'auto-guérir."

Le corps ne fait-il pas tout pour rester en bonne santé ? N'a-t'il pas déjà des facultés d'autoguérison ? ... Oui.

Il faut veiller à l'accompagner dans ce processus, et ne pas le contrer.

Ce que je fais aussi, c'est que je leur dis de visualiser leur organe en pleine santé, ou s'il y a des dégâts dans le corps, voir cette partie du corps complètement régénérée, comme si elle était en pleine santé.

Je les responsabilise.

Ce genre de discours ne plaît pas à tout le monde, j'ai même déjà reçu de la colère de personnes de mon entourage au départ, de rejet de tout ça. Ce n'est pas toujours évident de sortir du "pauvre petit à qui il arrive tout ça" à "j'ai créé cette manifestation", puis "je crée une autre manifestation."

Moi, je peux juste les accompagner, mais je ne peux aller contre leur véritable volonté.

A une époque, je me rappelle que la maladie était créée pour ne pas aller à l'école. Nous avons alors conclu un accord : "quand tu as besoin de repos, tu peux rester à la maison, sans devoir tomber malade pour cela. Tu n'as qu'à me le demander". Et de temps en temps, ça arrive.

Pour mon fiston, à un moment donné, je lui ai offert la possibilité de rester à la maison, et de partir de l'école. Il a choisi. Il a préféré continuer d'y aller, même s'il n'apprécie pas toujours d'y être, car il aime aussi ce contact social et les jeux qu'ils y font.

Dernièrement, il a eu un souci au pied, et en consultation chez le médecin, celui-ci n'envisageait d'autre solution que l'opération. Après le petit "choc" de cette nouvelle, j'ai décidé de reporter, et trouver une autre solution. Avec l'aide d'envoi d'énergie et d'une podologue merveilleuse qui a rencontré ma route, nous avons évité l'opération. Seulement voilà, ça traînait à se réparer.

Un jour, exaspérée, j'ai dit à mon garçon : "écoute, je peux te soigner encore et encore, faire des soins, m'aider des produits de la terre, visualiser ton pied en pleine santé, mais si toi tu ne le veux pas, je peux encore faire ça longtemps ! Quand vas-tu te décider à réparer ton pied ? Tu le peux, je te l'ai déjà dit, vois-le en pleine santé." Hé bien, croyez-moi ou non, 2 jours après il y avait une grande amélioration. L'orteil qui était gonflé et toujours en sang, est en train de se régénérer. Je l'ai félicité ! Bravo ! C'est génial !

Ceci est une histoire qui est encore en cours. J'avais repris rendez-vous chez la podologue, mais vu la nette amélioration, je vais pouvoir annuler. Il a eu le déclic. Le corps se régénère.

J'ai remarqué aussi que mes enfants peuvent créer des maladies pour attirer l'attention, pour être plus "chouchouté". Alors j'ai mis un terme à ça, en leur tenant ce langage : "chaque fois que tu veux des câlins, demande-le moi, tout simplement. J'adore les câlins, je t'en donnerai plein !". Et c'est ce qu'ils font, surtout le plus jeune. Je l'entends souvent m'appeler et me dire : "maman, câlin !".

Que du bonheur.

Quand ils tombaient malades, je me disais : "quels avantages ils obtiennent par le fait de tomber malade ?", ou encore "qu'est-ce qui les perturbe au point de tomber malade ?".

Alors mon attitude est évidemment beaucoup d'amour et d'attention vers eux, de trouver une solution au problème qu'ils rencontrent, mais aussi les informer qu'ils créent ça, et leur dire, sans l'ombre d'un doute, qu'ils peuvent s'autorégénérer.

Et je crois que la plupart du temps, ce sont de petites conversations de ci de là, sur ce qu'ils vivent, sur ce qu'ils me racontent, qui peuvent désamorcer le départ d'une maladie et les aider à voir et à agir d'une façon qui soit en accord avec eux, ce qu'ils ressentent. Par exemple, des fois, ils ne comprennent pas l'attitude de telle ou telle personne : "pourquoi elle est comme ça ou comme ci avec moi ?" et là je vois le départ de la souffrance. Ou alors ils sont en colère contre telle ou telle personne de par les propos que ces personnes leur ont tenus. Et là je vois le départ de la disharmonie. Alors, avant qu'ils n'en arrivent à des conclusions négatives sur eux-mêmes, je leur explique le comportement qu'un être humain peut avoir lorsqu'il sent la peur, lorsqu'il se sent en danger, ou encore lorsqu'il veut dominer, ou attirer l'attention, ou vivre de l'énergie d'un groupe,... ou,... ou,... beaucoup de possibilités. ça les aide à observer, sans pour autant se dénigrer eux-mêmes.


Elle me disait : - "celle-là, elle me parle mal, ce n'est qu'une ..."

Elle m'explique ce qu'il s'est passé.

- "Je comprends que ce n'est pas facile".

Après un moment je lui dis :

- "Envoie-lui de la lumière ?"

- "Quoi ????"

- "Envoie-lui de la lumière. Elle doit être bien mal pour agir de la sorte. Si elle était plus en harmonie en elle, avec plus de lumière et d'amour en elle, elle ne se comporterait pas comme ça."

C'est un équilibre. Garder l'équilibre, rester en harmonie, en soi. Se détacher de l'extérieur, et plus écouter l'intérieur. S'accueillir dans tout ce que l'on vit, et toujours tendre vers la lumière et l'amour, en soi, pour nourrir son corps, son émotionnel, et son mental de la nourriture qui lui est nécessaire pour vivre en paix.

Paix, Amour, Lumière, Harmonie.

Ornella
https://www.facebook.com/notes/ornella-carvalho/le-pouvoir-de-lauto-gu%C3%A9rison/10151848876761344

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau