Cooltext157743902330920                                                                                         

 

Communiquer avec son âme

 

Communiquer ameCommuniquer avec son âme c’est sortir de la quête du sens de son existence pour entamer la construction d’une vie alignée et respectueuse de ses besoins et de ses valeurs.

Trouver un sens à sa vie

Beaucoup de personnes se demandent quelle est leur mission de vie, comme si leur survie en dépendait, mais rejettent paradoxalement tous les signes que leur âme leur envoie pour la rejoindre, la vivre, l’incarner.

La destination est une chose, mais c’est le voyage qui y mène.

Et aujourd’hui c’est de mon propre voyage que j’aimerais vous parler, car je sais que parfois il suffit d’une phrase, d’un mot, pour provoquer chez une personne une prise de conscience, une lumière qui s’allume dans l’obscurité et apporte un déclic.

Même si aujourd’hui j’ai une vie que je n’aurais même jamais espéré vivre sur tous les aspects de mon existence, j’ai longtemps cherché le sens de ma vie, le sens de ma présence ici. J’ai expérimenté de nombreux outils de développement personnel et spirituel, me suis formée à différentes techniques, tout ceci m’ayant menée au partage que j’effectue au travers de ce site car c’est aussi mon expérience, combinée aux techniques que je maîtrise, qui m’a permis de créer mes formations et mes suivis.

Mais l’outil qui m’a le plus aidé, et qui m’aide le plus encore aujourd’hui, est la communication avec mon âme.

Longtemps je me suis bernée d’illusions. Des études de droit, des logements confortables, un quotidien milimétré, bien carré. La sécurité, toujours la sécurité. Sauf qu’un jour j’ai appris que ma vie n’était pas destinée à être celle que j’étais en train de construire.

En écrivant cet article je suis chamboulée d’émotions, bouleversée de gratitude. Envers qui ? Mon âme.

Aller à la rencontre de soi

J’ai souvent cherché l’amour dehors, à l’extérieur de moi. J’ai cru que la vie c’était d’avoir un bon travail, de rapidement trouver quelqu’un, de faire un enfant au bout de quelques années de relation, d’acheter un bel appartement ou une jolie maison, de partir en vacances une fois par an, et me contenter de ça. Et c’est horrible à dire, mais rien qu’en pensant à ce schéma presque tout tracé, mon ventre se tordait, je me demandais comment j’allais survivre, je ne trouvais pas le sens ni l’intérêt de mon existence.

Et puis mon âme est entrée dans ma vie, ou plutôt je dirais qu’elle en a repris les rênes en me demandant « mais tu fais quoi là, qu’est-ce que tu veux ? ».

Un choc. Il n’était plus question de simplement pointer mes insatisfactions, mais bel-et-bien de répondre à cette question.

J’ai laissé parler mon cœur, parler mon âme, et j’ai compris que ce que je voulais c’était tout lâcher et partir loin, là où je m’étais sentie vivante pour la première fois depuis des années, là où je sentais que j’avais des choses à apprendre, d’autres à réintégrer, d’autres encore à guérir. Que ce que je voulais c’était de me mettre au service des autres, les guérir.

Alors après une demande à l’Univers bien formulée grâce à la loi d’attraction, tout s’est mis en place pour que six mois plus tard je puisse prendre un aller-simple pour l’Indonésie.

J’ai fermé les oreilles humaines pour me couper des avis extérieurs, des peurs que les autres projetaient sur moi, pour me brancher exclusivement sur la fréquence de mon âme qui me disait « ça va aller, fais-moi confiance ».

Et vous savez quoi ? Tout s’est bien passé.

Cela ne signifie pas que je n’ai pas vécu d’épreuves dans ma vie personnelle, dont je ne parlerais pas ici car cela fait partie des choses qui n’appartiennent qu’à moi, mais ça m’a tellement enrichie. J’ai compris que communiquer avec son âme permet d’avoir accès à un champ des possible infini. A d’autres possibilités. Et que je pouvais aussi trouver auprès d’elle une force incroyable.

Vivre sa mission de vie

En communiquant avec mon âme j’ai trouvé un sens à ma vie. Je me suis comme rappelé du pourquoi j’étais ici. Elle m’a accompagnée à chaque seconde dans la libération de mes blessures, me faisant apprendre parfois par la douleur les leçons contre lesquelles je luttais, lorsque je refusais de m’aligner à mon chemin et de libérer ce qui entravait mon bien-être.

Elle m’a permis d’ouvrir les yeux sur les illusions : la séparation, la difficulté.

J’ai compris que j’étais la seule responsable de bon nombre de mes douleurs tout simplement parce que je luttais en permanence contre moi, mes envies, mes besoins, mon chemin. Mais qu’en m’alignant à la réalité de mon être profond, je pouvais me créer une vie à mon image, même si cela ne correspond pas à certains standards.

J’ai appris avec elle le détachement : détachement du matériel (je peux vous dire que quand vous vendez tout, ça fait drôle). Détachement face aux personnes : accepter la présence de l’autre dans ma vie sans chercher à garder cet autre. Détachement face à ce que je ressens, car ça ne m’appartient pas : je fais face à mes émotions, je les écoute et je les libère. Elle m’a simplement appris à vivre une expérience dans laquelle l’absence de souffrance est possible.

Mon âme m’a aussi appris l’acceptation de ce qui est. Des rythmes de la vie (parfois ça va vite, parfois il ne se passe rien et c’est très bien ainsi). D’être consciente que chaque chose vient au juste moment, pas celui qui est juste pour l’ego, celui qui est juste pour mon évolution. Que ça plaise ou non aux personnes qui m’entourent, mon âme a le dernier mot : dois-je faire telle chose maintenant ? Si elle me dit non, c’est non et ce n’est pas négociable.

Elle m’a appris à prendre soin de moi, à écouter mon corps, à me respecter, à ne plus subir. Mon âme m’a appris à vivre.

Créer sa vie

Lorsque j’ai créé la formation Communiquer avec mon âme, j’ai voulu que d’autres personnes que moi puissent vivre la même expérience que la mienne.

Je ne suis pas en train de dire vivre ma vie, mais la leur.

Arrêter de courir après la vie, mais la construire. Arrêter de lutter, mais s’aligner à leur chemin. Arrêter de détourner les yeux face à toutes les possibilités qui s’offrent à elles pour des raisons qui ne veulent rien dire pour une âme (je ne peux pas divorcer parce que j’ai un confort financier ; je ne peux pas faire ci, faire ça, ce n’est pas le moment). Toutes ces limitations sont des raisons que l’on se donne et même si l’on ne peut pas changer les choses à la minute, on peut choisir de le faire et de commencer à lancer la machine. L’Univers se charge toujours du reste.

L’âme n’a pas d’états d’âme.

C’est-à-dire qu’elle ne cherche pas la situation la plus confortable pour vous. Elle cherche à vous mener vers celle qui vous fera évoluer de la manière la plus significative.

Ce peut être douloureux au début, ça chamboule tout. Ça nous oblige à regarder en face nos propres schémas, à lâcher la rambarde pour avancer sans parachute. Mais au fond ça aussi c’est une illusion : là où se trouve le chemin de votre âme, se trouve aussi tout un tas d’évènements qui vous amèneront à la sécurité, sous une autre forme.

Tant de personnes luttent, accumulent des épreuves et se disent simplement que c’est ainsi, c’est la vie. Non. C’est ainsi parce que vous luttez contre la voix de votre âme, la voie qu’elle a choisi, et qu’elle vous envoie donc des épreuves pour vous montrer que vous n’êtes pas sur le bon chemin. Dès qu’on arrête de lutter et qu’on agit, les portes s’ouvrent.

Vivez ! Mais vivez vraiment.

Vivre, ce n’est pas simplement respirer et avoir un cœur qui bat. Je connais tant de personnes qui sont mortes en-dedans, et dont les âmes souffrent.

Vivre, c’est comprendre que nous ne sommes pas là pour plaire, pour nous attacher, pour nous enfermer à l’intérieur de nous-même mais bel-et-bien pour construire. Imaginez un tableau blanc. C’est votre vie. Et imaginez maintenant que vous avez toutes les couleurs du monde à disposition. Quelles couleurs voulez-vous ajouter à votre vie ? C’est un choix.

Si vous allez très mal, c’est que vous traversez peut-être une nuit noire de l’âme. C’est le moment parfait pour vous poser des questions ! Réinventer votre vie. Et puis petit-à-petit, plus vous serez dans cette envie de rejoindre enfin la route qui vous est offerte par votre âme, et plus facilement vous pourrez vous relever et emprunter un nouveau chemin, proche de vous, de votre divinité, de toute la source d’amour qui se trouve en votre cœur.

La question que je me pose le plus souvent est : si je devais mourir demain, que dirait mon âme en cette fin d’incarnation, serait-elle satisfaite ?

Et si je réalise que non elle ne le serait pas totalement par rapport à telle ou telle situation de ma vie, telle ou telle habitude, eh bien je rectifie pour pouvoir me dire que si tout devait s’arrêter demain, mon âme pourrait s’en aller en paix.

C’est le respect que nous devons tous à nos âmes, pour nous avoir choisis pour les véhiculer sur ce chemin qu’est la vie. La gratitude commence par la prise de conscience de ce que notre présence a d’extraordinaire.

C’est aussi remercier pour ces épreuves qui, même si elles ont pu être douloureuses, nous permettent de toujours grandir, de nous révéler, de nous comprendre. De savoir qui l’on est, tout simplement.

Votre âme et votre vie vous attendent. Demain n’existera peut-être pas, alors construisez aujourd’hui. Vous voulez connaître votre mission de vie ? Alors arrêtez d’ignorer cette petite voix au fond de vous qui vous pousse à vous surpasser, à sortir de votre zone de confort et à prendre des décisions. Apprenez à vivre, vraiment.

Le 8 juin 2017 par Angella

Source: https://pranacanal.com/

communiquer ame construction incarnation voyage existence amour lumière rencontre de soi mission de vie vivre detachement creer sa vie chemin

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau